Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Des Lyonnais s'opposent à l'installation de trois antennes-relais de Bouygues Telecom" - Degroupnews - 06/07/2012





permis de construire antenne Bouygues Telecom
L'installation d'antennes-relais suscite toujours autant de méfiance de la part population. Le 5 juillet, des habitants d'un quartier du 7ème arrondissement de Lyon ont manifesté leur opposition à la pose de trois antennes-relais sur le toit d'un immeuble HLM. Pour le moment, plus de 300 personnes ont signé la pétition mais ni l'opérateur, ni la mairie de semblent entendre les inquiétudes des riverains.

Hier, une trentaine d'habitants du quartier de la place Jules Guesde dans le 7ème arrondissement de Lyon se sont réunis dans une ambiance bon enfant pour manifester contre l'installation de trois antennes-relais sur l'immeuble du 131 bis rue Sébastien Gryphe par Bouygues Telecom.


Ces riverains, loin d'être de farouches opposants à la téléphonie mobile, ont constitué le collectif PAJUG (Pas d'Antennes à Jules Guesde) qui a déjà réuni plus de 300 signatures contre ce projet. Leur demande est simple : ils souhaitent plus de transparence de la part de l'opérateur et de la mairie (l'immeuble appartient à Grand Lyon Habitat, l’organisme qui gère les logements sociaux de Lyon). En effet, d'après eux, la puissance des antennes n'est pas précisée.



Or, d'après monsieur Jean Rinaldi, un responsable de l'association Robin des Toits et président de CCARRA (la Coordination Citoyenne Antennes Relais Rhône Alpes), ces antennes seraient les mêmes que Bouygues Telecom à déjà installées sur certains sites en France et possèderaient une puissance de 61 volts par mètre (ce qui est conforme à la législation française).

Les habitants du quartier Jules Guesde ne sont donc pas opposés aux antennes mais demandent simplement que leur puissance soit celle recommandée par l'OMS (l'Organisation Mondiale de la Santé) et le Conseil de l'Europe à savoir 0,6 volts par mètre. Il y a un an, une étude demandée par le ministère de la Santé et de le ministère de l'écologie et du développement durable montrait que le niveau d'exposition médian mesuré dans six communes était de 0,3 V/m mais que des pics à 12 V/m avaient été mesurés.

Antenne-danger
Ainsi, les personnes vivant à proximité de ces futures antennes sont très inquiètes et en appellent à la mairie de Lyon et à Bouygues Telecom pour leur donner des réponses. « On veut des antennes qui ne soient pas dangereuses pour la santé ou bien qu'elles ne soient pas dans des zones de passage », explique un membre du collectif PAJUG. D'ailleurs, Jean Rinaldi insiste en expliquant que leur vœu le plus cher est que les opérateurs déploient plus d'antennes mais d'une puissance de 0,6 volts par mètre. « Le jour où un opérateur nous prouve que ses antennes émettent avec une puissance de 0,6 V/m on fera un communiqué ! » a déclaré le responsable de Robin des toits.

Pour le moment, tous les courriers adressés à la Mairie de Lyon et à Bouygues Telecom ont obtenu une fin de non recevoir. Le combat des ces riverains semblent compromis. En février 2011, après deux ans de bataille juridique, la Cour d'appel de Lyon avait estimé que l'antenne-relais installée par Bouygues Telecom près de l'école Gerson à Lyon ne présentait aucun risque pour la santé. Seule une mobilisation plus importante pourrait permettre aux habitants de ce quartier de se faire entendre. Nous avons contacté la mairie de Lyon à ce sujet, mais pour elle, il semble que la pétition ne réunisse pas assez de signataires pour qu'elle s'intéresse au dossier.



Robin des Toits
Lu 574 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Que dire / que faire ? (à la maison, au travail, à l'école ...) | ADHESION | Nous contacter | Les actions régionales (antennes-relais, Wimax ...) | Engagements pour le Principe de Précaution (0,6V/m...)


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème