Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Yves Bertrand, ex patron des RG, pète un câble en direct sur France 3' - LePost / France 3 - 12/10/2007



Edition du Soir 3 du Mercredi 10 Octobre 2007, Marie Drucker reçoit en fin d'émission Yves Bertrand, ancien directeur des renseignements généraux. Après avoir diffusé un reportage sur les convertis à l'Islam, l'ex patron des RG choque – non pas par sa méconnaissance du sujet – mais par le fait qu'il prétend un instant que « l'Islam est une menace qui persiste » puis quelques secondes après affirme que la prochaine menace provient d'Angleterre, puis des «ondes » pour enfin mentionner la menace d'une honorable association « Robin des Toits », dont les seuls travaux consistent à informer les citoyens des dangers du téléphone portable... Bertrand s'emmêle les pinceaux et Marie Drucker doit écourter rapidement l'interview. Pathétique et déplorable...

Transcription de la fin de l'interview :

Marie Drucker : Qu'elles sont les menaces terroristes qui pèsent aujourd'hui sur la France s'il y en a ?

Yves Bertrand : Je vois deux menaces, je vois une menace qui persiste c'est celle de l'Islam forcément... (hésitation, il se rattrape) l'islamisme ../.. la 2e c'est l'éco-terrorisme ça vient de l'Angleterre ça vient de robin des bois, aujourd'hui c'est robin des toits heuu parce qu'il voit des menaces qui viennent des...des... ondes sur les maisons vous savez les...(hésitation) heuu heu jsais pas les trucs heuuuu heuu (hésitation, puis il s'énerve) robin des toits enfin! C'est pas robin des toits c'est pas un mouvement terroriste. L'écoterrorisme c'est une menace terroriste qui vient d'Angleterre, le front de libération des animaux, (Marie Drucker tente de le remercier) on va avoir un investissement massif dans les laboratoires qui traitent les cobayes (Marie Drucker le remercie mais il insiste) ça été très vite trop vite parce qu'on a un aspect réducteur dans le propos, forcément...

Marie Drucker : Merci beaucoup mais je pense que l'on a compris...

Yves Bertrand aurait-il des informations ultraconfidentielles à nous cacher quant à une probable attaque suicide extra-terrestre ? Que viennent faire les « ondes » et « front de libération des animaux », ainsi que l'association Robin des Toits, dans les probables futures menaces terroristes ? Après qu'il ait visionné l'interview, j'ai posé la question à un policier des renseignements généraux, toujours en poste et qui souhaite garder l'anonymat : « Je n'ai rien compris, son intervention est un mystère, ce type n'a pas à parler au nom de mon service, cela renvoie une image mauvaise des renseignements généraux, j'ai l'impression qu'on va passer pour des tocards ».

Mon confrère, Franck Trautmann, journaliste et chercheur spécialisé des questions de stratégies et de défense qui a aussi visionné l'interview en direct s'offusque : « c'est du Jean-Claude Van Damme, je n'ai jamais vu un delirium pareil en direct, je me demande ce que font les rédacteurs en chef, s'ils sont vraiment compétents. Je connaissais déjà l'incompétence de Yves Bertrand, mais à ce point, c'est une attaque kamikaze ! »

Alors qu'à la fin de l'interview Yves Bertrand déplorait « ça été très vite trop vite parce qu'on a un aspect réducteur dans le propos, forcément... », on peut se demander effectivement QUI est l'aspect réducteur dans cette interview... forcément !

Et Forcément encore, l'association Robin des Toits se réserve le droit d'une action en justice... (*)

---
(*) Commentaire Robin des Toits : Non, l'association Robin des Toits n'a jamais évoqué d'action judiciaire pour ces propos, considérant qu'il devait plutôt s'agir d'humour policier que de diffamation !

---
Source : http://www.lepost.fr/article/2007/10/12/1035442_yves-bertrand-ex-patron-des-rg-pete-un-cable-en-direct-sur-france-3.html

'Yves Bertrand, ex patron des RG, pète un câble en direct sur France 3' - LePost / France 3 - 12/10/2007

Robin des Toits
Lu 3838 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Télévision | Radio | Presse écrite | Internet | A l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème