Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

L’Île-d’Olonne : Orange ne pourra pas implanter son antenne-relais dans le « corridor écologique » - actu.fr - 04/10/2019

Le maire de L'Île-d'Olonne s'opposait à l'implantation d'une antenne-relais près des marais. La cour administrative d'appel lui a donné raison.



La mairie refusait l’implantation d’une antenne relais à proximité des marais (Journal des Sables)
La mairie refusait l’implantation d’une antenne relais à proximité des marais (Journal des Sables)
Le juge des référés du tribunal administratif de Nantes a débouté jeudi 3 octobre Orange, qui voulait faire suspendre en urgence la décision prise le 14 décembre dernier par le maire de L’Île-d’Olonne. Ce dernier s’était en effet opposé à l’implantation d’une antenne-relais à « La Gagnerie », près des marais classés en zone Natura 2000.


« Le maire n’est pas un ayatollah anti-téléphones, c’est juste que ce pylône est au plus mauvais endroit de sa commune : il s’agit d’un corridor écologique », avait expliqué à l’audience Me Geoffroy de Baynast, l’avocat de la mairie. « C’est une zone où il n’y a strictement rien, à part un observatoire pour les oiseaux : avec le réchauffement climatique, on a des flamands roses qui commencent à s’installer », avait-il ajouté.

"Elle est la richesse du patrimoine de la commune : la politique de l’actuelle municipalité, comme de la précédente, est de la protéger."

Cette antenne-relais de trente mètres de haut – située à proximité du cimetière et à 250 mètres d’un lotissement – pourrait par ailleurs poser des « problèmes de visibilité » aux usagers de la route départementale 38, selon la mairie.
 

Trop proche de la D38


  « Bien que séparé par plusieurs parcelles du marais d’Olonne, dont certaines sont bâties, [le terrain] se situe (…) dans un corridor écologique où les équipements d’intérêt général ne peuvent être implantés que sous réserve de l’impossibilité de les implanter en d’autres lieux », confirme la juge dans son ordonnance. Elle relève aussi que « l’agence routière du conseil départemental avait émis un avis défavorable » à cette antenne-relais, en raison de la proximité de la D38.

Elle a condamné en conséquence l’opérateur de téléphonie mobile à verser 800 € de frais de justice à la commune de L’Île-d’Olonne.
 
En préambule de son ordonnance, la magistrate avait néanmoins confirmé l’existence d’une « urgence » à statuer dans ce dossier « en égard à l’intérêt public qui s’attache à la couverture du territoire national par le réseau de téléphonie mobile » mais aussi « eu égard aux intérêts propres de la société Orange qui a pris des engagements » en la matière.

  « La commune (…) – qui ne verse pas au dossier d’élément probant, ni ne fait valoir un motif d’intérêt général qui s’opposerait au projet – n’est pas entièrement couverte par les réseaux de téléphone mobile », avait-elle aussi relevé. Mais ces éléments n’ont pas été suffisants pour emporter sa décision.

il y a environ 3 semaines
Le Tribunal administratif de NANTES valide en référé le refus du maire de L’ILE D’OLONNE d’autoriser ORANGE à implanter une antenne de plus de 30 mètres de hauteur en bordure de Marais. Une décision motivée notamment par la qualité du site naturel, zone de covisibilité majeure et l'impact que la construction envisagée pourrait avoir compte tenu de sa nature et de ses effets...

---
Source : https://actu.fr/pays-de-la-loire/ile-dolonne_85112/lile-dolonne-orange-ne-pourra-pas-implanter-antenne-relais-dans-corridor-ecologique_28152921.html

Lu 453 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5

Que dire / que faire ? (à la maison, au travail, à l'école ...) | Les actions régionales (antennes-relais, Wimax ...) | Engagements pour le Principe de Précaution (0,6V/m...)


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.




- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grenoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES