Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Suresnes : l’implantation d’une antenne relais Free hérisse les riverains - leparisien.fr - 01/02/2019



L’antenne relais doit être installée au profit de l’opérateur Free sur le toit d’un immeuble privé situé à l’angle de l’allée de la Pépinière et du boulevard de Lattre-de-Tassigny. LP/David Livois
L’antenne relais doit être installée au profit de l’opérateur Free sur le toit d’un immeuble privé situé à l’angle de l’allée de la Pépinière et du boulevard de Lattre-de-Tassigny. LP/David Livois

Inquiets de voir les enfants du quartier exposés aux ondes, des riverains ont déposé un recours devant le tribunal administratif de Cergy-Pontoise.

Un vent de révolte souffle sur la petite allée de la Pépinière, à Suresnes. Dans ce quartier résidentiel accroché aux flancs du Mont-Valérien, vingt-cinq riverains n’ont pas hésité à mettre la main au portefeuille pour financer un recours contre l’installation d’une antenne relais au profit de l’opérateur Free. Une antenne de téléphonie mobile qui doit être implantée sur le toit d’un immeuble privé situé à l’angle de l’allée de la Pépinière et du boulevard du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny.
 

A l’origine de ce recours déposé jeudi devant le tribunal administratif de Cergy-Pontoise (Val-d’Oise) : la crainte d’une possible décote immobilière des maisons mais surtout la peur des potentielles répercussions sanitaires d’un tel équipement.
 

« On sait très bien qu’aucune étude ne montre la nocivité des ondes émises par ces antennes relais, souffle Vincent, propriétaire d’un pavillon dans l’allée des pépinières. Mais à l’inverse, leur innocuité non plus n’a jamais été démontrée. Et au finale, on peut légitimement s’inquiéter des possibles effets, notamment sur la santé des enfants qui sont très nombreux dans le quartier… »

« Il n’y a eu aucune communication sur le sujet »

Un avis partagé par Elisa, une autre riveraine de l’allée de la Pépinière. « Le secteur n’est absolument pas approprié pour accueillir ce genre d’équipement, gronde-t-elle. Il y a l’école des Raguidelles, une crèche et des centres de loisirs à deux pas d’ici. Moi-même, quand j’ai acheté ma maison il y a trois ans, j’avais été vigilante à ce qu’il n’y ait pas d’antenne relais à proximité. Alors imaginez ma déception quand, en septembre dernier, on a découvert le panneau annonçant les travaux. »
 

Car c’est bien par un simple affichage que le voisinage a été avisé du projet. « Ça fait partie des choses que l’on est en droit de regretter, glisse Anna, une autre mère de famille hostile à l’implantation de l’antenne de téléphonie mobile. Il n’y a eu aucune communication sur le sujet et on a eu toutes les peines du monde à obtenir le dossier d’information déposé par l’opérateur en mairie… »

Free assure « avoir respecté les distances par rapport aux établissements sensibles du secteur »

Consciente des craintes suscitées par le projet, la ville de Suresnes a toutefois organisé une réunion en mairie avec les riverains concernés et les représentants de l’opérateur Free. Un opérateur qui assure « avoir respecté les distances par rapport aux établissements sensibles du secteur » au moment de choisir le lieu d’implantation de l’antenne.
 

« On sait déjà qu’on ne pourra pas contester l’installation sur la question des ondes, reconnaissent les opposants au projet. On va donc se battre sur toutes les irrégularités que l’on a constatées concernant le plan local d’urbanisme. Et rien que sur ce point, il y a beaucoup à dire… »

---
Source : http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/suresnes-l-implantation-d-une-antenne-relais-free-herisse-les-riverains-01-02-2019-8002188.php


Lu 470 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5

Que dire / que faire ? (à la maison, au travail, à l'école ...) | Les actions régionales (antennes-relais, Wimax ...) | Engagements pour le Principe de Précaution (0,6V/m...)


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grenoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES