Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'L'usage du téléphone portable déconseillé aux jeunes enfants' - 01net - 22/06/2005

L'Agence française de sécurité sanitaire environnementale (AFSSE) conseille aux parents de veiller à ce que leur progéniture n'utilise pas de manière excessive le téléphone mobile.



'L'usage du téléphone portable déconseillé aux jeunes enfants' - 01net - 22/06/2005
Dans le doute, il est conseillé de s'abstenir (ou à tout le moins d'appliquer le principe de précaution). Voilà le credo adopté par l'Agence française de sécurité sanitaire environnementale (AFSSE), dans son dernier avis sur les risques pour la santé liés à la téléphonie mobile, publié mardi 21 juin 2005, sur demande des ministères de la Santé et de l'Ecologie.

Les conseils distillés portent sur l'utilisation du portable par les jeunes enfants. Extrait : « Les parents qui décident d'offrir un téléphone mobile à leurs jeunes enfants se doivent de veiller à une utilisation a minima de l'appareil, par exemple en souscrivant des abonnements restreignant la liste d'appels ». « C'est un discours qui s'adresse clairement à la responsabilité des parents », commente Jean-Marie d'Anjou, délégué général de l' Association française des opérateurs de téléphonie mobile (Afom).

La prudence est donc désormais de rigueur, dans un domaine (l'utilisation des téléphones mobiles) où pourtant, comme le souligne l'AFSSE, « l'essentiel des études épidémiologiques déjà publiées tend à réfuter l'existence d'un risque de cancer du cerveau ou d'autres formes de maladie chez l'homme ». Cependant, « des résultats globaux de l'étude épidémiologique internationale coordonnée par le Centre international de recherche sur le cancer (projet Interphone) sont attendus d'ici à la fin de l'année 2005 et devraient apporter de nouveaux éclairages sur le sujet », poursuit l'AFSSE.

Certaines associations prônent l'interdiction

Concernant la population enfantine, l'Agence émet deux autres recommandations. Elle demande aux opérateurs, aux fabricants et aux distributeurs de ne pas cibler les enfants dans les campagnes de promotion de téléphonie mobile. « Sur le marché français, aucun opérateur n'a aujourd'hui développé d'offres commerciales à l'intention des jeunes enfants », rétorque Jean-Marie d'Anjou. Ceci étant, si les recommandations de l'AFSSE sont suivies à la lettre, on ne devrait plus voir sur les écrans, comme ce fut récemment le cas, un spot figurant une petite fille qui appelle le service d'assistance technique d'un opérateur français pour s'entendre chanter en retour « une souris verte qui courait dans l'herbe » ...

Par ailleurs, l'AFSSE réclame également aux fabricants et aux distributeurs, « compte tenu des incertitudes qui demeurent, de renoncer provisoirement à la fabrication d'appareils destinés aux jeunes enfants » . De quoi faire réfléchir les grandes surfaces qui, comme le BHV et Carrefour, avaient tenté de commercialiser des portables à destination de ce public.

« Nous ne pouvons qu'approuver cette prise de position de l'AFSSE en ce qui concerne l'utilisation par les enfants du téléphone mobile, déclare Etienne Cendrier, porte-parole de l'Association Robin des Toits, même si de notre point de vue et de celui de nombreux scientifiques, étant donné les risques encourus, il ne devrait pas s'agir de préconisations, mais d'interdictions pures et simples. »

Le responsable associatif fait notamment référence à une étude publiée au début de l'année 2005 en Grande-Bretagne par le National Radiological Protection Board (NRPB). Selon le New Scientist, le professeur William Stewart, conseiller auprès du gouvernement britannique sur les questions de téléphonie mobile, y avait en particulier préconisé l'interdiction d'utiliser des portables pour des enfants de neuf ans ou moins.

Philippe Crouzillacq

---
Voir également :

- portable + enfant

- Le 'Rapport Stewart' - l'expertise officielle britannique (2001-2005)

- Un rapport de l'IGAS et de l'IGE met en cause l'indépendance des experts de l'AFSSE - 2006

- Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile

Robin des Toits
Lu 4869 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Le danger pour ma santé ? (et de mon enfant, bébé, foetus...) | Les assurances et la téléphonie mobile | L'électrosensibilité : EHS et SICEM | Les lanceurs d'alerte sur le danger du portable | Les recommandations officielles (France + Monde)


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème