Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)
ADHESIONS et DONS
en ligne ou par courrier

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile

Les preuves du danger pour la santé du portable, Wi-fi, Bluetooth, DECT...

Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Genève lance un moratoire sur la 5G - lematin.ch - 27/02/2020

Toute nouvelle installation sera soumise à autorisation pendant une période de trois ans dans le canton de Genève.



Cette modification a été acceptée jeudi soir par 60 oui, 35 non (PLR) et une abstention. (Image d'illustration) Image: Keystone
Cette modification a été acceptée jeudi soir par 60 oui, 35 non (PLR) et une abstention. (Image d'illustration) Image: Keystone
Le canton de Genève instaure un moratoire de trois ans sur la 4G et la 5G. La modification de la loi sur les constructions et les installations diverses prévoit que toute nouvelle installation sera soumise à autorisation pendant cette période.


Cette modification a été acceptée jeudi soir par 60 oui, 35 non (PLR) et une abstention, sans avoir été étudiée en commission malgré trois demandes dans ce sens. Le conseiller d'État Antonio Hodgers, en charge du Département du territoire, a pourtant relevé la confusion qui existe entre la 4G , la 5G ainsi que la 5G millimétrique, qui n'est pas encore déployée en Suisse.

 
«Si vous le voulez, l'État refusera toute transformation d'antenne pendant trois ans, mais il le fera sans base légale. Le risque est grand de voir cette loi cassée par un tribunal», a souligné le magistrat. Et de rappeler que le canton a instauré l'an passé un moratoire sur l'installation de nouvelles antennes, mais que les opérateurs adaptent leurs antennes pour permettre la 4G .

 
Problèmes nombreux

 
Le moratoire adopté jeudi soir vise, lui aussi, à répondre à l'inquiétude croissante de la population, a indiqué en préambule le député Vert Jean Rossiaud, premier signataire du projet de loi. «Le principe de précaution prévaut au vu de l'absence d'études indépendantes sur les effets de cette technologie sur la santé et la biodiversité», a-t-il fait valoir.

 
Un avis partagé par le PDC Bertrand Buchs: «La 5G pose des problèmes sanitaires, de choix de société et de sécurité, compte tenu des possibilités d'espionnage industriel. Les autres pays n'ont pas encore installé la 5G, nous avons le temps.» Pour le MCG Patrick Dimier, le risque d'intrusion dans la sphère privée est, lui aussi, grand.

 
Opposé à un texte qui n'a pas été étudié en commission, le PLR souhaite connaître les risques économiques d'un tel moratoire. «Il faut cadrer la technologie mais pas la contrer», a plaidé Yvan Zweifel.


Pour un moratoire en Suisse
 

À l'instar du canton de Neuchâtel, Genève a également demandé jeudi soir un moratoire sur le déploiement de la 5G millimétrique en Suisse. Exerçant son droit d'initiative cantonal, le Grand Conseil a adopté jeudi soir en urgence une résolution dans ce sens par 56 oui et 36 non.

 
Le texte demande aussi à l'Assemblée fédérale de réaliser un cadastre national des ondes en collaboration avec les cantons ainsi que de prendre en compte leur avis et celui des communes lors de la planification de la couverture des différents réseaux sur leur territoire. (ats/nxp)

---
Source :
https://www.lematin.ch/suisse/geneve-lance-moratoire-5g/story/18505209?fbclid=IwAR0ZhfPvAa0TSOCJ_XdeTdko81hangGQRSHCc4WpHUaUCRXSHbUXZDZ8AGs

Lu 2267 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3

1. Pourquoi une alerte sanitaire ? | 2. Comment agir ? | 3. La science | 4. Loi et Justice | 5. Conflits d'intérêt | 6. Compteurs dits "intelligents" | 7. Espace presse | 8. Archives média | 9. 5G | 10. Les Fiches de Robin | 11. Editoriaux | NOUS SOUTENIR : ADHESION et DON | Qui sommes nous ? | Nous contacter | Comité de parrainage | Mentions légales


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.




- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Logo site
Schéma ARCEP
Grenoble arbres


LIENS UTILES