Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

MISE EN GARDE du Comité Russe de Protection contre les Rayonnements Non-ionisants sur l'utilisation du portable par les enfants - 14/04/2008

Moscou, Russie - 14/04/2008 : "La santé des générations à venir est en danger"
COMITE NATIONAL RUSSE DE PROTECTION DE RADIATION NON IONISANTE



Le Comité Russe de Protection contre les Rayonnerments Non-ionisants déclare vouloir protéger la santé des enfants face aux dangers des téléphones portables et leur en déconseille fortement l'usage.

Le comité souligne la plus grande vulnérabilité des enfants pour différentes raisons physiologiques et la totale inadéquation des normes de protection pour le portable, qui sont prévues pour les adultes et ne tiennent donc pas compte de la morphologie enfantine.

Voici la traduction de la communication originale du RNCNIRP :

ENFANTS ET TELEPHONES MOBILES : LA SANTE DES GENERATIONS QUI NOUS SUIVENT EST EN DANGER

Moscou, Russie 14 Avril 2008

Pour la première fois de l’histoire, nous sommes confrontés à une situation où le maximum d’enfants et d’adolescents dans le monde sont continuellement exposés à l’influence potentiellement défavorable des champs électromagnétiques (EMF) des téléphones mobiles.

Les champs électromagnétiques sont un facteur biotropique important, n’affectant pas seulement la santé humaine en général, mais également les processus de l’activité du centre nerveux, incluant le comportement et la réflexion. La radiation affecte directement le cerveau des personnes utilisant des téléphones mobiles.

Malgré les recommandations, énumérées dans les Règles Sanitaires du Ministère de la Santé, qui soutiennent que les personnes de moins de 18 ans ne devraient pas utiliser de téléphones mobiles (SanPiN 2.1.8/2.2.4.1190-03 point 6.9), les enfants et les adolescents sont devenus le groupe ciblé du marketing de communications mobiles.

Les normes de sécurité actuelles pour l’exposition aux micro-ondes des téléphones mobiles ont été instaurées pour les adultes et ne considèrent pas les caractéristiques spécifiques de l’organisme des enfant s. L’OMS considère la protection de la santé des enfants contre l’influence potentiellement négative des EMF des téléphones mobiles comme une tâche de la plus haute priorité. Ce problème a également été confirmé par le Comité Scientifique de la Commission Européenne, par les autorités nationales des pays Européens et d’Asie, par les participants des conférences scientifiques internationales sur les effets biologiques des EMF.

Le risque potentiel pour la santé des enfants est très élevé :

- l’absorption de l’énergie électromagnétique dans la tête d’un enfant est considérablement plus élevée que dans la tête d’un adulte (le cerveau des enfants a une conductivité plus élevée, une taille plus petite, les os de la boîte crânienne plus minces, une plus petite distance avec l’antenne, etc…) ;

- l’organisme des enfants est plus sensible aux EMF que celui des adultes ;
- le cerveau des enfants a une sensibilité plus élevée à l’accumulation des effets défavorables dans les conditions d’exposition chronique aux EMF ;
- les EMF affectent la formation du processus de l’activité du centre nerveux ;
- les enfants d’aujourd’hui passeront plus de temps essentiellement en utilisant des téléphones mobiles que les adultes.

Conformément à l’avis du Comité National Russe de Protection de Radiation Non-Ionisante, dans le plus proche futur, ce sont les enfants utilisateurs d’un téléphone mobile qui seront vraisemblablement confrontés aux risques pour la santé suivants : perturbation de la mémoire, baisse de l’at tention, diminution d’apprentissage et des capacités cognitives, augmentation de l’irritabilité, problèmes de sommeil, accentuation de la sensibilité au stress, accroissement de prédisposition épileptique.

Risques sanitaires à venir (possibles) attendus :

Tumeurs du cerveau, tumeurs des nerfs acoustiques et vestibulaires (vers l’âge de 25-30 ans), maladie d’Alzheimer, “démence”, syndrome dépressif, et autres types de dégénérescence des structures nerveuses du cerveau (vers l’âge de 50 à 60).

Les membres du Comité National Russe de Protection de Radiation Non-Ionisante met tent en exergue l’ultime urgence de défendre la santé des enfants de l’influence des EMF des systèmes de communication mobile. Nous appelons les autorités gouvernementales, l’ensemble de la société à porter la plus grande attention à cet te menace imminente et de prendre les mesures adéquates de prévention aux conséquences négatives sur la santé de la génération future.

Les enfants utilisant la communication mobile ne sont pas en mesure de se rendre compte qu’ils soumet tent leur cerveau à la radiation des EMF et leur santé – au risque. Nous croyons que ce risque n’est pas de beaucoup inférieur à celui provoqué sur la santé des enfants par le tabac ou alcool. Il est de notre devoir professionnel de ne pas laisser les dégâts sur la santé des enfants par inactivité.

Au nom des membres du Comité National Russe de Protection de Radiation Non-Ionisante

Président, Professeur
____________________________________________________________________
46, Zhivopisnaya Str., 123182 Moscow, RUSSIA
+7-499-193-0187 rcnirp@mail.ru

(Traduction Robin des Toits)

---
Version originale en Anglais :

RNCNIRP warning on children and mobile phone use

Russian National Committee on Non-Ionizing Radiation Protection
CHILDREN AND MOBILE PHONES: THE HEALTH OF THE FOLLOWING GENERATIONS IS IN DANGER Moscow, Russia 14 April 2008

For the first time in history, we face a situation when most children and teenagers in the world are continuously exposed to the potentially adverse influence of the electromagnetic fields (EMF) from mobile phones. Electromagnetic field is an important biotropic factor, affecting not just a human health in general, but also the processes of the higher nervous activity, including behavior and thinking. Radiation directly affects human brain when people use mobile phones. Despite the recommendations, listed in the Sanitary Rules of the Ministry of Health, which insist that persons under 18 years should not use mobile phones (SanPiN 2.1.8/2.2.4.1190-03 point 6.9), children and teenagers became the target group for the marketing the mobile communications. The current safety standards for exposure to microwaves from the mobile phones have been developed for the adults and don’t consider the characteristic features of the children’s organism. The WHO considers the protection of the children’s health from possible negative influence of the EMF of the mobile phones as a highest priority task. This problem has also been confirmed by the Scientific Committee of the European Commission, by national authorities of the European and Asian countries, by participants of the International scientific conferences on biological effects of the EMF. Potential risk for the children’s health is very high:

─ the absorption of the electromagnetic energy in a child’s head is considerably higher than that in the head of an adult (children’s brain has higher conductivity, smaller size, thin skull bones, smaller distance from the antenna etc.);
─ children’s organism has more sensitivity to the EMF, than the adult’s;
─ children’s brain has higher sensitivity to the accumulation of the adverse effects under conditions of chronic exposure to the EMF;
─ EMF affects the formation of the process of the higher nervous activity;
─ today’s children will spend essentially longer time using mobile phones, than today’s adults will. According to the opinion of the Russian National Committee on Non-Ionizing Radiation Protection, the following health hazards are likely to be faced by the children mobile phone users in the nearest future: disruption of memory, decline of attention, diminishing learning and cognitive abilities, increased irritability, sleep problems, increase in sensitivity to the stress, increased epileptic readiness. Expected (possible) remote health risks: brain tumors, tumors of acoustical and vestibular nerves (in the age of 25-30 years), Alzheimer’s disease, “got dementia”, depressive syndrome, and the other types of degeneration of the nervous structures of the brain (in the age of 50 to 60).

The members of the Russian National Committee on Non-Ionizing Radiation Protection emphasize ultimate urgency to defend children’s health from the influence of the EMF of the mobile communication systems. We appeal to the government authorities, to the entire society to pay closest attention to this coming threat and to take adequate measures in order to prevent negative consequences to the future generation’s health. The children using mobile communication are not able to realize that they subject their brain to the EMF radiation and their health – to the risk.

We believe that this risk is not much lower than the risk to the children’s health from tobacco or alcohol. It is our professional obligation not to let damage the children’s health by inactivity.

On behalf of members of Russian National Committee on Non-Ionizing Radiation Protection Chairman, professor 46, Zhivopisnaya Str., 123182 Moscow, RUSSIA +7-499-193-0187 rcnirp@mail.ru

---
Documents (original et traduction) à télécharge, ci-dessous au format pdf

mobile_and_children_14_04_2008_engl.pdf mobile and children 14 04 2008 engl.pdf  (220.78 Ko)
appel_rncnirp_fr_080414.pdf Appel_RNCNIRP_Fr_080414.pdf  (21.91 Ko)


Robin des Toits
Lu 8246 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Le danger pour ma santé ? (et de mon enfant, bébé, foetus...) | Les assurances et la téléphonie mobile | L'électrosensibilité : EHS et SICEM | Les lanceurs d'alerte sur le danger du portable | Les recommandations officielles (France + Monde)


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème