Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Rennes. Des électrosensibles réclament que leur maladie soit reconnue - ouest-france.fr - 29/01/2019

Une vingtaine de personnes des associations AlterOndes 35 et Anti Linky Gazpar Aquarius (Aalga) Bretagne se sont rassemblées à Rennes, ce mardi 29 janvier. Elles réclament un statut juridique et une reconnaissance de l’électro-hypersensibilité.



Rassemblement organisé par AlterOndes 35 pour la reconnaissance de l’électro-hypersensibilité à Rennes ce mardi matin devant les bureaux de France 3. MARC OLLIVIER - OUEST-FRANCE
Rassemblement organisé par AlterOndes 35 pour la reconnaissance de l’électro-hypersensibilité à Rennes ce mardi matin devant les bureaux de France 3. MARC OLLIVIER - OUEST-FRANCE

 

Wi-fi, compteurs électriques, antennes relais… Une vingtaine de personnes des associations AlterOndes 35 et Anti Linky Gazpar Aquarius (Aalga) Bretagne, se sont rassemblés mardi 29 janvier devant France 3, avenue Jean-Janvier, à Rennes.

L’objectif ? « Nous souhaitons un statut juridique et une reconnaissance de l’électro-hypersensibilité, explique Philippe Martin, président d’AlterOndes35. Par ce rassemblement, nous voulons aussi évoquer la situation dramatique d’une habitante de Bréteil, âgé de 80 ans, qui vit depuis le mois de décembre sans électricité. En raison de son électro-hypersensibilité, elle ne supporte pas la présence de son compteur électrique Linky . »
 
Enedis, filiale d’EDF, est pointée du doigt. « Elle refuse d’entendre la demande de cette personne, présente ici mais qui souhaite rester anonyme. Enedis doit absolument réagir », déclare le Président d’AlterOndes 35.

Pour rappel, le déploiement de Linky par Enedis a débuté il y a plus de deux ans et est encore en cours en France. Ce compteur communique les informations relatives à la consommation d’électricité des usagers directement au fournisseur. Depuis ses débuts, il est régulièrement la cible de critiques variées, allant de l’exposition aux champs électromagnétiques, à celles ayant trait au respect de la vie privée.
 

« Ce n’est pas du bidon »


Migraines, acouphènes, douleurs articulaires, fatigue, sensation de brûlures, vertiges, crampes… Les symptômes de l’électrosensibilité sont multiples. « Ce n’est pas du bidon. C’est une maladie comme une autre, et on en souffre tous les jours », témoigne Françoise Barbet, déclarée électrosensible depuis 2015.

« Il faut faire attention, en particulier pour les générations futures. Il faut sensibiliser les populations aux méfaits des ondes électromagnétiques » assure-t-elle. « On va droit dans le mur avec l’arrivée de la 5G. Qu’est-ce qu’on va devenir ? » s’inquiète une autre femme électro-hypersensible présente, qui a souhaité elle aussi rester anonyme.

---
Source : https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-des-electrosensibles-reclament-que-leur-maladie-soit-reconnue-6202945?fbclid=IwAR12ZLu7N8Jrq5eqJQV1TW1sW638IWtnLiOaVZ47bXcnaoFx4CH2wRVIHdU

Lu 186 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

1. Pourquoi une alerte sanitaire ? | 2. Comment agir ? | 3. La science | 4. Loi et Justice | 5. Conflits d'intérêt | 6. Compteurs dits "intelligents" | 7. Espace presse | 8. Archives média | ADHESION | Nous contacter | Qui sommes nous ? | Editoriaux


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grenoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES