Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Effets sanitaires de la téléphonie mobile : premiers retraits en France et prise de conscience internationale' - Le Quotidien du Médecin - 10/04/2018



'Effets sanitaires de la téléphonie mobile : premiers retraits en France et prise de conscience internationale' - Le Quotidien du Médecin - 10/04/2018
L'opérateur Orange a pris la décision d'arrêter la commercialisation du téléphone HAPI 30, et de rappeler les appareils déjà vendus, en raison du dépassement de la limite réglementaire du débit d'absorption spécifique (DAS) « tronc » constaté par l'Agence nationale des fréquences (ANFR). D'après les mesures, le dépassement était de 0,1 W/kg par rapport à la limite réglementaire de 2 W/kg, soit une valeur de 2,1 W/kg sur la face arrière du téléphone.

Ce rappel n'est pas un cas isolé. Contacté par « le Quotidien », l'ANFR a confirmé que des procédures étaient en cours concernant d'autres appareils non conformes. Ces derniers pourraient faire prochainement l'objet d'amendes, voire d'un transfert au pénal ou d'une demande de retrait de commercialisation. Depuis la transposition en droit français de la directive européenne RED en juin 2017, l'ANFR peut prononcer des sanctions administratives en cas de dépassement de DAS y compris des amendes administratives (7 500 euros pour une personne morale), des demandes de retrait de commercialisation et rappel des équipements déjà achetés.

Des « preuves claires de carcinogénicité » chez le rat

Ces décisions interviennent dans un contexte international où les risques liés à l'exposition aux radiofréquences émises par les téléphones portables sont de plus en plus questionnés, voire reconnus. Du 26 au 28 mars, un panel d'experts a analysé les deux rapports techniques du programme national américain de toxicologie (NTP) initié par le NIEHS (Institut national des sciences environnementales de la santé). Ces 2 études montraient une augmentation de la fréquence des tumeurs au niveau des tissus nerveux de la région du cœur chez le rat mâle fortement exposés aux ondes de téléphonie mobile. « les résultats ne peuvent pas être extrapolés à l'utilisation chez l'homme », commentait alors le Pr John Bucher, un des coordinateurs du NTP.

Une position plutôt mesurée mais contestée par certains acteurs comme le Dr Marc Arazi, président de l'association « Alerte Phonegate » qui a participé à la consultation publique du NTP. À l'issue de cette consultation, les experts ont demandé que les conclusions du NIEHS mentionnent l'existence d’« arguments clairs en faveur de la carcinogénicité » de l'effet des ondes électromagnétiques GSM ou CDAM (système de codage des transmissions concurrent du GSM et utilisé aux États-Unis) sur l'apparition de schwannomes malins du cœur chez le rat mâle (des tumeurs proches d’un point de vue histopathologique des neurinomes de l'acoustique ou schwannomes vestibulaires observés chez l’être humain).

En ce qui concerne le risque de gliome du cerveau et de phéochromocytome, chez ces mêmes rats, le panel d'experts a conclu à la présence d'« arguments possibles en faveur » d'un rôle joué par les ondes électromagnétiques. Les liens avec d'autres typologies cancéreuses (lymphomes, tumeurs de la prostate, hépatoblastomes, adénomes de l'hypophyse, carcinome des îlots de Langerhans…) héritent d'un niveau de preuve « équivoque ».

« C'est un pas de plus dans la direction de la reconnaissance de la cancérogénicité », se réjouit le Dr Annie Sasco, médecin épidémiologiste, ancienne directrice de l'unité d'épidémiologie pour la prévention du cancer au Centre international de recherche sur le cancer – Organisation mondiale de la santé (CIRC-OMS), qui a été auditionnée lors des 3 jours de débat. Les experts demandent que ces nouvelles constatations soient incluses dans la version révisée du rapport du NTP, avant une éventuelle prise en compte par la FDA américaine. « En général, les avis des experts extérieurs sont pris en compte », précise le Dr Sasco.

Des normes à revoir ?

En 2011, le CIRC avait classé les ondes électromagnétiques dans la catégorie « possiblement cancérogène » pour l'homme, surtout sur la base du risque de tumeurs du cerveau. Selon le Dr Sasco, « on disposait de moins de données épidémiologiques qu'aujourd'hui et les données chez l'animal n'étaient pas encore convaincantes. Je pense qu'il serait légitime de demander une révision de la classification mais il faudra du temps pour cela. Une évaluation par le CIRC représente 12 à 18 mois de travail »

Le Dr Arazi, pointe du doigt les différences entre les normes européennes et leurs équivalences américaines, plus sévères. « Dans la norme française, nous disposons de 3 leviers, détaille-t-il. La distance en millimètres entre l'émetteur et le tissu exposé, la quantité de tissus humains exposés qui est de 10 g en Europe et de 1 g aux États-Unis et la durée qui est de 6 minutes en France et de 30 minutes aux États-Unis. »

La conséquence : un téléphone dont le débit d'absorption spécifique (DAS) serait de 7 W/kg à Paris et qui traverserait l'Atlantique aurait un DAS de 21 W/kg à Washington. « D'une manière générale, je pense qu'il faudrait abaisser les seuils actuels, ajoute le Dr Sasco, et se poser la question des niveaux d'expositions des enfants dont les études montrent qu'ils sont plus sensibles que les adultes aux effets biologiques des ondes électromagnétiques, y compris pour l’exposition aux autres systèmes de transmission de communication sans fil. »

---
Source : https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2018/04/10/effets-sanitaires-de-la-telephonie-mobile-premiers-retraits-en-france-et-prise-de-conscience-internationale_856880?xtor=EPR-1-%5BNL_derniere_heure%5D-20180410&utm_campaign=NL_derniereheure&utm_source=qdm&utm_content=20180410&utm_medium=newsletter

---
Voir également :

- Communiqué de presse du CIRC sur les risques cancérogènes du téléphone portable pour l'homme - 31/05/2011

- ‘Exposition des enfants aux radiofréquences : pour un usage modéré et encadré des technologies sans-fil’ – Rapport ANSES 2016
https://www.anses.fr/fr/content/exposition-des-enfants-aux-radiofr%C3%A9quences-pour-un-usage-mod%C3%A9r%C3%A9-et-encadr%C3%A9-des-technologies
EXTRAIT : « l’Agence conclut à un effet possible de l’exposition aux radiofréquences sur le bien-être des enfants et leurs fonctions cognitives (mémoire, fonctions exécutives, attention) »

- Résolution 1815 du Conseil de l'Europe : reconnaissance du danger et recommandation d'abaissement des seuils d'exposition des antennes-relais à 0,6V/m puis 0,2V/m - mai 2011
Extrait : « les extrêmement basses fréquences, les lignes électriques ou certaines ondes à haute fréquence utilisées dans le domaine des radars, de la télécommunication et de la téléphonie mobile, semblent avoir des effets biologiques non thermiques potentiels plus ou moins nocifs sur les plantes, les insectes et les animaux, ainsi que sur l’organisme humain même en cas d’exposition à des niveaux inférieurs aux seuils officiels ».


- Résolutions et appels de médecins ou d'experts
- Avis, commentaires et analyses scientifiques
- 'Quand le portable est comparé à l’amiante' - le Parisien - 27/11/2010
- Les assurances et la téléphonie mobile

+ ETUDES :

– Effets de l'exposition aiguë à des signaux Wifi (de 2.45GHz) sur la variabilité cardiaque et la pression artérielle chez les lapins albinos' - 2015
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1382668915300594
- Déficience cognitive et effets neurogenotoxiques chez les rats exposés à de faibles intensités de rayonnement micro-onde - Mars 2015
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25749756?dopt=Abstract
- Altérations de la fonction cognitive et du système 5-HT chez le rat après une exposition à long terme aux micro-ondes - Déc. 2014
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25542888?dopt
- Prenatal and postnatal exposure to cell phone use and behavioral problems in children, Divan HA et al, 2008 : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18467962
- Cell phone use and behavioural problems in young children, Divan HA et al, 2010 : http://jech.bmj.com/content/early/2010/11/11/jech.2010.115402?rss=1
- The effects of long-term exposure to a 2450 MHz electromagnetic field on growth and pubertal development in female Wistar rats, Dundar et al, 2014 : https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.3109/15368378.2013.871619
- 'Modern life is killing our children: Cancer rate in young people up 40 per cent in 16 years ' - Daily Telegraph UK : https://www.telegraph.co.uk/science/2016/09/03/modern-life-is-killing-our-children-cancer-rate-in-young-people/
- ACTION DES CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES SUR LA SANTE - compilation de références d'études scientifiques - 1995 - 2016  : https://www.robindestoits.org/ACTION-DES-CHAMPS-ELECTROMAGNETIQUES-SUR-LA-SANTE-compilation-de-references-d-etudes-scientifiques-1995-2016_a2469.html
- GOUVERNEMENTS ET ORGANISATIONS QUI INTERDISENT OU METTENT EN GARDE CONTRE LA TECHNOLOGIE SANS-FIL (de 1993 à 2012) : https://www.robindestoits.org/GOUVERNEMENTS-ET-ORGANISATIONS-QUI-INTERDISENT-OU-METTENT-EN-GARDE-CONTRE-LA-TECHNOLOGIE-SANS-FIL-de-1993-a-2012_a1720.html

- Wireless Radiation in the Etiology and Treatment of Autism: Clinical Observations and Mechanisms

- The potential dangers of electromagnetic fields and their effect on the environment

Robin des Toits
Lu 1499 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Avis scientifiques | Analyses et commentaires scientifiques


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
En tête RdT2
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème


LIENS UTILES