Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Bronca contre les antennes 4G' - Le Parisien - 10/07/2014



Rue du Général-Grossetti (XVIe), en mai. L’installation d’une antenne-relais 4G par SFR en face d’une crèche a soulevé un concert de protestations. (DR.)
Rue du Général-Grossetti (XVIe), en mai. L’installation d’une antenne-relais 4G par SFR en face d’une crèche a soulevé un concert de protestations. (DR.)


Il y a de la friture sur la ligne entre opérateurs et riverains d'antennes-relais de téléphonie mobile. En cause : le déploiement de la technologie 4G qui nécessite la pose d'émetteurs plus puissants. Rue du Général-Grossetti (XVI e), les riverains disent avoir été mis devant le fait accompli. « En mai SFR a installé son antenne en douce juste en face d'une crèche. Le principe de précaution n'est absolument pas respecté », déplore Nicolas Béguinot, à la tête d'un collectif qui saisit un avocat aujourd'hui. Même bronca rue des Montiboeufs (XX e), rue Jean-Pierre-Timbaud (XI e) ou rue Geoffroy-Saint-Hilaire (V e).

De l'avis de l'association Robin des Toits, la charte de téléphonie mobile de la Ville votée en décembre 2012 n'est pas respectée. Son porte-parole Etienne Cendrier enverra aujourd'hui une lettre ouverte à Anne Hidalgo pour demander une entrevue. « Le nouvel adjoint en charge de la téléphonie mobile, Julien Bargeton, n'a toujours pas daigné recevoir les associations alors qu'une commission de consultation de téléphonie mobile (CCTM) doit se tenir le 15 juillet. Organiser cette réunion à la va-vite sans nous consulter avant, c'est clairement dans le but de délivrer un maximum d'autorisations aux opérateurs pour qu'ils installent leurs antennes au creux de l'été quand les riverains sont en vacances », peste-t-il. Egalement très critique, la maire UMP du V e Florence Berthout a dénoncé le mois dernier « la prolifération » d'antennes, notamment près des crèches et écoles et le fait que la mairie centrale ne tienne pas compte des avis défavorables des maires d'arrondissement. Des arguments contestés par la Ville. « On organise cette commission maintenant car il y a plusieurs centaines de dossiers en attente et que le dispositif a été mis entre parenthèses pendant la période électorale par souci démocratique », plaide-t-on à l'Hôtel de Ville.

Et de défendre la charte de 2012. « Elle propose les valeurs d'émission les plus contraignantes de France, ce qui fait d'ailleurs râler les opérateurs. Dans le cas de la rue Grossetti, le point d'exposition le plus exposé est de 4 V/m, soit en dessous des normes prévues pour la 2G et la 3G. » La municipalité souligne enfin qu'elle étudie de très près les demandes d'antennes près des crèches, autour desquelles des campagnes de mesure sont réalisées tous les trois ans. « Dans ce laps de temps, n'importe quel citoyen peut demander des mesures complémentaires », assure la Ville.

---
Source : http://www.leparisien.fr/espace-premium/paris-75/bronca-contre-les-antennes-4g-10-07-2014-3990023.php

Robin des Toits
Lu 1098 fois

Dans la même rubrique :

1. Pourquoi une alerte sanitaire ? | 2. Comment agir ? | 3. La science | 4. Loi et Justice | 5. Conflits d'intérêt | 6. Espace presse | 7. Archives média


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème