Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Etude de Netanya : forte augmentation des cas de cancer à proximité d'antennes-relais - Wolf D. et R. - Avril 2004



INCREASED INCIDENCE OF CANCER NEAR A CELL-PHONE TRANSMITTER STATION.
Wolf D. et R., International Journal of Cancer Prevention. 2004 Apr;1(2)


Résumé :

Beaucoup d'anxiété a été soulevée à propos des effets possibles sur la santé dus à l'exposition à des champs électromagnétiques de radiofréquences (RF), spécialement après l'introduction rapide des systèmes de télécommunication mobile. Les parents sont spécialement concernés en raison de la possibilité que les enfants développent un cancer après exposition à des émissions (RF) provenant des stations de base de téléphonie mobile installées sur ou près des écoles.

Les quelques études d'épidémiologie qui ont rendu un rapport sur la corrélation entre cancer et radiations RF ont généralement présenté des résultats négatifs ou contradictoires, et soulignent jusqu'à présent la nécessité de mener plus d'études recherchant des liens entre l'exposition aux hautes radiofréquences et les incidences sur la survenue de cancer.

Le but de cette étude est de savoir s'il y a une incidence d'augmentation de cancer sur les populations, vivant dans une petite superficie, et exposées aux radiations RF d'une station de transmissions pour téléphonie mobile.

C'est une évaluation épidémiologique, pour déterminer si l'incidence des cas de cancer parmi les individus exposés à une station de transmissions pour téléphones mobiles est différent de celui attendu en Israël, à Netanya, ou en comparaison des gens qui vivent dans une aire toute proche.

Ces participants sont des gens (622) ayant vécu dans une aire proche d'une station de transmissions pour téléphones cellulaires pendant 3 à 7 ans, et qui étaient patients d'une clinique de santé (aireA). L'exposition a commencé 1 année avant le début de l'étude, quand la station entra pour la première fois en service.

Un second ensemble d'individus (1222) qui recevaient des services médicaux dans une autre clinique proche (aire B), avec une très étroite concordance de l'environnement, de la place de travail et des caractéristiques professionnelles, fut utilisé pour comparaison.

Dans l'aire d'exposition (aire A), 8 cas de différentes sortes de cancer ont été diagnostiqués dans une période de seulement une année.
Ce taux de cancer a été comparé tant avec le taux de 31 cas pour 10'000 par an dans la population en général, et avec le taux de 2/1222 enregistré dans l'aire de la clinique-témoin proche (aire B).

Le taux de cancer relatif pour les femmes était de 10,5 pour l'aire A, 0,6 pour l'aire B et 1 pour la totalité de la ville de Netanya.

L'incidence de cancer des femmes dans l'aire A était ainsi hautement significative (p<0,0001) comparée à celle de l'aire B ou de la ville entière. La comparaison du risque relatif a révélé qu'il y avait 4,15 fois plus de cas dans l'aire A que dans la population entière.

L'étude indique une association entre l'incidence croissante de cancer et le fait de vivre à proximité d'une station de transmissions de téléphonie mobile.

---
Traduction faite par Philippe Hug de l'ARA, Association Romande pour la non prolifération d'Antennes de téléphonie mobile.

---
Version Anglaise :

Abstract :
Significant concern has been raised about possible health effects from exposure to radiofrequency (RF) electromagnetic fields, especially after the rapid introduction of mobile telecommunications systems. Parents are especially concerned with the possibility that children might develop cancer after exposure to the RF emissions from mobile telephone base stations erected in or near schools. The few epidemiologic studies that did report on cancer incidence in relation to RF radiation have generally presented negative or inconsistent results, and thus emphasize the need for more studies that should investigate cohorts with high RF exposure for changes in cancer incidence. The aim of this study is to investigate whether there is an increased cancer incidence in populations, living in a small area, and exposed to RF radiation from a cell-phone transmitter station.

This is an epidemiologic assessment, to determine whether the incidence of cancer cases among individuals exposed to a cell-phone transmitter station is different from that expected in Israel, in Netanya, or as compared to people who lived in a nearby area. Participants are people (n=622) living in the area near a cell-phone transmitter station for 3-7 years who were patients of one health clinic (of DW). The exposure began 1 year before the start of the study when the station first came into service. A second cohort of individuals (n=1222) who get their medical services in a clinic located nearby with very closely matched, environment, workplace and occupational characteristics was used for comparison.

In the area of exposure (area A) eight cases of different kinds of cancer were diagnosed in a period of only one year. This rate of cancers was compared both with the rate of 31 cases per 10,000 per year in the general population and the 2/1222 rate recorded in the nearby clinic (area B). Relative cancer rates for females were 10.5 for area A, 0.6 for area B and 1 for the whole town of Netanya. Cancer incidence of women in area A was thus significantly higher (p<0.0001) compared with that of area B and the whole city. A comparison of the relative risk revealed that there were 4.15 times more cases in area A than in the entire population.

The study indicates an association between increased incidence of cancer and living in proximity to a cell-phone transmitter station.

---
Etude complète en anglais à télécharger ci-dessous, au format pdf.

Wolf_cancer_base_station.pdf Wolf_cancer_base-station.pdf  (107.57 Ko)


Robin des Toits
Lu 6343 fois

Dans la même rubrique :
1 2

épidémiologie | in vivo, in vitro


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème