Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Ondes électromagnétiques : enterrement de 1ère classe pour la proposition de loi" - 01Net - 01/02/2013



"Ondes électromagnétiques : enterrement de 1ère classe pour la proposition de loi" - 01Net - 01/02/2013
La proposition de loi visant à instaurer un principe de précaution sur les ondes n’a pas fait long feu. Le groupe PS a voté une motion de renvoi en commission parlementaire. Le projet a donc été écarté sans discussion.

La proposition de loi sur le « principe de précaution pour les risques résultant des ondes électromagnétiques » n’aura fait l’objet d’aucun débat. Hier, le texte proposé par le groupe EELV a été renvoyé en commission sans discussion. En clair, il a purement et simplement été enterré pour au moins une année.

Dans ce projet, les députés écologistes voulaient instaurer des mesures de précaution sur l’effet des ondes. Parmi les demandes, ils désiraient entre autres faire interdire le WiFi dans les établissements scolaires et les crèches, limiter la puissance des antennes à une limite inférieure à 1 V/m.



Pas question « d’opposer l’écologie et l’économie »

Lors d’un point presse mardi matin, Fleur Pellerin avait déjà donné son sentiment. Elle a signalé que les études sont « contradictoires » et que le développement économique et technologique de la France ne pouvait être bloqué par « des peurs irrationnelles ».

Pour Mme Pellerin, il n’est pas question « d’opposer l’écologie et l’économie ». Elle a rappelé que le déploiement de la 4G représente un investissement de plus de 3 milliards d’euros et que s’il était bloqué, des dizaines de milliers d’emplois seraient menacés. Elle a récemment reçu l’appui du professeur André Aurengo, membre de L’Académie de médecine, pour qui « ce projet de loi sur va affoler les gens pour rien ». pour ce scientifique, le texte est « fondé sur un flou scientifique et réglementaire ».

Elle a aussi réaffirmé que le problème reposait davantage sur les smartphones lorsqu’ils sont utilisés sans oreillette. De plus, elle a signalé que moins il y a d’antennes, plus les smartphones émettent des ondes pour rechercher une fréquence de connexion. La ministre compte lancer une campagne de sensibilisation sur l’usage des smartphones qui, chez les jeunes, est des plus intensifs.



Les associations déçus par le renvoi

Les élus du groupe EELV s’attendaient à cette décision. Avant d’apprendre la motion de renvoi en commission parlementaire, ils se sont déclarés « frustrés et déçus » de voir le texte amputé de certains passages.

Pourtant, Laurence Abeille, députée du Val-de-Marne, le contenu de la loi était « pourtant assez modéré ». Elle a fait part de son étonnement puisque « le sujet figurait en toutes lettres dans l'accord pour les législatives signé avec le PS ». Elle estime que cette proposition a été « bloquée » par les ministères de l'Éducation nationale, de la Santé et de l'Économie numérique.

Hier, les porteurs de cette proposition ont tenté d’inverser la situation. Trois associations (Priartem, Agir pour l’Environnement et le Collectif des électrosensibles de France) qui soutenaient cette proposition ont réagi en envoyant une lettre ouverte au Premier Ministre pour rappeler l’importance de tenir compte du principe de précaution.

Dès ce matin, le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé a réagi sur France Bleu : « Je constate que nos amis socialistes ont suivi Fleur Pellerin, qui se préoccupe plus des opérateurs du secteur que de la santé des enfants des villes et des campagnes [...] C'est très inquiétant qu'une ministre reprenne en 2013 des arguments qu'on a pu entendre dans des débats du Médiator, de l'amiante ».


---
Source : http://www.01net.com/editorial/585769/ondes-electromagnetiques-enterrement-de-1ere-classe-pour-la-proposition-de-loi/

---
Voir également :

- VIDEO : "Ondes: la proposition de loi d'EELV sacrifiée sur l'autel des intérêts économiques" - L'Expansion - 30/01/2013

Robin des Toits
Lu 538 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Télévision | Radio | Presse écrite | Internet | A l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème