Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

LES FICHES INFO LINKY 8 - A l'attention des maires

A l’attention des Maires et des élus locaux sur le dossier Linky

Fiche téléchargeable en fin d'article



1. Obligation de déploiement n’implique pas obligation d’acceptation pour l’usager
Tant sur le plan de la loi française que sur le plan européen, il n’existe aucune obligation qui impose cette installation à chaque usager.
Par conséquent, il n’existe aucune sanction pour ceux qui en exprimeraient le refus.
 
2. Propriété des compteurs
Les compteurs, biens du domaine public, sont la propriété des collectivités territoriales (art. L. 322-4 du code de l’énergie), Enedis n’en est que le gestionnaire. Seul le Conseil municipal peut se prononcer sur la désaffectation et le déclassement des compteurs existants.
 
3. De la nécessité d’un tel saut technologique
Les compteurs existants remplissent les exigences européennes relatives à l’information des usagers sur leur consommation et à la faculté pour les fournisseurs de proposer des tarifs différenciés. Le Compteur Blanc Électronique est capable d’assurer les mêmes fonctionnalités de relève à distance que le compteur Linky. Ce saut technologique, inutile et peu écologique, est contraire à la loi sur l‘obsolescence programmée. 
 
4. Données personnelles et vie privée
Ces compteurs permettent de collecter des données précises sur la consommation des foyers.
Les exigences énoncées par la CNIL ne sont pas strictement respectées, et le droit à disposer de ses données personnelles est difficile à exercer.
C’est là une atteinte à la vie privée dont le respect scrupuleux est consacré par de nombreux textes de lois et conventions européennes.
 
5. Servitude et usufruit
L’acheminement de l’électricité dans les installations électriques privées relève d’une servitude encadrée par la loi. Le CPL, circulant dans ces mêmes installations à des fins de communication numérique, constitue une nouvelle servitude n’ayant pas fait l’objet de concertation avec les usagers. Cette nouvelle servitude est abusive et illégale.
 
6. Sur le plan sanitaire
Le compteur Linky peut avoir des effets directs et significatifs tant sur l’environnement que sur les personnes, en particulier les femmes enceintes et les enfants. Par l’adjonction d’un rayonnement dû au Courant Porteur en Ligne (CPL) circulant dans les câbles électriques de tous les bâtiments, il génère des champs électromagnétiques qui participent à l’augmentation du brouillard électromagnétique. Or, les décisions réglementaires qui ont de tels effets sur l’environnement doivent, en vertu de l’article L. 123-19-1 du code de l’environnement, être précédées d’une procédure de consultation du public qui n’a pas été effectuée.
 
7. Non conformité à la règlementation sur la sécurité des installations électriques
L’article 51 du Règlement Sanitaire Départemental, arrêté préfectoral, dont l’application est sous la responsabilité exclusive du Maire, exige que les installations électriques soient conformes à la norme NF C 14-100. Or, les conditions de pose de ces compteurs se font parfois en non conformité avec cette Norme, notamment pour ce qui concerne la prévention des risques d’incendie. Il appartient au maire d’exiger le strict respect de la règlementation et des normes de prévention et de sécurité par les entreprises en charge des installations.
 
Aussi, nous vous invitons à réfléchir sur l’opportunité de prendre un arrêté ou une délibération qui tienne compte des aspects mentionnés ci-dessus.


Fiche téléchargeable ici

Robin des toits
Lu 698 fois

Les Fiches Info Linky | Fiches 5G | Fiches Antennes relais | Les Fiches Info Gazpar | Compteur d'eau | L'EHS


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.




- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grenoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES