Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH


Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...
pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'St-Affrique. Antenne-relais : deux recours déposés au tribunal' - La Dépêche - 16/10/2008

Téléphonie mobile.



L'antenne-relais Orange, sur le toit de l'immeuble du 23, place de la Liberté, est dissimulée dans une fausse cheminée. Photo DDM.
L'antenne-relais Orange, sur le toit de l'immeuble du 23, place de la Liberté, est dissimulée dans une fausse cheminée. Photo DDM.
Vendredi 10 octobre, l'Union départementale de consommateurs et d'usagers de l'Aveyron CLCV (Consommation, logement et cadre de vie), basée à Onet-le-Château, a déposé au nom des membres du collectif des riverains de la future antenne relais Orange deux recours devant le tribunal administratif de Toulouse : un référé suspensif des travaux en cours et une requête en annulation du permis de construire.

« On s'appuie notamment sur le jugement rendu par le Tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine) le 18 septembre dernier », explique Pierre Audibert, porte-parole du collectif des riverains opposés à l'installation de l'antenne-relais. « Il a condamné Bouygues Télécom à démonter une antenne-relais de téléphonie mobile à Tassin-La-Demi-Lune dans le Rhône au nom du principe de précaution, « pour risque potentiel sur la santé », a déclaré l'avocat des plaignants. On met également en avant que le PLU (Plan local d'urbanisme) n'autorise pas expressément ce type d'installation et qu'un des copropriétaires du 23 place de la Liberté dit ne pas avoir été informé par l'opérateur des risques potentiels et que par conséquent il ne souhaite plus ce projet. Rappelons qu'il faut un accord unanime des copropriétaires pour obtenir un permis de construire. »

Pierre Audibert qui invite toutes les personnes intéressées par le sujet à le contacter par mail à l'adresse inform12@orange.fr demande que ce relais soit installé sur une des collines autour de Saint-Affrique et qu'une distance de 300 m avec toutes habitations soit respectée : « Les normes françaises d'émissions d'ondes sont fixées à 61 volts par mètre pour les antennes UMTS alors que de nombreuses études indiquent que le seuil compatible avec la santé publique est de 0,6 volt par mètre. Des études jugées suffisamment fiables pour que plusieurs députés de tous bords déposent en 2007 une proposition de loi visant à réduire le seuil d'exposition du public aux champs électromagnétiques. »

En attendant l'issue des recours engagés, les travaux du relais Orange se poursuivent en centre-ville. Après avoir installé l'antenne-relais puis la cheminée destinée à dissimuler ce relais, il reste à installer en sous-sol les armoires électriques destinées à alimenter le dispositif. La mise en service est prévue d'ici la fin du mois.

Une 2e antenne- relais aux Cazes

Sur un terrain communal situé rue Jean-Boudou aux Cazes, l'opérateur de téléphonie Orange a déposé une demande de permis de construire pour installer une 2e antenne-relais.

---
Source : http://www.ladepeche.fr/article/2008/10/16/482191-St-Affrique-Antenne-relais-deux-recours-deposes-au-tribunal.html

---
Voir également :
- Bouygues Télécom condamné pour exposition à un risque sanitaire : jugement intégral du TGI de Nanterre - 18/09/2008

- Antennes-Relais : 'réticence dolosive' et nullité du contrat - 06/06/2008

- Proposition de loi relative à la réglementation de l'implantation des antennes relais de téléphonie mobile - 27/12/2007

- Les preuves scientifiques définitives des dangers pour la santé de la téléphonie mobile (téléphone portable, antenne-relais, WiFi, Wimax, Bluetooth, DECT...) : le Rapport BIOINITIATIVE

Robin des Toits
Lu 4241 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

Télévision | Radio | Presse écrite | Internet | A l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème