Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Un maire alsacien envoie un Allemand électro-sensible à l'asile" - Le Monde - 22/01/2009



"Un maire alsacien envoie un Allemand électro-sensible à l'asile" - Le Monde - 22/01/2009
un Allemand de 39 ans, qui se déclare électro-sensible aux ondes, a été interné 24 heures en hôpital psychiatrique à la demande du maire de la commune de Bollwiller (Haut-Rhin) qui dit avoir agi par nécessité, a-t-on appris, mercredi 21 janvier, auprès de la municipalité.

Matthias Moser, un ancien enseignant qui dit ne pouvoir vivre que dans la nature en raison d'une hypersensibilité aux ondes électromagnétiques émises par les antennes, émetteurs ou pylones électriques, a été arrêté jeudi sur ordre du maire pour être interné à l'hôpital de Rouffach. Sous la pression d'amis, de l'association Robin des Toits qui milite pour faire reconnaître la toxicité des ondes et du cancérologue le Pr Dominique Belpomme, il est ressorti de l'hôpital psychiatrique le lendemain.

Selon Robin des Toits, Matthias Moser a été interrogé par un médecin de l'établissement à qui il a présenté un certificat d'électro-hypersensibilité précisant qu'il lui était impossible de séjourner dans un lieu électrifié. Ce handicap est reconnu par l'OMS et plusieurs Etats, mais pas en France, explique l'association dans un communiqué relatant cette histoire. Le médecin psychiatre n'en a pas tenu compte et a décidé de l'interner.



L'isolateur d'un pylône supportant une ligne électrique à haute tension d'EDF.
L'isolateur d'un pylône supportant une ligne électrique à haute tension d'EDF.


"AU PIED D'UN NOYER"

Le maire alsacien se défend d'"avoir voulu se débarrasser" de cet homme, en arguant qu'une solution lui était proposée avec les services sociaux pour le transférer vers un centre de soins en Allemagne. Le maire assure avoir régulièrement rendu visite à M. Moser qui, dit-il, vivait "au pied d'un noyer" dans un champ de sa commune, avec pour seule protection une bâche et un tissu isolant. "Pendant la vague de froid on a essayé de le persuader d'habiter un bunker", rappelle le maire. Selon une de ses connaissances, Matthias Moser "va un peu mieux depuis le choc". Il a déménagé pour Aspach, au sud de Mulhouse, où il vit dans une cabane en fer, "malheureusement, non loin d'un émetteur".

L'hypersensibilité électromagnétique (HSEM) est un ensemble de symptômes attribués par ceux qui en souffrent aux ondes zébrant notre environnement, sans que le lien puisse être établi avec certitude. Selon l'OMS, les symptômes de l'HSEM présentent "des analogies" avec ceux des sensibilités chimiques multiples, un trouble associé à des expositions de bas niveau à des produits chimiques. Elle estime cependant qu'il n'y a pas de "base scientifique permettant de relier les symptômes de la HSEM à une exposition aux champs électromagnétiques".

---
Source : http://www.lemonde.fr/archives/article/2009/01/22/un-allemand-electro-sensible-interne-d-office-en-hopital-psychiatrique_1144918_0.html

---
Voir également :

- « Electro... choqué » - Le Canard Enchaîné - 21/01/2009

- ElectroHyperSensibilité – MATTHIAS sauvé des PSYS - Lettre ouverte de Robin des Toits - 21/01/2009

- L'OMS reconnaît-elle l'Electro-Hypersensibilité aux champs électromagnétiques ?

- DISCREDIT PUBLIC DE L’OMS - 2007

- Communiqué de presse de l'Association Suédoise des Electrosensibles (E.H.S.) - 2004

- Electrosensibilité > Informations scientifiques

20090122_le_monde_fr.pdf 20090122_Le Monde.fr.pdf  (91.04 Ko)


Robin des Toits
Lu 5565 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 7

Informations scientifiques | Autres documents | Réseau EHS | Presse, radio et TV | l'EHS à l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème