Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH


Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...
pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Lettre ouverte du 'Collectif Lyonnais Ecoles sans Antennes' à Gérard Collomb, maire de Lyon - 03/07/2008

Note de Robin des Toits : dans une réunion publique, les représentants de la version officielle de l'innocuité sanitaire de la téléphonie mobile, ont entendu un ensemble d'informations qui établissait que les références scientifiques des rapports officiels et des travaux sur lesquels ils sont fondés sont totalement périmés depuis fort longtemps. Aucune contestation, SUR LE PLAN SCIENTIFIQUE, n'a été constatée.



CLESA
Adresse postale :
FCPE, 5 impasse Flesselles
69001 LYON
Mail : infoclesa@orange.fr

Membre de l’association nationale Robin des toits
Membre de SERA (http://sera.asso.fr


Lyon, le jeudi 3 juillet 2008

OBJET : Conférence organisée par la mairie de Lyon le 20 juin 2008 à l’École normale supérieure sciences

SUJET : État des connaissances scientifiques en bio-électromagnétisme


LETTRE OUVERTE

À Monsieur Gérard Collomb, maire de Lyon, et Madame Mireille Roy, adjointe à l’écologie urbaine et à la qualité de l’environnement

Monsieur le Maire,
À la suite de la ville de Strasbourg, la ville de Lyon a organisé, à votre initiative, une rencontre publique sur le sujet de la téléphonie mobile et des technologies de la même famille technique. Nous vous remercions d’avoir mis en place ce projet et fait en sorte qu’il aboutisse.

Étaient invités :
– d’une part les divers organismes soutenant plus ou moins la version officielle de l’innocuité sanitaire,
– de l’autre, les principaux groupes qui contestent cette version sur la base des faits constatés par les travaux de la Science proprement dite, c’est-à-dire sans lien ni avec les groupes financiers ni avec les pouvoirs publics.
À Strasbourg, les organismes officiels, sauf deux, avaient déclaré forfait. À Lyon, le 20 juin 2008, ils étaient là.
Au cours de la réunion, Monsieur Marc Cendrier, chargé de l’information scientifique dans l’association nationale Robin des Toits, a présenté une communication sur un sujet double :
– L’état présent des connaissances scientifiques en biologie et en particulier en bio-électromagnétisme,
– Le rapport international récapitulatif dit Rapport BioInitiative.

Aucun des représentants présents des organismes officiels, à savoir :
– Monsieur Merckel de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail,
– Monsieur de Sèze de la Direction générale de la santé,
– Monsieur Zmirou de l’École des hautes études en santé publique,
– Monsieur Miquel de l’Agence nationale des fréquences,
– Madame Hours de la Fondation radiofréquences et santé,
– Monsieur Danjou de l’Association française des opérateurs mobiles,

n’a semblé en mesure d’apporter sur le plan scientifique une contestation des informations fournies.

D’autre part Monsieur Merckel a déclaré que seuls les effets thermiques étaient scientifiquement avérés. C’est s’aligner sur une position intenable de l’ICNIRP, organisme dont la crédibilité scientifique a été mise en poussière par les meilleurs spécialistes tels que le Professeur Michæl Kundi (Institut de santé environnementale, université de médecine de Vienne, Autriche) et feu le Docteur Neil Cherry (professeur de santé environnementale à l’université de Lincoln, Nouvelle-Zélande).

C’est aussi montrer que l’on ignore tout d’une branche entière de la science, le bio-électromagnétisme, dont les premiers travaux conduits par Gurwitch remontent à la troisième décennie du XXe siècle. Il s’agit en quelque sorte d’une déclaration d’incompétence.

Dans leurs diverses déclarations, les représentants de la version officielle ont semblé ne pas avoir connaissance des travaux de l’état présent de la biologie. Et pas plus des auteurs : Fritz Albert Popp, Manfred Eigen (prix Nobel de chimie), Lukas Kühn, Ilya Prigogine (prix Nobel de chimie), Viktor Inyuschin. Inconnus.
Le rayonnement mitogénétique : inconnu. On se meut dans l’état de la science de la fin du XIXe siècle.

C’est donc en référence à des connaissances périmées depuis un siècle que sont infligées à des centaines de milliers de personnes des atteintes à la santé, dont certaines sont fort graves, et les souffrances qui les accompagnent.

Cette réunion confirme publiquement :

– que la version officielle de l’innocuité repose sur un état archaïque de la science qui seul permet de passer sous silence les effets non thermiques qui sont les plus importants, les diverses formes de toxicité et la considérable étendue des souffrances causées,
– que cette méconnaissance met nos enfants en danger, et que ce danger est potentiellement grave.

À l’issue de cette réunion nous avons bien entendu les trois engagements annoncés par Mireille Roy :
– organiser une négociation entre les opérateurs, les élus, les familles en vue d’une actualisation de la Charte de la téléphonie mobile de Lyon ;
– organiser une large campagne d’information et de pédagogie sur l’usage du portable et le civisme ;
– mettre en place une cartographie des antennes existantes.

Quand Mireille Roy parle des « familles », nous comprenons qu’il s’agit des associations et collectifs locaux mobilisés sur la question. Nous souhaitons que la charte actualisée prenne en compte les résultats des dernières études scientifiques internationales (seuil à 0,6 V/m pour les ondes de type téléphonie mobile dans les lieux où les personnes stationnent, notion de sites sensibles, etc.).

Pour ce qui est de la cartographie, l’objectif étant de permettre à chaque habitant de connaître son exposition réelle, cette annonce n’a de sens que si l’on entend par là un véritable cadastre hertzien décrivant de façon précise l’état des champs électromagnétiques, notamment dans les bandes des fréquences radio et hyperfréquences (y compris les faisceaux des répéteurs paraboliques).

Nous vous demandons en outre de confirmer votre position pour l’application du principe de précaution et de :

– déposer toutes les installations de téléphonie mobile et de Wi-Fi situées dans les établissements scolaires et dans leur proximité. Nous vous rappelons que le Maire de Courbevoie vient de faire supprimer les installations Wi-Fi de tous les établissements scolaires de sa commune,
– commander une enquête sanitaire dans l’école Victor Hugo pour déterminer quelles pollutions pourraient être à l’origine de la maladie des enfants,
– installer des bornes de mesures spectrales en continu qui permettent d’analyser l’état de la pollution électromagnétique sur plusieurs jours selon le protocole élaboré par le CRIIREM,
– former des agents de la Ville qui puissent répondre aux demandes des habitants en matière de contrôle de l’exposition aux champs électromagnétiques, suivant l’exemple de la ville de Besançon.

Nous vous rappelons la promesse que vous avez faite aux parents d’élèves de démonter les antennes ainsi que la totalité des stations des écoles (Victor Hugo, Lamartine et Albert Camus) et de commander une campagne de mesures au CRIIREM, organisme indépendant. Il n’est pas imaginable que la rentrée scolaire se fasse sans que le niveau de toxicité des locaux soit précisé par des scientifiques crédibles tant sur le plan de la compétence que sur celui de l’indépendance.

Nous vous joignons pour information l’essentiel de la communication de Robin des Toits.

Recevez, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations distinguées.

Copie à : (*)

---

COMMUNICATION de Marc CENDRIER
Chargé de l’information scientifique de l’association nationale Robin des Toits

1 – État présent des connaissances en biologie

Tout vivant se caractérise à la fois par la continuité de sa nature et par l’incessante modification de son état. Il y a des structures : c’est l’anatomie. Il y a des activités : c’est la physiologie. Jusque là, pour tout le monde, les faits sont scientifiquement établis, même pour la version officielle. C’est juste après que les divergences commencent.

La chimie prébiotique consiste dans la construction de molécules et dans les relations qu’elles ont entre elles. Constructions et relations qui sont le fait d’échanges d’électrons. C’est dire que toute la chimie prébiotique repose sur l’activité de micro-champs électromagnétiques. Elle est un langage d’électrons et de particules sub-atomiques dont les paroles sont d’infimes champs électromagnétiques. Leur intensité est infime mais leur rapidité est extrême. Il semble que ce fait n’ait pas retenu l’attention des tenants de la version officielle. Car leur science de référence n’est que substances et températures.

Un langage d’électrons, la chimie biologique l’est bien plus encore. Les molécules biologiques sont plus importantes et plus complexes que les molécules prébiotiques d’origine. Leurs relations sont plus nombreuses, diverses et complexes. Le
langage électromagnétique croît en richesse et en subtilité.

Ce que nous dit la science du présent peut être résumé en deux faits :

– Toutes les structures biochimiques aux niveaux moléculaire et cellulaire sont organisées par des micro-champs électromagnétiques ;

– Tout processus vivant, à tous les niveaux d’organisation, est conduit par des émissions électromagnétiques qui déterminent tout échange de substances biochimiques.

Le Professeur Fritz Albert Popp dit qu’aux niveaux moléculaire et cellulaire les intensités sont si faibles qu’elles sont à la limite des appareils de mesure actuels et que c’est néanmoins sur elles que toute activité du vivant est fondée. Popp a établi que la molécule géante nommée ADN fonctionne comme émetteur-récepteur tant pour ses relations internes qu’externes.

Voilà qui expose clairement l’inanité scientifique de l’argument des opérateurs suivant lequel les intensités électromagnétiques des antennes de téléphonie mobile sont trop faibles pour avoir un effet sur le vivant.

L’efficacité biologique est par structures de signaux. C’est un langage, un langage électromagnétique.

Les vivants sont des compositions plus ou moins complexes de divers niveaux d’ordre. Toute pathologie résulte de l’apparition d’un désordre, dont les formes sont nombreuses et variées.

Les niveaux d’ordre du vivant sont organisés par divers niveaux de langage électromagnétique, langages qui fonctionnent en liaisons diverses avec les très nombreux types d’émissions naturelles extérieures.

Le petit univers électromagnétique d’un vivant est plongé dans le grand océan électromagnétique de l’univers global. Il lui parle. Toute vie est un échange, par émissions électromagnétiques, où se répondent les langages intérieurs et le langage d’ensemble vers l’extérieur.

Toutes les émissions électromagnétiques naturelles internes aux vivants et externes sont de nature continue. Cette continuité est une des conditions de l’ordre.

De nombreux travaux font apparaître que certaines bandes de fréquences ont un effet toxique sur le vivant. Il apparaît en particulier que la toxicité est à son sommet dans le cas d’émissions, techniques, industrielles, qu’on appelle pulsées. Ce qui veut dire par saccades.

Dans la famille technique de la téléphonie mobile, la structure physique de l’émission est composite. Elle est triple :
– une hyperfréquence, ou micro-onde,
– une gamme de très basses fréquences,
– une multipulsation chaotique, c’est-à-dire sans résonance de rythmes.

Chacune des bandes de fréquences comporte une toxicité. Mais la plus forte est celle des saccades. Là, le désordre a la forme de micromitrailleuses électromagnétiques. Et cela suffit non seulement pour désorganiser les processus physiologiques mais même pour décomposer des structures biochimiques.

Ce désordre est cause d’agressions physiologiques primaires, dont 4 principales :
– la perte d’étanchéité de la barrière sang-cerveau,
– la perturbation de production de la mélatonine,
– la déstabilisation des régulations membranaires,
– les dommages génétiques.

Elles engendrent à leur tour les pathologies spécifiques de l’exposition du vivant aux hyperfréquences pulsées.

2 – Le Rapport BioInitiative

Le rapport du groupe de travail BioInitiative, publié en août 2007, présente plusieurs caractéristiques particulières :

– il est international ;
– ses auteurs appartiennent à 6 nations et sont des sommités reconnues dans la branche scientifique concernée, le bio-électromagnétisme ;
– ils sont indépendants, sans lien de dépendance ni avec des groupes industriels ou financiers, ni avec des pouvoirs publics, ils représentent donc la Science proprement dite ;
– le Rapport est récapitulatif : il se réfère à plus de 1500 travaux publiés et non contestés, c’est-à-dire aux travaux de la Science entière pendant une période de plus de 10 ans dans l’étude des diverses formes de la toxicité ;
– ses conclusions concernent l’ensemble d’une famille technologique dont le point commun est une structure composite triple et que nous appelons groupe TTM (Type Téléphonie Mobile) ; les principaux membres de la famille sont la téléphonie mobile, l’UMTS ou 3G (visionnage de contenus multimédia), le Wi-Fi, le Wimax, le Bluetooth ;
– le Rapport est centré sur le mot PREUVE ; alors que les scientifiques sont en général réticents à employer le mot preuve, ils ont ici franchi le Rubicon et tous les articles du Rapport, consacrés respectivement aux diverses formes de la toxicité, commencent par le mot PREUVE.

Pour la Science proprement dite parlant par ses représentants du plus haut niveau, aucun doute ne subsiste sur la multitoxicité.

CE QUI EST PROUVÉ :

a) Que les normes officielles ne protègent en rien la population. Ceci est un désaveu radical à la fois de l’ICNIRP, de l’OMS, et de l’AFSSE/AFSSET. Le discrédit public croissant de l’OMS trouve ici une confirmation supplémentaire.

b) Que les principales agressions physiologiques primaires résultant de l’exposition aux émissions TTM sont :
– la perte d’étanchéité de la barrière sang-cerveau,
– la perturbation de production de la mélatonine,
– la perturbation des régulations membranaires des cellules,
– les dommages génétiques par ruptures irréversibles d’ADN.

c) Que l’exposition du vivant à des émissions TTM modifie l’action des gènes et l’expression des protéines, qu’elle provoque la mise en oeuvre de protéines de stress, qu’elle provoque des altérations non réversibles de l’ADN.

d) Qu’elle altère l’action du système immunitaire.

e) Qu’elle altère l’action du système nerveux et provoque des troubles du comportement.

f) Qu’elle déclenche des processus de formation de certains types de tumeurs du cerveau et de neurinomes acoustiques, qu’elle déclenche des processus de formation de leucémie enfantine, qu’elle déclenche des processus de formation de la maladie d’Alzheimer, qu’elle déclenche des processus de formation des cancers du sein.

Les effets de certains types de champs électromagnétiques sur le vivant sont également prouvés par le fait que quelques-uns sont positifs et sont employés dans un certain nombre de thérapies.

On note qu’une institution européenne, l’Agence Européenne de l’Environnement, a validé puis publié le Rapport BioInitiative. En revanche aucune contestation réelle de ce Rapport, sur le plan scientifique, n’a été à ce jour publiée.

Pour terminer, citons deux avis récents :

– Le Professeur Dominique Belpomme, cancérologue de notoriété internationale, a déclaré au cours d’une émission télévisée :
« Après le rapport BioInitiative, il n’y a plus de débat. »

– Le Professeur Leif Salford, éminent scientifique spécialiste du domaine (chercheur en neuro-cancérologie à la faculté de médecine de l’université de Lund, Suède), a déclaré :
« Un adolescent qui a un portable contre la tête une demi-heure ou plus par jour aura un Alzheimer à trente ans ».

(*) Copie à :
– M. le Président du Conseil de l’Europe
– M. Gilles Buna, adjoint au Maire de Lyon, délégué à l’aménagement et à la qualité de la ville
– M. Yves Fournel, adjoint au Maire de Lyon, délégué à l’éducation, à la petite enfance et à la place de l’enfant dans la ville
– M. Gérard Claisse, adjoint au Maire de Lyon, délégué à la démocratie participative et aux relations avec les usagers
– Mme le Maire du 1er arrondissement de Lyon
– M. le Maire du 2e arrondissement de Lyon
– M. le Maire du 4e arrondissement de Lyon
– Mme le Maire du 5e arrondissement de Lyon
– M. le Maire de Strasbourg et Mme Trautmann
– M. le Maire de Pantin
– M. le Maire de Courbevoie
– M. le Maire de Paris et M. Baupin
– Association nationale Robin des Toits
– M. le Professeur Le Ruz, directeur scientifique du CRIIREM
– M. le Docteur Souvet, président de l’ASEP
CLESA_2008_07_03.pdf CLESA_2008_07_03.pdf  (187.25 Ko)
clesa_v_eng_2008_07_03.pdf CLESA_V-ENG_2008_07_03.pdf  (152.79 Ko)

Robin des Toits
Lu 7645 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3

Contacts Presse | Nos communiqués | Nos revendications | Autres communiqués | Evènements institutionnels : Grenelle... | Robin '' interactif ''


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème