Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Antennes : accord entre les opérateurs et la Ville de Paris" - Challenges - 20/09/2012



Faute d'accord entre les deux parties, les déploiements de nouvelles antennes dans la capitale étaient bloqués, menaçant l'arrivée de la 4G. (c) ZDNet
Faute d'accord entre les deux parties, les déploiements de nouvelles antennes dans la capitale étaient bloqués, menaçant l'arrivée de la 4G. (c) ZDNet
Réglementation

C'était une grande préoccupation des opérateurs mobiles. La pression des riverains et des associations, notamment sur les maires, retarde considérablement l'installation de nouveaux équipements 4G, notamment à Paris.

"C'est de plus en plus compliqué de déployer. A Paris, c'est quasiment impossible", nous confiait il y a peu un responsable de SFR. En fait, les discussions achoppaient depuis de longs mois entre élus et opérateurs sur le renouvellement d'une charte qui régit depuis 2003 l'installation des antennes.

Faute d'accord entre les deux parties, les déploiements de nouvelles antennes dans la capitale étaient bloqués depuis l'automne dernier, menaçant l'arrivée de la 4G. On comprend alors pourquoi les villes pilotes choisies sont en province : Lyon, Marseille, Montpellier.

Deux niveaux de champs maximums fixés

Après d'âpres négociations, la Ville de Paris et les quatre opérateurs de téléphonie mobile français ont annoncé mardi être parvenus à un accord.

Le projet de nouvelle charte "prend en compte les préoccupations des Parisiennes et des Parisiens en conciliant l'aménagement numérique de la capitale en technologies mobiles avec la volonté de la Ville de maîtriser l'exposition dans une relation partenariale de concertation renforcée", expliquent la Ville de Paris et les opérateurs Orange, SFR (Vivendi), Bouygues Telecom (Bouygues) et Free (Iliad) dans un communiqué commun.

Il répondra "à des critères de transparence et d'information, contenant l'exposition à un niveau aussi bas que possible tout en maintenant la couverture et la qualité de service à l'extérieur et à l'intérieur des bâtiments".

Les deux parties ont ainsi décidé de fixer "deux niveaux de champs maximaux à ne pas dépasser dans les lieux de vie fermés (appartement, bureaux): 5 volts par mètre ou 7 V/m" avec la 4G, conformes aux seuils réglementaires recommandés par l'Organisation Mondiale de la santé (OMS), selon la Fédération Française des Télécoms (FFT).

Vote du conseil municipal à venir

Le projet doit encore être confirmé par un vote en conseil municipal, est-il précisé dans le texte.

"C'est un progrès par rapport à la charte précédente" estime Mao Peninou , adjoint au maire de Paris chargé de la qualité des services publics municipaux, de l'accueil des usagers, et du bureau des temps.

Selon la mairie de Paris, les opérateurs financeront, chaque année, une campagne de 400 mesures dans les établissements particuliers (crèches, écoles, établissements de soins).

En contrepartie de ces engagements, "la ville de Paris mettra en oeuvre une concertation renforcée chaque fois que nécessaire», indique-t-elle, ajoutant «qu'elle facilitera alors la recherche de solutions d'implantations d'antennes dans la capitale, notamment par l'accès à son patrimoine".

Pour l'association Robin des Toits, ce projet de charte est en revanche "un vrai recul" car le conseil de Paris avait voté en juillet 2010 que la renégociation de la charte de Paris devait se faire avec un objectif de 0,6 V/m. .

La rédaction de ZDNet.fr, ZDNET France

---
Source : http://www.challenges.fr/high-tech/20120920.ZDN7828/antennes-accord-entre-les-operateurs-et-la-ville-de-paris.html?xtor=RSS-19

Robin des Toits
Lu 651 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

Télévision | Radio | Presse écrite | Internet | A l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème