Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Le calvaire des électrosensibles' : Libération - 20/06/2008

Handicapés par les ondes, ils doivent se protéger et vivre dans des lieux hermétiques.



'Le calvaire des électrosensibles' : Libération - 20/06/2008
Ça sent la peinture dans le nouveau trois pièces d’Evelyne Rouquié, dans le XVIIIe arrondissement de Paris. La chargée de recherche en arts plastiques badigeonne murs et plafonds. Première couche : du noir. Un film d’anthracite, rempart contre les ondes wi-fi et antennes voisines qui lui rendent la vie impossible. Electrosensible, la quinqua se prépare une coquille hermétique aux ondes qui picotent et brûlent ses mains et ses bras. Elle enduit murs, plafonds et sol d’une couche isolante de graphite, qu’elle recouvrira de blanc, avant de tendre aux fenêtres des rideaux en coton, cuivre et fil d’argent.

«Vertiges». Elle a découvert son handicap en août 2007, après un mois de vacances. «Au retour, j’ai ressenti des vertiges, des vibrations, de la fatigue, je ne pouvais plus dormir», se souvient la néo-électrosensible. Les médecins ne comprennent pas et diagnostiquent une dépression. M al dans son appartement, elle part vivre chez des amis. Jusqu’à ce qu’elle apprenne que six antennes UMTS ont été installées en face de chez elle pendant son absence. Evelyne Rouquié fait le lien et vend l’appartement. Dans la foulée, elle troque sa carte du parti socialiste («Delanoë installe du wi-fi dans les parcs sans penser aux enfants») et devient la responsable de la communication des Verts dans le XVIIIe.

Hier, Etienne Cendrier, porte-parole des Robin des toits, et André Bonnin, responsable du réseau Electro hypersensibilité, sont venus faire l’état des lieux à la nouvelle adresse d’Evelyne Rouquié. Elle les accueille en tenue de travail, casquette gavroche isolante doublée de feuilles d’argent enfoncée sur le crâne. «Tu sens comme ça bombarde ?», demande-t-elle, dans un bric-à-brac de pinceaux et pots de peinture, à André Bonnin. Electosensible lui aussi, celui-ci n’a pas besoin de son attirail pour percevoir les ondes. Il sent le «hot spot», point de concentration de champs électromagnétiques . «Sûrement un téléphone sans fil ou un réseau wi-fi en dessous, puisque le sol n’est pas encore isolé», estime le musicien de profession. Vérification : il dégaine sa sonde isotropique, boîtier flanqué d’une sorte de micro en mousse jaune, pour mesurer le niveau général des ondes. Puis son analyseur de spectre, longue flèche bleue qui lui permet d’affiner le diagnostic. Verdict : 1,5 volt par mètre maximum dans l’appartement. L’Etat en autorise 40. Les hypersensibles sont gênés à partir de 0,2 volt par mètre.

Baldaquin. Les chiffres explosent quand l’appareil vise l’immeuble d’en face. Derrière l’échafaudage sur lequel travaillent une dizaine d’ouvriers, on aperçoit l’antenne UMTS. «Ils ramassent des quantités d’ondes colossales, mais ils ne savent pas, commente Etienne Cendrier. Et même s’ils savaient, ils ne pourraient pas s’offrir une protection adéquate.» Une veste protectrice se vend 100 euros. Evelyne Rouquié a déboursé près de 1 500 euros pour recouvrir ses murs d’anthracite et payera ses rideaux 30 euros le mètre carré. Si cela ne suffit pas, elle s’offrira un baldaquin pour abriter son lit. A 1 000 euros la moustiquaire, ça faire cher la déco romantique. Le prix du sommeil.

LUCIE LAUTRÉDOU

---
Source : http://www.liberation.fr/actualite/evenement/evenement1/333534.FR.php

Robin des Toits
Lu 4829 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 7

Informations scientifiques | Autres documents | Réseau EHS | Presse, radio et TV | l'EHS à l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème