Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Tours : antennes-relais, ces ondes qui troublent le quotidien - lanouvellerepublique.fr - 22/03/2012

Des riverains de sites d’implantation d’antennes-relais s’inquiètent des effets sur la santé de ces équipements. Ils ont été reçus hier en mairie.



Une délégation de riverains d'antennes-relais et le représentant de Robin des toits ont été reçus hier en mairie.
Une délégation de riverains d'antennes-relais et le représentant de Robin des toits ont été reçus hier en mairie.
Même si toutes les études scientifiques ne s'accordent pas, certains habitants l'assurent : vivre dans le voisinage immédiat d'antennes-relais de téléphonie mobile ne serait pas neutre pour la santé, en particulier sur Tours-Nord. « Mon épouse et moi-même, on doit très mal depuis plusieurs années. Et des voisins se plaignent d'acouphènes », assure Claude Voland, qui réside dans le lotissement des Douets, à une centaine de mètres d'un pylône supportant des antennes, avenue du Danemark.

" Pas de pouvoir coercitif "

Du côté de la place Coty, Pierre Morin, dont le logement est positionné à une soixantaine de mètres d'une antenne, confirme : « J'ai des migraines et acouphènes depuis que je me suis installé dans cet appartement. » Annick Zolla est sur la même longueur d'ondes. Cette habitante du dernier étage d'un immeuble coiffé d'un relais de téléphonie mobile, rue Benjamin-Franklin, dit en souffrir au quotidien. « Je dors très mal, avec un sommeil agité, et j'ai parfois des maux de tête », détaille-t-elle, en précisant que ces symptômes disparaissent quand n'est pas chez elle.

Dans ces deux derniers logements (place Coty et rue Franklin), les mesures réalisées avec une sonde isotropique, il y a quelques semaines, par Emmanuel Denis, délégué départemental de l'association Robin des toits (NR du 6 mars), ont relevé des niveaux de champs électromagnétiques jugés élevés (de 2 à 3,5 V/m), très loin du seuil d'innocuité (0,6 V/m) que préconise cette association nationale pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil.

Les trois riverains et le représentant de Robin des toits ont été reçus, hier après-midi, par Monique Maupuy, maire-adjoint chargé des nouvelles technologies. Une rencontre qui, selon Emmanuel Denis, a permis de faire bouger les lignes. La Ville devrait ainsi faire réaliser de nouvelles mesures sur les sites identifiés comme étant des « points noirs ». Si les valeurs obtenues sont trop importantes, elle demandera alors aux opérateurs de modifier leurs installations. « Mais nous n'avons pas de pouvoir coercitif vis-à-vis d'eux, tempère Monique Maupuy. On essaie d'y arriver par le dialogue. »

Et l'élue de rappeler que la municipalité a toujours appliqué le principe de précaution pour l'installation de nouvelles antennes : « On décortique chaque projet – notamment ceux du nouvel arrivant Free Mobile, ndlr – et on fait en sorte que les gens soient le moins exposés possible. » Une ligne de conduite que Robin des toits espère bien voir appliquer à la lettre…

Johan Guillermin

------------------------
Source : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Environnement/n/Contenus/Articles/2012/03/22/Antennes-relais-ces-ondes-qui-troublent-le-quotidien

Lu 851 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Que dire / que faire ? (à la maison, au travail, à l'école ...) | ADHESION | Nous contacter | Les actions régionales (antennes-relais, Wimax ...) | Engagements pour le Principe de Précaution (0,6V/m...)


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème