Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)
ADHESIONS et DONS
en ligne ou par courrier

Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile

PETITIONS A SIGNER

Soutenez les pétitions contre les antennes-relais.

Pétition pour des lieux de Vie sans ondes.


Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.


Les preuves du danger pour la santé du portable, Wi-fi, Bluetooth, DECT...


Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

ETUDE Israëlienne : "La salive humaine est-elle un indicateur des effets néfastes sur la santé de l'utilisation des téléphones mobiles?" - Février 2013



L'utilisation croissante des téléphones mobiles crée préoccupations croissantes concernant les effets nocifs des rayonnements électromagnétiques par radiofréquence non ionisante sur les tissus humains situés près de l'oreille, où les téléphones sont souvent détenus pendant de longues périodes de temps. Nous avons étudié 20 sujets dans le groupe de téléphonie mobile qui avait une durée moyenne d'utilisation des téléphones mobiles de 12,5 ans (gamme: 8-15) et un emploi du temps moyen de 29,6 h par mois (gamme 8-100). Les personnes sourdes ont servi de témoins. Nous avons comparé les résultats salivaires (sécrétion, indices de dommages oxydatifs, débit et composition) entre utilisateurs et non-utilisateurs de téléphones mobiles. Nous rapportons une augmentation significative de tous les indices de stress oxydatif salivaires étudiés chez les utilisateurs de téléphones mobiles. Le flux salivaire, de protéines totales, de l'albumine et de l'activité de l'amylase ont diminué chez les utilisateurs de téléphones mobiles. Ces observations conduisent à l'hypothèse que l'utilisation de téléphones portables peut causer un stress oxydatif et de modifier la fonction salivaire. Antioxid. Signal d'oxydo-réduction. 18, 622-627.

---
Revue : Antioxidants & Redox Signaling

Auteurs : Yaniv Hamzany,1 Raphael Feinmesser,1 Thomas Shpitzer,1 Aviram Mizrachi,1 Ohad Hilly,1 Roy Hod,1 Gideon Bahar,1 Irina Otradnov,2 Moshe Gavish,2 and Rafael M. Nagler2,3,4
1Department of Otorhinolaryngology, Petah Tiqva and Sackler Faculty of Medicine, Rabin Medical Center, Tel Aviv University, Tel Aviv, Israel.
2Department of Molecular Pharmacology, Rappaport Faculty of Medicine, Rambam Medical Center, Technion-Israel Institute of Technology, Haifa, Israel.
3Oral Biochemistry Laboratory, Rappaport Faculty of Medicine, Technion–Israel Institute of Technology, Haifa, Israel.
4Department of Oral and Maxillofacial Surgery, Rambam Medical Center, Haifa, Israel.

---
Source : http://online.liebertpub.com/doi/abs/10.1089/ars.2012.4751

Lu 998 fois

Dans la même rubrique :
1 2

épidémiologie | in vivo, in vitro