Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Essonne : près de 250 requérants anti-Linky déboutés par la justice - lexpress.fr - 12/07/2019

Ils s'opposaient à la pose de compteurs Linky à leur domicile, entre autres pour des raisons de santé. La justice a estimé que les preuves n'étaient pas "suffisantes".



Près de 250 requérants anti-Linky ont été déboutés par la justice à Évry (Essonne), le 12 juillet 2019 (photo d'illustration) Erdf
Près de 250 requérants anti-Linky ont été déboutés par la justice à Évry (Essonne), le 12 juillet 2019 (photo d'illustration) Erdf

Ils ont perdu une bataille, mais pas la guerre. Près de 250 personnes qui s'opposaient à la pose de compteurs Linky  à leur domicile ont été déboutées ce vendredi par le tribunal d'Evry (Essonne), qui renvoie une partie des requérants vers d'autres juridictions d'Île-de-France.  

 

Le juge des référés de ce tribunal de banlieue parisienne avait été saisi par près de 250 personnes, qui réclamaient l'arrêt du déploiement ou le retrait de ces "compteurs intelligents", invoquant des raisons de santé, une atteinte à la vie privée, ou le manque de professionnalisme des poseurs. 

Le tribunal "territorialement" incompétent

 

Dans sa décision, le tribunal met en avant deux raisons principales. Il s'estime d'abord "territorialement" incompétent, arguant qu'une partie des demandeurs ne résident pas en Essonne.  

Outre celle-ci, ces derniers habitent dans trois départements d'ile-de-France : "la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et la Seine-et-Marne". Soit, au total, "quatre ressorts distincts de tribunaux de grande instance", écrit le juge dans la décision. 

Des preuves "insuffisantes"

 

Le tribunal estime par ailleurs que les preuves fournies par les demandeurs, concernant les risques supposés liés à ces compteurs, sont "insuffisantes". 


"Le juge botte en touche", a réagi l'avocat des requérants, Me Arnaud Durand, qui étudie la possibilité de faire appel. "Il est temps d'ouvrir les yeux ! Quand un médecin vous dit que ce compteur peut poser des problèmes de santé, comment un juriste peut-il affirmer qu'il n y a pas de preuves ?", demande-t-il. 
 

Le compteur Linky, dont Enedis pilote l'installation pour relever à distance et en direct la consommation, fait l'objet de controverses récurrentes depuis son déploiement en 2015.  

 

Vingt-deux tribunaux ont été saisis d'actions conjointes. La grande majorité des plaignants, plusieurs centaines à ce jour, ont été déboutés - à Rennes, Toulouse, Bordeaux -, hormis une poignée de personnes "électrosensibles". Le Conseil d'État, également sollicité, a rejeté le recours de deux communes qui avaient elles aussi refusé le déploiement des compteurs Linky. 

---
Sourcehttps://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/essonne-pres-de-250-requerants-anti-linky-deboutes-par-la-justice_2089403.html

 
 

Lu 577 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 7

1. Pourquoi une alerte sanitaire ? | 2. Comment agir ? | 3. La science | 4. Loi et Justice | 6. Compteurs dits "intelligents" | 5. Conflits d'intérêt | 7. Espace presse | 8. Archives média | ADHESION | Nous contacter | Qui sommes nous ? | Editoriaux | 9. 5G | Comité de parrainage | Les Fiches de Robin


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.




- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grenoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES