Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH


Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...
pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Présidentielle : 4 ONG interpellent les candidats sur les scandales sanitaires " - AFP - 10/04/2012



"Présidentielle : 4 ONG interpellent les candidats sur les scandales sanitaires " - AFP - 10/04/2012
PARIS - Médiator, pesticide Gaucho, antennes relais de téléphonie mobile, bisphénol A dans les biberons, autant de scandales sanitaires de ces dernières années sur lesquels quatre ONG ont décidé d'interpeller les candidats à l'Elysée.

Dans les crises sanitaires passées ou à venir, les victimes font toutes le même constat : en tant que citoyen ou consommateur, leur santé a fait figure de variable d'ajustement face à des intérêts +supérieurs+ pour développer au plus vite un produit ou une technologie, affirment Générations Futures, Ecologie sans Frontières, Réseau environnement santé, et Robin des Toits dans un communiqué.

Les quatre associations ont défini 25 propositions pour en finir avec les scandales sanitaires en se basant sur des exemples précis qui ont défrayé la chronique en France. Selon ces ONG spécialisées dans la lutte contre les pesticides, la dégradation de l'environnement et de la santé, ces crises ne sont pas le fruit d'un malheureux concours de circonstance mais la conséquence d'un système.

Pour réformer ce système, les écologistes ont établi une liste de propositions qu'ils présenteront lundi prochain aux candidats ou leurs représentants lors d'une séance au Palais du Luxembourg à Paris. Elles incluent la réorganisation du dispositif des agences de sécurité sanitaire avec, entre autres, la création d'un Institut de Veille Environnementale (IVE), ou encore celle d'une Haute autorité de l'Alerte et de l'Expertise.

Cela répondrait, selon les ONG, aux engagements du Grenelle qui n'ont toujours pas été mis en oeuvre.


(©AFP / 10 avril 2012 15h38)

Robin des Toits
Lu 477 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

Télévision | Radio | Presse écrite | Internet | A l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème