Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Un pylône indésirable " - Sud Ouest - 22/05/2012

Les parents FCPE se mobilisent pour que disparaisse l'antenne SFR voisine d'une école et du centre de loisirs.



"Un pylône indésirable " - Sud Ouest - 22/05/2012
Le sujet n'est pas nouveau : les échanges de courriers entre les parents d'élèves FCPE, la Ville et SFR, sont nombreux et de longue date. Le pylône qui mobilise les parents, mais aussi la ville, est situé à 50 mètres de l'école Pometan et pas davantage du centre de loisirs. Et au-dessus… du cimetière.

Le pylône est installé là depuis 2002 (donc avant la municipalité de Ludovic Freygefond) ; les parents mobilisés n'évoquent pas le principe de précaution mais parlent « des effets cancérogènes sur la santé des enfants ». Aussi ont-ils décidé de donner un coup d'accélérateur, notamment via une pétition à SFR et à la Ville, pour que disparaissent le pylône et ses antennes.

Sigrid Canova et Céline Ardouin au pied de l'antenne qu'elles voudraient voir disparaître au plus vite. (photo H. P.)
Sigrid Canova et Céline Ardouin au pied de l'antenne qu'elles voudraient voir disparaître au plus vite. (photo H. P.)
En tête de la mobilisation, Céline Ardouin, la présidente de la FCPE, et Sigrid Canova, la secrétaire. Elles ne sont pas seules : en quelques heures, sur deux journées, leur pétition pour le démontage du pylône a recueilli 187 signatures. « L'échéance du contrat entre SFR et la Ville est prévue en octobre 2014. Il faut compte un an de préavis pour le dénoncer. Ensuite, la révision aura lieu tous les trois ans. Cela fait douze ans que ce pylône est là. Il est grand temps d'en finir », s'impatientent les deux mamans.

Céline Ardouin et Sigrid Canova rappellent qu'une précédente mobilisation de tous (NDLR : voir plus loin le propos du maire) avait conduit au démontage de l'antenne qui se situait à proximité de l'école La Boétie.

Aux élus du Taillan, les représentantes de la FCPE demandent qu'un arrêté municipal soit pris qui interdise la présence d'antennes relais à moins de 300 mètres des écoles. La pétition demande aussi que soit inscrit au prochain Conseil municipal la résiliation du bail SFR en 2014.

La mairie, aussi, mobilisée

La mairie, que nous avons interrogée, fait état de « sa mobilisation pour résoudre cette problématique ». « Nos préoccupations et objectifs, dit-on dans les services du maire, sont ceux des parents d'élèves : déplacer cette antenne relais dans les meilleurs délais. De nombreuses actions ont déjà été menées mais la municipalité est engagée juridiquement auprès de l'opérateur SFR. »

« Sensible aux sollicitations des parents d'élèves, la municipalité a adressé un courrier à SFR pour lui demander de procéder au déplacement de l'antenne, dès 2006. »

Et d'ajouter : « En parallèle, en 2006 et 2009, la commune a engagé un cabinet indépendant pour effectuer des mesures de champs électromagnétiques. Il est apparu que les mesures enregistrées étaient 100 fois inférieures au niveau sanitaire autorisé et fixé par décret. Pour autant, en 2009, la municipalité, favorable au principe de précaution, a maintenu sa position de voir déplacer l'antenne-relais. Depuis cette date de nombreuses réunions ont été réalisées avec l'entreprise de téléphonie mobile pour trouver une solution alternative d'implantation. Plusieurs terrains ou lieux de relocalisation ont été proposés à SFR qui n'y a pas donné suite ».

Démontée à La Boétie

Le maire, Ludovic Freygefond, indique « qu'en 2007 une problématique identique avait été soulevée à l'école La Boétie et que la municipalité avait réussi à faire procéder au démontage et au déplacement de l'antenne-relais Orange ».

Et de conclure : « Nous nous sommes engagés à dénoncer le bail au terme du contrat en application des clauses de résiliation et nous avons enjoint l'opérateur à anticiper le déplacement de l'antenne dans l'intérêt de tous. La commune reste prête à accompagner SFR dans cette relocalisation. »

---
Source : http://www.sudouest.fr/2012/05/22/un-pylone-indesirable-721312-2950.php

Robin des Toits
Lu 893 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Que dire / que faire ? (à la maison, au travail, à l'école ...) | ADHESION | Nous contacter | Les actions régionales (antennes-relais, Wimax ...) | Engagements pour le Principe de Précaution (0,6V/m...)


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème