Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)
ADHESIONS et DONS
en ligne ou par courrier

Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile

PETITIONS A SIGNER

Soutenez les pétitions contre les antennes-relais.

Pétition pour des lieux de Vie sans ondes.


Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.


Les preuves du danger pour la santé du portable, Wi-fi, Bluetooth, DECT...


Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Compteurs Linky : Enedis accusé de surfacturations illégales par le Médiateur national de l’énergie

Enedis, gestionnaire des réseaux électriques, est pointé du doigt par le Médiateur national de l’énergie pour des pratiques de facturation jugées illégales.



Le 14 mai, le Médiateur national de l’énergie a publié un rapport accablant qui fustige les pratiques commerciales d’Enedis, le gestionnaire du réseau électrique français. L’institution pointe du doigt des surfacturations imposées aux ménages, souvent liées aux nouveaux compteurs Linky . De quoi sérieusement remettre en question la gestion interne et l’éthique de la filiale d’EDF.

Des pratiques plus que douteuses

L’institution pointe du doigt le non-respect par le gestionnaire du réseau électrique français de l’article L. 224-11 du code de la consommation. Celui-ci stipule pourtant explicitement qu’« aucune consommation d’électricité ou de gaz naturel antérieure de plus de quatorze mois au dernier relevé ou autorelevé ne peut être facturée, sauf en cas de défaut d’accès au compteur, d’absence de transmission par le consommateur d’un index relatif à sa consommation réelle, après un courrier adressé au client par le gestionnaire de réseau par lettre recommandée avec demande d’avis de réception, ou de fraude ».

Enedis doit avoir de la buée sur ses lunettes puisque malgré ces dispositions claires, Enedis a adressé à certains ménages des factures portant sur des périodes de consommation dépassant parfois deux ans. Ce n’est pas tout ! Ces rattrapages illégaux de factures ont augmenté de 64 % en un an selon le Médiateur national de l’énergie.
 

Le plus cocasse dans l’histoire, c’est que ces retards de facturation sont dus à Enedis. En 2019, un client a reçu une facture de redressement deux ans après sa consommation réelle, soit bien au-delà du délai légal de 14 mois. Face à cette situation injuste, le Médiateur a proposé un partage des responsabilités entre Enedis et le fournisseur d’énergie, proposant ainsi que chaque partie prenne en charge une partie du manque à gagner. Cependant, Enedis a refusé de s’acquitter de sa part de 59 % ; un comportement méprisable, à la fois au regard de la loi et  du consommateur.

Un exemple typique des pratiques auxquelles se livrent certains acteurs du secteur de l’énergie, profitant de la vulnérabilité des usagers et de la complexité des procédures pour s’enrichir injustement.

Conséquences pour les consommateurs et réponses d’Enedis

Le Médiateur national de l’énergie met également en lumière un autre manquement grave d’Enedis : ses délais de mise en service démesurément longs. Ces retards contraignent les consommateurs à se soumettre à des prix exorbitants de l’électricité, faute de pouvoir bénéficier du tarif proposé par leur fournisseur. En effet, lorsqu’un contrat d’énergie n’est pas activé à temps par Enedis, les ménages se retrouvent dans l’impossibilité de consommer de l’électricité en toute légalité. Ils sont alors contraints de recourir à un approvisionnement au tarif dit de « vente au comptant », facturé au prix du marché de gros. Un tarif proposé parfois plus du double de celui proposé par les fournisseurs d’énergie traditionnels. Un comble.

Enedis a donc été contactée par Capital et a mis en avant une diminution de 5 % du volume de ses dossiers de médiation en 2023, attribuant cette amélioration au déploiement des compteurs Linky sur le territoire national. Elle assure sa bonne foi en expliquant : « Nous poursuivons les échanges avec le Médiateur national de l’énergie pour aller encore plus loin, notamment améliorer la précision de nos réponses et la qualité du traitement des dossiers ».

Autre son de cloche du côté du Médiateur national : « Enedis refuse dans de trop nombreux cas de suivre des recommandations du Médiateur national de l’énergie ». En plus d’être inadmissible et illégal, le comportement non coopératif d’Enedis par rapport aux médiations est bien la preuve de l’opacité que maintient l’entreprise autour de ses pratiques. Dans ces temps d’inflation vertigineuse, c’est proprement intolérable. Attendons de voir si l’entreprise sera traduite en justice pour ces agissements.

  • Le Médiateur national de l’énergie accuse Enedis de pratiques illégales.
  • L’entreprise surfacture des clients équipés de compteurs Linky au mépris l’article L. 224-11 du Code de la consommation.
  • Celle-ci ne se montre bien souvent sourde aux recommandations proposées par le Médiateur.

Publié le 15 mai 2024 par Camille Coirot 

https://www.presse-citron.net/compteurs-linky-enedis-accuse-de-surfacturations-illegales-par-le-mediateur-national-de-lenergie/
 

 

 


Lu 709 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8

1. Pourquoi une alerte sanitaire ? | 2. Comment agir ? | 3. La science | 4. Loi et Justice | 5. Conflits d'intérêt | 6. Compteurs dits "intelligents" | 7. Espace presse | 8. Archives média | 9. 5G | 10. Les Fiches de Robin | 11. Editoriaux | 12. Le décodeur de Robin | 13. En direct du Labo | NOUS SOUTENIR : ADHESION et DON | Qui sommes nous ? | Nous contacter | Comité de parrainage | Mentions légales