Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Antennes-relais des halles : le projet est abandonné" - La Nouvelle République - 23/06/2010



Autour des halles, les riverains s'étaient mobilisés contre l'installation de six antennes-relais sur le toit de l'édifice. - (Photo archives NR)  - Photo NR
Autour des halles, les riverains s'étaient mobilisés contre l'installation de six antennes-relais sur le toit de l'édifice. - (Photo archives NR) - Photo NR

La mairie renonce à l'installation de six antennes-relais de téléphonie mobile sur le toit des halles de Tours. Motif : des taux d'émission d'ondes trop élevés.

Le projet avait fait grand bruit dans le quartier des halles de Tours et mobilisé les riverains, inquiets pour leur santé et celles de leurs enfants. Manifestations, pétitions : l'installation programmée de six antennes-relais de téléphonie mobile sur le toit de l'édifice, pour le compte de SFR et Orange avait du mal à passer.
De son côté, la municipalité avait demandé aux opérateurs de procéder à des simulations avant de débuter les travaux. Les résultats de cette étude préalables viennent de tomber et ils sont inquiétants, au point d'amener Monique Maupuy, l'adjointe en charge du dossier à « geler définitivement le projet sous sa forme actuelle. »

Et à la Chambrerie ?

Explications : les simulations ont révélé que l'exposition des appartements voisins aux ondes, exprimée en volts/mètres, dépassait « les attentes de la ville » en la matière. En l'occurrence, si les taux réglementaires s'élèvent à 41 volts/mètre, ce que Monique Maupuy juge « élevé », les mesures effectuées chaque année dans une quinzaine de lieux représentatifs sont inférieures à 2 volts/mètre.
À quoi les riverains des halles devaient-ils s'attendre ? La municipalité ne l'explique pas avec précision car les opérateurs ont exigé que cette statistique reste confidentielle, mais elle estime néanmoins, dans un communiqué, que « les taux constatés, même s'ils ne correspondent qu'à des probabilités de résultats, sont inacceptables. » Les opérateurs ont donc été « incités à revoir leur proposition. » Reste que cette décision a des allures d'enterrement de première classe, alors que le problème de la couverture du secteur halles-Vieux Tours reste entier. Car si la place Plumereau est bien desservie, les téléphones mobiles sont inopérants dans certains endroits du quartier.
Le report sine die de cette implantation va, on s'en doute, donner des idées aux opposants de l'antenne-relais envisagée à La Chambrerie, au nord de la ville. Ils pourront se faire entendre auprès du groupe de travail constitué, indique la mairie, pour « définir les modalités à mettre en place pour accompagner l'instruction des nouvelles implantations d'antennes. » Une démarche qui s'inscrit dans le plan de concertation voulu par le « Grenelle des ondes », pour lequel Tours est ville pilote. « Les choses sont compliquées par les servitudes liées à la proximité de la base aérienne », confie Monique Maupuy qui ne désespère pas de trouver un compromis avec les riverains. Car là aussi, la couverture de téléphonie mobile est jugée insuffisante.

---
Source : http://www.lanouvellerepublique.fr/ACTUALITE/Environnement/Antennes-relais-des-halles-le-projet-est-abandonne

Robin des Toits
Lu 1670 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Que dire / que faire ? (à la maison, au travail, à l'école ...) | ADHESION | Nous contacter | Les actions régionales (antennes-relais, Wimax ...) | Engagements pour le Principe de Précaution (0,6V/m...)


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème