Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Le CIRC (OMS) publie des justifications dans l'implication des ondes sur le cancer chez l'homme - 19/04/2013



Le CIRC (OMS) publie des justifications dans l'implication des ondes sur le cancer chez l'homme - 19/04/2013
Après deux ans de gestation, le CIRC publie des justifications dans l'implication des ondes sur le cancer chez l'homme


Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a émis une évaluation détaillée des risques de cancers associés avec les radiations électromagnétiques, laquelle fait état de la carcinogénicité des ondes pour le corps humain.


Le monographe du CIRC est publié deux années après que une réunion de huit jours d'un panel d'experts de 14 pays différents s'en soit remis à ces conclusions, au QG du CIRC, à Lyon, en France.


Une version électronique du document de 430 pages est disponible gratuitement sur le site du CIRC. Une copie papier sera publiée prochainement.


La raison pour laquelle le CIRC choisit de classifier les ondes comme un carcinogène de Classe 2B tient en la phrase suivante : "Des associations positives ont été observées entre des expositions aux ondes de téléphones sans fil et de gliome et neurinome acoustique" (p.421) Ces associations avec des tumeurs cérébrales du nerf acoustique ont été observées dans le groupe d'étude Interphone et l'équipe du Dr Lennart Hardell, en Suède.


La décision du panel a été prise à la quasi-unanimité. Une forte opposition a été notée de la part de Peter Inskip, du National Cancer Institute aux USA, qui est sorti du meeting avant le vote final. Une ou deux autres personnes, incluant Maria Bletner de l'Université de Mayence en Allemagne ont également montré un désaccord. Il est dit que les opposant souhaitaient enregistrer une motion minoritaire, mais aucune allégation signée n'apparaît dans le monographe du CIRC à ce sujet. A la place, leur point de vue est inclus dans le paragraphe final du rapport : les preuves disponibles ne permettent pas de "conclure à une association de cause à effet", à cause d'"incohérences" entre l'étude Interphone et l'étude de Hardell et le manque d'information sur la relation exposition - réponse.


Les opposants pointent également un manque de corrélation dans une étude danoise de très large envergure - malgré que leur argument ait été largement critiqué. Au final, ils opposent que "jusqu'à aujourd'hui, les tendances temporelles dans les taux d'incidence de cancer du cerveau n'ont pas montré une augmentation parallèle au temps d'utilisation du téléphone portable." Ce dernier argument a été inclus en novembre lorsque la Danish Cancer Society a fait état d'une forte croissance dans l'augmentation du nombre de tumeurs cérébrales sur les dix dernières années. A l'époque, un des participants au travaux a nommé cette accroissement un "développement effrayant", malgré qu'aucun lien avec les téléphones portables n'ait pu être établi.

---
Source : http://microwavenews.com/short-takes-archive/iarc-publishes-rf-cancer-review

---
Voir également :

- Communiqué de presse du CIRC sur les risques cancérogènes du téléphone portable pour l'homme - 31/05/2011

- CANCER / précisions de l’OMS concernant la classification en “possiblement cancérigène” des radiofréquences - 16/04/2012

Robin des Toits
Lu 2737 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Avis scientifiques | Analyses et commentaires scientifiques


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.





- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème