Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

LETTRE DE SOUTIEN DU PROFESSEUR ADLKOFER à l'association "Une Terre pour les EHS" (électro-hypersensibles) - 12/07/2011



LETTRE DE SOUTIEN DU PROFESSEUR ADLKOFER à l'association "Une Terre pour les EHS" (électro-hypersensibles) - 12/07/2011
Le Professeur Franz Adlkofer a coordonné l'étude européenne REFLEX concernant l'impact des champs électromagnétiques sur la santé, étude qui a engagé 12 équipes de chercheurs provenant de 7 pays différents. Il a fait parvenir à l'association Une terre pour les EHS le courrier suivant :


"Le 12 juillet 2011

Il est tragique que des milliers d’Européens qui souffrent des effets des champs électromagnétiques (CEM) soient considérés comme atteints de maladies mentales simplement parce que la science n’est pas encore capable de comprendre les mécanismes de base qui conduisent à l’électrosensibilité. Les médecins qui sont consultés par un nombre croissant de personnes dont les symptômes n’entrent dans le cadre d’aucune pathologie connue se sentent aussi démunis que leurs patients. Ces derniers vivent des souffrances qui ne peuvent plus être ignorées. Après des dizaines d’années de contrôle de la recherche sur les champs électromagnétiques par l’industrie et les politiciens au service exclusif de leurs propres intérêts, la connaissance scientifique au sujet des risques possibles des CEM pour la santé est encore relativement pauvre. Ces lacunes des connaissance actuelles sont utilisées pour commettre des injustices envers les personnes atteintes d’électrosensibilité.

Ne pas comprendre les mécanismes pouvant provoquer l’électrosensibilité ne signifie en aucun cas que ce phénomène est un produit de l’imagination. D’autant qu’il est bien connu que les champs électromagnétiques basses et hautes fréquences génèrent des effets biologiques sur des cellules humaines isolées bien au-dessous des normes de sécurité. Les effets tels que des modifications dans l’expression des gènes et des protéines et des dommages à l’ADN pourraient déséquilibrer le métabolisme des cellules et des organes, contribuant ainsi au développement de maladies. La science est pour le moment incapable d’expliquer les mécanismes profonds des effets biologiques promus par ces radiations. Admettre quelque effet potentiel que ce soit sur la santé – même démontré – au-dessous des limites de sécurité reviendrait à démolir les normes actuelles. Pour des raisons économiques, l'industrie et les politiques ont tout intérêt à maintenir la réglementation en vigueur et ils refusent toujours de reconnaître l'existence d'effets biologiques bien au-dessous des limites de sécurité.

A partir de ce que nous savons déjà, nous devons conclure que nos sociétés sont tenues de prêter assistance aux personnes affectées par les symptômes de l’électrosensibilité pour qu’elles vivent aussi normalement que possible. Un environnement où elles sont protégées de ce type de rayonnements – si c'est encore possible – est le moins que nous puissions leur offrir. Selon la loi fondamentale en vigueur dans les démocraties européennes, il ne semble pas acceptable que les bénéficiaires de cette technologie fassent d’énormes profits alors que le fardeau qui en résulte est abandonné sur les épaules d’une minorité malchanceuse.

Franz Adlkofer"

---
Source :

- http://uneterrepourlesehs.blogspot.com/2011/07/lettre-de-soutien-du-professeur.html

---
Voir également :

- Rapport « REFLEX » de l'Union européenne : 2000-2004

- Communiqué de Franz Adlkofer, Verum - Fondation, coordinateur général de l'étude REFLEX - 06/10/2007

Robin des Toits
Lu 1655 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Avis scientifiques | Analyses et commentaires scientifiques


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème