Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Ondes : Le Comité Economique et Social Européen veut changer la donne - Communiqué de Presse Robin des Toits - 09/12/2014



Ondes : Le Comité Economique et Social Européen veut changer la donne - Communiqué de Presse Robin des Toits - 09/12/2014
Le Comité Economique et Social Européen (CESE / EESC), suite à une audition publique du 4 Novembre dernier réunissant les différentes parties - dont l’association Biosustainable Design (Royaume-Uni) et Robin des Toits qui représentait plusieurs associations Européennes et associations d'Electro-HyperSensibles comme Une Terre pour les EHS, ainsi que le Professeur Johansson du Karolinska Institute -, a proposé à la Commission Européenne certaines modifications législatives. Une première !

Modifier les normes d’exposition du public pour préserver la santé des personnes et protéger l’environnement : appliquer le principe d’exposition minimum (ALARA) : le rayonnement électromagnétique doit être maintenu à un niveau aussi faible qu’il est possible.

En effet, le principe de précaution doit s’appliquer dans un contexte où la population, notamment les jeunes et les enfants, est de plus en plus exposée alors que l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a défini ces rayonnements électromagnétiques comme « cancérigènes possibles » (Groupe 2B).

Le Comité Economique et Social Européen propose de promouvoir toutes les techniques alternatives aux antennes, portables, etc., tous dispositifs permettant de protéger la santé et l’environnement qui soient tout aussi efficaces que ceux actuellement utilisés mais présentant moins d’effets négatifs sur le plan sanitaire et environnemental.

Le Comité Economique et Social Européen demande à la Commission Européenne de reconnaître l’électro-hypersensibilité comme une pathologie découlant d’un syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques et de prévoir des mesures spécifiques pour protéger les électro-hypersensibles, notamment en créant des zones blanches, mais aussi en procédant à l’étiquetage des produits sans-fil pour
alerter le public sur les dangers inhérents à ce type de technologies.

A cet effet, il est proposé des campagnes d’information sur les risques d’effets biologiques nocifs à long terme ciblant de manière privilégiée les enfants, les adolescents et les jeunes en âge de procréer.

Le DECT (téléphone fixe sans-fil) et le WIFI, que la plupart des gens utilise, sont concernés par cette alerte.
L'avis d'initiative définitif du Comité Economique et Social Européen devrait faire date. Il permettra une réelle prise en compte de l'électro-hypersensibilité. Un début pour sortir les victimes du déni officiel ; commencer à les traiter décemment comme des êtres humains à part entière. Cet avis devrait demander à la Commission Européenne de protéger la santé publique des effets nocifs des technologies du sans-fil, notamment les enfants et les plus fragiles.

Contact Presse
Etienne CENDRIER
Porte-Parole national

Traduction anglaise de ce communiqué en pièce jointe

pressrelease_eesc_2014_12_09.pdf PressRelease_EESC_2014_12_09.pdf  (99.15 Ko)


Robin des Toits
Lu 1300 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Contacts Presse | Nos communiqués | Nos revendications | Autres communiqués | Evènements institutionnels : Grenelle... | Robin '' interactif ''


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème