Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Campagne « portables et santé » : Principe de précaution ou de Précuisson ?' - Communiqué de Presse Robin des Toits - 23/12/2010



'Campagne « portables et santé » :  Principe de précaution ou de   Précuisson ?' - Communiqué de Presse Robin des Toits - 23/12/2010
Communiqué
Paris, le 23 Décembre 2010

Campagne « portables et santé » : Principe de précaution ou de
Précuisson ?


L’association nationale Robin des Toits s’élève contre la campagne lancée par l’INPES en décembre 2010 sur le thème « téléphone mobile et santé ».

Le contenu des « vignettes » composant la campagne proprement dite est gravement insuffisant, surtout pour une campagne qui s’intitule présomptueusement « tout savoir sur les bons usages du téléphone mobile » :

- Aucun conseil n’est donné aux femmes enceintes,
- S’agissant des enfants, on ne trouve qu’une vignette montrant un père éloignant le téléphone portable actif de la tête d’un bébé qu’il tient dans les bras.

Rien sur les enfants proprement dits ou sur les préadolescents et ados.
Le Gouvernement a oublié que l’article L5231-3 du code de la santé publique, issu de la loi Grenelle 2 (12 juillet 2010) prohibe la commercialisation de téléphones portables pour les moins de six ans et la publicité en faveur de l’usage des téléphones mobiles pour les moins de 14 ans.

Il serait donc cohérent de recommander de s’abstenir d’offrir un portable à un jeune en deçà de cet âge limite… mais de cela, silence radio.
A la veille de Noël, faut-il voir une coïncidence dans cet oubli, alors que les enfants et adolescents constituent une cible privilégiée pour les opérateurs à l’occasion des fêtes ?

- Aucun conseil ne vise enfin à la modération de l’usage, alors que la récente étude Interphone montre une surincidence des cancers du cerveau (+40%) dès 30 minutes d’utilisation par jour.
- Quant à la pollution électromagnétique intérieure, pas un mot alors que l’agence allemande de sécurité sanitaire déconseille depuis 2007 l’utilisation du WiFi pour la connexion Internet au domicile.

On pourrait au moins s’attendre à une recommandation visant à le débrancher la nuit. Cette discrétion est frappante au moment où les opérateurs s’apprêtent à intégrer les FemToCells (des antennes 3G individuelles) dans les boîtes d’accès Internet.

Là encore, coïncidence ?
- Il serait pourtant facile de recommander de conserver une ligne fixe et de la privilégier pour les appels passés du domicile.

Le contenu des deux vidéos conçues pour inciter les internautes à consulter le site de l’INPES tente de dénigrer Robin des Toits en laissant entendre que certaines associations diffusent des affirmations inutilement alarmistes. Une sévérité qui contraste de façon saisissante avec l’indulgence montrée pour le site de l’AFOM (Association Française des Opérateurs Mobiles) ou ceux même des opérateurs qui martèlent que l’utilisation du téléphone portable ne comporte aucun risque.

Pourquoi une telle asymétrie ? On se le demande…
Faut-il comprendre cette campagne de l’INPES comme une campagne de publicité supplémentaire au secours d’opérateurs nécessiteux ?

Le site de Robin des Toits, sur ces sujets, ne présente que les résultats d’études scientifiques indépendantes incontestables établissant les dangers sanitaires des technologies sans fil.


---
Contact Presse :
Etienne CENDRIER
Tél. : 01 40 18 02 81

Robin des Toits
Lu 2045 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Contacts Presse | Nos communiqués | Nos revendications | Autres communiqués | Evènements institutionnels : Grenelle... | Robin '' interactif ''


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème