Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Guidel. Un projet d’antenne relais fait débat - ouest-france.fr - 10/10/2019

Des habitants du village de Ristinec, à Guidel, protestent contre la future installation d’un pylône de radiotéléphonie, invoquant un préjudice esthétique et un risque sanitaire.



Les opposants au projet d'antenne relais téléphonie, dans le village de Ristinec. Ouest France
Les opposants au projet d'antenne relais téléphonie, dans le village de Ristinec. Ouest France
Le fournisseur Orange a déposé un permis pour installer une antenne de radiotéléphonie à proximité du village de Ristinec. Permis sur lequel la mairie n’a pas porté d’opposition.
 
Des riverains, eux, s’inquiètent et affichent leur mécontentement. « Le pylône de 36 m va être implanté dans un bois à soixante mètres de ma propriété et environ à 150 mètres des autres habitations du village. Je suis inquiet pour notre santé et celle des animaux », dénonce Pierre Lucas, éleveur de poulets à Ristinec.
 
« Je ne suis pas contre l’antenne, mais je n’accepte pas son implantation ici en pleine campagne. Cela va avoir une influence sur le comportement des animaux, exprime Jean-François Salvar, qui possède des terres dans le village. Des arbres vont forcément être coupés, c’est inadmissible, il y a des chênes centenaires ».
 
« Nous sommes inquiets par rapport aux ondes électromagnétiques qui sont accusées de produire des effets néfastes sur notre santé et sur l’environnement, complète une habitante du centre du hameau. Nous n’avons pas été consultés par la mairie concernant ce projet. Une antenne a été installée à quelques mètres d’ici dans la commune de Rédéné (N.D.L.R : projet initié par Free). Pourquoi n’utilisent-ils pas ce pylône déjà existant pour compléter la couverture du secteur ? »

 

« Il n’y aura jamais de site idéal »

  En mai 2018, Orange a bien avisé la commune qu’elle recherchait un terrain pouvant accueillir de nouvelles installations radioélectriques. Pierre Lucas aurait manifesté son mécontentement, après avoir été avisé qu’un propriétaire avait proposé un terrain proche de 70 m de son habitation.
 
Au printemps 2019, l’éleveur lui-même proposait à Orange un emplacement derrière sa propriété. Il a signé dans un premier temps un accord de principe : « Quitte à ce qu’il y ait un pylône, je préférais qu’il soit installé derrière chez moi pour ne pas l’avoir sous les yeux ». Réalisant plus tard que cette antenne pourrait avoir un impact sanitaire, Pierre Lucas a annulé sa proposition.
 
L’opérateur a ensuite fait le choix de louer le terrain boisé d’un autre propriétaire, après avoir mené les études techniques. « C’est en toute transparence avec monsieur Lucas que ce dossier a été instruit. Nous notons son opposition actuelle et celle de quelques personnes du hameau situé à plus de 180 m de l’installation projetée. Mais il n’y aura jamais de site idéal », estime Georges Thiery, adjoint chargé de l’urbanisme.


« Des mesures de champ rayonné avant et après l’installation »
 
La mairie a écrit un courrier allant dans ce sens au Défenseur des Droits, qui avait été saisi du dossier. Sur le choix de l’opérateur Orange ? « Cela nous a paru être un bon compromis en termes de distance avec les habitations et de discrétion, la base du pylône étant située dans un bois qui n’est pas classé, justifie l’élu. Concernant les ondes électromagnétiques, nous proposerons comme pour les trois pylônes Free installés l’an dernier, des mesures de champ rayonné avant et après l’installation, pour démontrer que les niveaux sont bien conformes et très inférieurs aux normes existantes ».
 
Sollicitée, la société Orange n’a pas souhaité apporter de commentaire sur le sujet.

---
Source : https://www.ouest-france.fr/bretagne/guidel-56520/guidel-un-projet-d-antenne-relais-fait-debat-6558094

 

Lu 651 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5

Que dire / que faire ? (à la maison, au travail, à l'école ...) | Les actions régionales (antennes-relais, Wimax ...) | Engagements pour le Principe de Précaution (0,6V/m...)


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.




- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grenoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES