Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Téléphonie mobile à Paris : une rupture consommée" - Comuniqué de presse Priartèm, Robin des Toits et Agir pour l'Environnement - 25/09/2013

Paris, le 25 septembre 2013

Lettre ouverte à l’'attention des élus d’arrondissement en charge de la question des antennes relais de téléphonie mobile



"Téléphonie mobile à Paris : une rupture consommée" - Comuniqué de presse Priartèm, Robin des Toits et Agir pour l'Environnement - 25/09/2013
Madame, Monsieur,


Nous ne serons pas présents à la réunion de la CCTM qui doit se réunir ce mercredi 25 septembre et nous le déplorons. Nous osions espérer que les vacances étant passées, les leçons seraient tirées par la Mairie de Paris des tristes épisodes de juillet où nous avions été contraints de quitter la CCTM devant la volonté de la Mairie de Paris de passer en force au mépris des engagements pris, au mépris des principes de concertation pourtant inscrits dans la Charte.



Depuis plusieurs années, nous avons fait le choix responsable de participer activement à cette commission afin d’y faire entendre la voix des riverains. Dans ce cadre, nous avons souvent été en phase avec vous, élus d’arrondissement, qui vous trouvez trop souvent enfermés, lors des réunions locales notamment, entre les exigences légitimes des riverains, et la position de la Mairie centrale.



La situation n’a jamais été parfaite mais force est de constater qu’elle s’est fortement dégradée depuis quelques mois. Ce constat nous contraint à suspendre notre participation à cette instance dialogue qui s’'apparente de plus en plus à une chambre d'’enregistrement. Nous le regrettons d’autant plus que nous considérons que la mise en place d’un véritable processus de concertation est absolument nécessaire dans cette phase particulière du développement parallèle du quatrième réseau (Free) et de la 4 G.



Aucune de nos demandes visant à mieux encadrer le développement de la téléphonie mobile n’a été favorablement reçue. La question des grandes proximités (qui a fait l’objet d’un engagement écrit de la Mairie de Paris) et tout particulièrement de celles qui concernent des établissements sensibles, est demeurée sans suite. De la même façon, la Mairie de Paris semble prête à reprendre le rythme stakhanoviste d’ « analyse » des dossiers imposé en juillet. C’est ainsi que d’ici à la fin de l’année, plus de 200 dossiers d’antennes relais seraient soumis à l’analyse de la commission de « concertation ». Or, ces 200 dossiers ne sont que la partie émergée de l’iceberg puisqu’ils ne représentent que les dossiers rejetés par les mairies d’arrondissement, laissant ainsi supposer que les antennes installées en ce moment sur le territoire parisien pourraient dépasser le millier !



Nous regrettons que les demandes formulées dans le cadre de la conférence de citoyens n’aient pas été suivies d’effets. Pire, au lieu de baisser les seuils d’exposition afin de réduire l’exposition du grand public, la nouvelle charte autorise les opérateurs à exposer les riverains à 7 V/m pour la 4G. Ceci est totalement inadmissible à l’heure où les preuves scientifiques de la dangerosité des radiofréquences s’accumulent.



Le texte de la charte - seuils en hausse, refus de nous transmettre les plans de déploiement des antennes relais – autant que sa pratique - concertation expédiée sans prendre en compte les demandes associatives, non respect des engagements pris - marquent un net recul en matière de bonne gouvernance du dossier de la téléphonie mobile à Paris dont nous ne saurions être solidaires.



Croyez à notre profond regret de devoir en arriver à cette extrémité. Nous nous tenons à votre entière disposition pour poursuivre le dialogue que nous avons su tisser avec vous depuis de nombreuses années. Nous continuerons à participer activement aux mobilisations et aux réunions locales dont la nécessité n’a jamais été aussi évidente.



Nous vous prions de recevoir, Madame, Monsieur, l’'expression de nos sentiments distingués.





Janine Le Calvez, présidente de Priartém

Etienne Cendrier, porte-parole de Robin des Toits

Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement

130925_lettre_ouverte_aux_elus_d__arrondissement_cctm.pdf 130925 Lettre ouverte aux élus d'arrondissement CCTM.pdf  (88.53 Ko)


Robin des Toits
Lu 474 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Contacts Presse | Nos communiqués | Nos revendications | Autres communiqués | Evènements institutionnels : Grenelle... | Robin '' interactif ''


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème