Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Pétition : "4G, Nos Enfants en Danger ! Non à l'antenne-relais Free du 31b bd Diderot, Paris 12ème, exposant les 500 enfants de 3 écoles !"



Pétition : "4G, Nos Enfants en Danger ! Non à l'antenne-relais Free du 31b bd Diderot, Paris 12ème, exposant les 500 enfants de 3 écoles !"
SIGNER LA PETITION

Free veut faire évoluer son antenne relais du 31 bis bd Diderot, Paris 12ème, de la 3G vers la 4G, antenne située juste en face de l'école élémentaire Diderot (classes à 25 m !) et à 50 m de deux autres écoles (maternelle et élémentaire Jean Bouton).

Or, la 4G induit des niveaux de champs électromagnétiques très élevés qui peuvent s'avérer dangereux pour la santé, notamment pour celle des enfants, particulièrement fragiles et vulnérables, du fait de leur organisme en pleine croissance. Les mises en garde de médecins et scientifiques indépendants se multiplient : perturbation du sommeil, altération des capacités cognitives, augmentation de la pression artérielle, perturbation du système immunitaire, altération de la fertilité, du système endocrinien, rupture des brins d'ADN, augmentation des risques de tumeurs et de cancers. L'OMS a classé les ondes de téléphonie mobile comme potentiellement cancérigènes.

Free a récemment procédé, via grutage, au remplacement de cette antenne, selon ses dires pour une simple opération de maintenance. Compte tenu de son projet d'évolution vers la 4G, du déploiement actuel de la 4G par tous les opérateurs de téléphonie mobile et du coût très important d'une opération de grutage, nous ne pouvons pas croire qu'il s'agisse d'autre chose que de l'installation de la 4G.

Selon nous, Free a donc délibérément enfreint la charte de téléphonie mobile liant la Ville de Paris aux opérateurs puisque cette antenne a été installée, selon nous, sans attendre l'autorisation de la Ville de Paris.

Nous demandons :

- que Free et la Ville de Paris respectent l'engagement qu'ils ont conjointement pris en 2010 de "veiller à éviter le déploiement d’antennes relais à proximité des crèches et des écoles",
- que le principe de précaution, inscrit dans la Constitution Française s'imposant à tous, soit respecté,
- que les recommandations du Conseil de l'Europe de respecter une Valeur Limite d'Exposition de 0,6 V/m soient entendues et appliquées, alors que les niveaux de champs électromagnétiques seront nettement supérieurs sur les écoles exposées (1,1 V/m).
- que la loi sur la Refondation de l’école de la République soit respectée, celle-ci disposant que : "le principe de précaution doit pousser l’État et les collectivités territoriales à protéger les enfants, notamment les plus jeunes, de l’influence des ondes".

=> Cette antenne met en danger la santé des riverains et notamment celle des enfants scolarisés dans les 3 écoles (Diderot et Jean Bouton) exposées aux ondes qu'elle émet. Nous demandons donc instamment qu'elle soit retirée sans délai et que tout projet d'évolution vers la 4G soit abandonné sur ce site.

Aidez-nous à préserver la santé de nos enfants en signant cette pétition d'opposition à cette antenne. Elle sera transmise à la Mairie de Paris devant statuer sur ce dossier. Plus nous aurons de signatures de personnes ralliées à notre cause, plus notre demande aura de chances d'être entendue.

En vous remerciant par avance pour votre contribution.


Vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : quatregenfantsdanger@hotmail.fr

Le Collectif Action Paris 12ème, "4G, Nos Enfants en Danger", rassemble des riverains et des parents d'élèves s'opposant à deux projets Free d'antennes relais dans leur quartier : au 7 rue de Rambouillet, exposant les enfants d'une crèche et d'une école, et au 31 bis boulevard Diderot, objet de la présente pétition, antenne existante située à quelques centaines de mètres de la première.

Les signataires

SIGNER LA PETITION

Robin des Toits
Lu 3969 fois

Dans la même rubrique :

Pétitions


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème