Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH


Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...
pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Antennes-relais : moratoire sur de nouvelles installations à Saint-Denis' - AFP - 01/07/2009



'Antennes-relais : moratoire sur de nouvelles installations à Saint-Denis' -  AFP - 01/07/2009
BOBIGNY - La mairie de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a pris un "moratoire", suspendant jusqu’à une date indéterminée l’implantation d’antennes-relais dans sa ville en attendant des résultats d’expérimentations sur les seuils d’exposition aux ondes électromagnétiques, a-t-on appris lundi.

"Lors du conseil municipal du 25 juin nous avons voté une délibération sur un moratoire pour interdire toute nouvelle installation d’antennes-relais avant le résultat d’expérimentations", a déclaré à l’AFP Michel Ribay, adjoint au maire en charge de l’Ecologie urbaine.

Ces tests devraient optimiser le réseau (technologie et implantation) pour atteindre un seuil d’exposition de 0,6 volt/mètre aux ondes électromagnétiques, explique M. Ribay.

"Ce qui vaut pour Paris vaut également pour la banlieue", a expliqué M. Ribay, en référence aux recommandations formulées mi-juin par la Conférence parisienne ondes, santé et société.

Celle-ci avait notamment préconisé la prudence en prônant un seuil d’exposition de 0,6 volt/mètre, alors que la limite actuelle à Paris est fixée à 2 volts/mètre par la charte parisienne de téléphonie mobile négociée entre la Ville et les opérateurs.

A l’origine d’une campagne appelant à une suspension des installations d’antennes-relais, les associations de défense de l’environnement "Agir pour l’Environnement" et Priartém ont salué cette décision car Saint-Denis "se donne les moyens, non plus seulement d’évaluer mais d’agir", se réjouissent-elles dans un communiqué.

---
Voir également :

- 'Saint-Denis suspend l'implantation d'antennes-relais' - Le Parisien - 29/06/2009

Robin des Toits
Lu 1513 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

Télévision | Radio | Presse écrite | Internet | A l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème