Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Développement de la 5G : Orange prend de l’avance en France - bulletindescommunes.net - 10/07/2019

Développement de la 5G : une avancée menée par Orange

Le développement de la 5G est en train de se préciser sur le territoire français. Dernièrement, Orange a obtenu l’autorisation d’utiliser 96 nouvelles stations expérimentales 5G. Celles-ci vont donc s’ajouter à celles déjà approuvées. Ainsi, ces nouvelles infrastructures vont permettre à l’opérateur de mieux se préparer à commercialiser son futur réseau 5G.



Si Huawei espère convaincre l’Europe de lui faire confiance pour les équipements, il commence également dans la principauté de Monaco à vendre ses téléphones compatibles 5G. REUTERS/Arnd Wiegmann
Si Huawei espère convaincre l’Europe de lui faire confiance pour les équipements, il commence également dans la principauté de Monaco à vendre ses téléphones compatibles 5G. REUTERS/Arnd Wiegmann

Une accélération concrète


Sur notre territoire, trois principaux opérateurs de télécommunications ont commencé à accélérer leur développement de la 5G. Ce constat a été révélé par le dernier observatoire des réseaux mobiles français. Celui-ci a été publié le 3 juillet dernier par l’ANFR, l’Agence Nationale des Fréquences. Pourtant, la distribution des licences 5G devra encore attendre jusqu’à 2020, avant de prendre de l’ampleur. Néanmoins, au cours du mois de juin 2019, le nombre des stations expérimentales autorisées à utiliser cette technologie a nettement progressé.
 

Développement de la 5G : un réseau qui s’étend


En tout, 97 nouvelles stations ont été approuvées. Ainsi, elles sont venues s’ajouter aux 111 autres stations qui avaient déjà obtenu l’accord de l’Agence Nationale des Fréquences. Par conséquent, aujourd’hui, 208 stations sont potentiellement actives en France. Pour l’instant, trois opérateurs de télécommunications historiques se partagent les infrastructures disponibles. En tête, on trouve Orange, qui en possède la majorité, à savoir 130. Ensuite, en seconde position, Bouygues Telecom en compte 53. Enfin, SFR en totalise 25. A ce jour, bien que l’opérateur Free Mobile ait également planifié des services utilisant l’Ultra Haut Débit mobile, il ne possède aucune station.
 

Orange joue un rôle moteur
 

Si l’on détaille l’attribution des 97 nouvelles stations validées, on s’aperçoit qu’Orange en détient 96. Contre une seule attribuée à Bouygues Telecom. Clairement, Orange occupe donc un rôle de leader dans l’accélération qu’on peut observer sur le terrain. En décembre 2018, lors de son « Show Hello », l’opérateur historique avait expliqué qu’il comptait couvrir quatre métropoles en 5G au cours de l’année 2019. A l’époque, il ambitionnait de fournir Paris, Marseille, Nantes et Lille. Avec un peu de retard, cet objectif sera enfin atteint en 2020.
 

Une couverture qui va encore se renforcer


Pour l’instant, toutes les stations prévues pour le développement de la 5G doivent se contenter d’utiliser la bande de fréquence 3,5 GHz. En effet, elle sera la première à fournir la technologie 5G en France. Cependant, par la suite, d’autres bandes de fréquences viendront la renforcer. Ainsi, à l’avenir, les opérateurs télécoms devraient pouvoir utiliser les bandes 26 GHz, 700 MHz, 800 MHz et 1,5 GHz. Pour obtenir une qualité de réseau optimale, outre ces quatre nouveaux segments, la 5G pourrait encore bénéficier d’autres tranches. Quitte à en détourner certaines de leur usage actuel.

---
Source : https://www.bulletindescommunes.net/developpement-de-la-5g-orange-prend-lavance-france/
 

Lu 416 fois

Dans la même rubrique :
1 2

1. Pourquoi une alerte sanitaire ? | 2. Comment agir ? | 3. La science | 4. Loi et Justice | 5. Conflits d'intérêt | 6. Compteurs dits "intelligents" | 7. Espace presse | 8. Archives média | ADHESION | Nous contacter | Qui sommes nous ? | Editoriaux | 9. 5G | Comité de parrainage | Les Fiches de Robin


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.




- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grenoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES