Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Expliquez-nous... l'électrosensibilité' - France Info - 26/08/2015



etienne_france_info_26_08_2015_hadicap_marine_jugement_1.mp3 Etienne Cendrier - interview 26/08/2015  (6.27 Mo)


Source vers le sujet : http://www.franceinfo.fr/emission/expliquez-nous/2015-2016/expliquez-nous-l-electrosensibilite-26-08-2015-12-40

par Gilbert Chevalier, FX Chenevat


La justice vient d'accorder à une femme de 40 ans le statut d'handicapée à cause de son électrosensibilité. Quels sont les symptomes ? Comment vivre quand on est électro-sensible ? Explications.

'Expliquez-nous... l'électrosensibilité' - France Info - 26/08/2015
L'électrosensibilité est une intolérance aux champs électromagnétiques émis par des technologies sans fil : type antennes-relais, portables, Wifi, Wimax, téléphones sans fil de maison, écoute-bébés, consoles de jeux sans fil, Bluetooth ou encore puces RFID. Bref, tout ce que l’on est amené à utiliser aujourd'hui quasiment quotidiennement. Les symptômes sont des troubles du sommeil, des maux de tête, de l'irritabilité, des troubles de la mémoire et de la concentration, des nausées, des crises de tachycardie, des sensations de mal-être, des douleurs diverses... Entre 1 et 3 % de la population en souffrirait en France. C’est ce groupe de personne que l’on nomme les électrosensibles ou électrohypersensibles. Le problème est qu’ils sont assez peu reconnus en tant que tel par les médecins ou la communauté scientifique.
Quelques études ont pourtant été menées en France et ailleurs, sans pour autant trancher vraiment la question. L'Anses, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l’environnement et du travail en France, l'Organisation mondiale de la santé et le conseil scientifique de la Commission européenne ont conclu qu'il n'y avait pas de base scientifique permettant de relier les symptômes à une exposition aux champs électromagnétiques.

Comment font alors ces électrosensibles ?

C’est évidement difficile d’échapper à ces ondes aujourd'hui. Le premier réflexe est évidemment de chercher des zones blanches de plus en plus rares. Plusieurs associations demandent depuis longtemps la mise en place de zones vierges d'ondes, une mesure recommandée pourtant par le Conseil de l'Europe en 2011. En attendant les personnes électrosensibles se débrouillent comme elles peuvent. Il y a même des boutiques spécialisées sur internet. L’électrosensiblité est devenue un business. Des boutiques en ligne qui vendent des tissus des volets, des vitres ou autres panneaux protecteurs. Il y a même des vêtements, des bonnets, des pyjamas pour se protéger contre les hyper-fréquences. Et du matériel électronique pour mesurer les ondes dans son environnement.

Il y a des traitements médicaux ?

Pas vraiment. Souvent la seule réponse du corps médical se résume donc à orienter ces patients vers la psychiatrie et à leur proposer psychothérapie ou antidépresseurs. Il existe quand même quelques consultations médicales spécialisées en France dont à Paris celle du professeur Dominique Belpomme, le médecin convaincu de la réalité des effets des ondes électromagnétique sur la santé de certaines personnes. L’hôpital Cochin à Paris a lancé une étude pour la mise en place d’un protocole de prise en charge des électrosensibles. Il s'agit de voir "comment prendre en charge les personnes et non de définir quelles sont les causes biologiques de leurs troubles" selon le professeur Dominique Choudat qui mène le projet à Cochin.


---
Voir également :

- ETUDE canadienne sur l'EHS : "Hypersensibilité électromagnétique : Fait ou fiction ?" - 01/11/2011

- ETUDE américaine sur l'EHS : preuve du syndrome neurologique et exclusion du rôle psychologique - 28/07/2011

etienne_france_info_26_08_2015_hadicap_marine_jugement.mp3 Etienne Cendrier - intervie...  (6.27 Mo)



Robin des Toits
Lu 1447 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 7

Informations scientifiques | Autres documents | Réseau EHS | Presse, radio et TV | l'EHS à l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème