Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

RAPPORT : recherches sur le syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques (SICEM) - ARTAC - mai 2010

Le présent rapport fait partie d’une série d’autres documents à destination du corps médical et de la sécurité sociale, concernant les effets sanitaires des champs électromagnétiques. Il est aussi le prélude à plusieurs publications scientifiques réalisées par les chercheurs de l’ARTAC. A ce document est joint la déclaration commune d’experts internationaux (Prs Franz Adlkofer, Dominique Belpomme, Lennart Hardell et Olle Johanson) qui a été proclamée le 29 mars 2009 au Sénat.



RAPPORT : recherches sur le syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques (SICEM) - ARTAC - mai 2010
(Lire doc en PJ)

Intolérance aux champs électromagnétiques : l’enquête nationale, un véritable espoir !

Voila près de dix-huit mois que l’ARTAC consacre une partie de son potentiel de recherche à l’étude de l’intolérance aux champs électromagnétiques (CEM). Et déjà, la moisson des résultats obtenus s’annonce fructueuse puisque grâce à l’étude de différents marqueurs sanguins, nous avons réussi à apporter la preuve biologique que le syndrome d’intolérance aux CEM que nous avons décrit cliniquement - le SICEM - est bien causé par les CEM et que simultanément aux indispensables mesures de protection contre les effets des CEM, nos premières observations nous laissent penser qu’un traitement médical efficace de ce syndrome est possible.

Rappelons ce qu’a fait l’ARTAC. C’est en raison du lien causal possible entre CEM et cancer (1), et parce qu’il y avait de nombreux malades intolérants aux CEM non pris en charge par le corps médical, que l’ARTAC s’est engagée dans des recherches concernant les CEM. D’abord en décrivant le SICEM et en le distinguant de l’électrosensibilité, en en étayant la réalité objective au plan médico-scientifique, par la mise au point de différentes méthodes d’investigation et marqueurs biologiques, puis en recensant environ 350 malades dit électrosensibles. Ensuite, en ouvrant une consultation de médecine environnementale à la clinique Alleray-Labrouste.

Mais on ne peut s’arrêter là. Ainsi avons-nous lancé en janvier dernier une enquête nationale sur le SICEM close le 1er mars 2010. Près de 200 questionnaires sont ainsi parvenus à l’ARTAC et sont actuellement en cours d’analyse. Les questionnaires arrivés après le 1er mars ne seront pas rejetés pour autant mais seront pris en compte lors d’une deuxième période d’inclusion, une fois que l’analyse des questionnaires de la première période sera terminée.

Comme on le conçoit, les recherches en cours ont nécessité le renforcement de l’équipe de l’ARTAC. C’est ainsi que nous a rejoint Carine Houssay, chimiste avec une expérience en pharmacologie, qui se consacre à temps plein à ces travaux. D’où la nécessité que tous ceux qui se sentent concernés par l’électrosensibilité, s’ils ne l’ont pas encore fait pour 2010, aident l’ARTAC sous la forme d’une adhésion ou d’un don, à la mesure de leurs possibilités financières, afin que ces recherches puissent se poursuivre.

Les mesures de précaution à prendre : Quelques gestes peuvent réduire vos chances de devenir électrosensible ou d’être atteint du SICEM :

· Déconnectez votre wifi et utilisez l’internet filaire, évitez les technologies sans fil telles que certaines consoles de jeux, le bluetooth etc.
· N’utilisez pas de téléphones sans fil, ils émettent même en recharge.
· Ne dormez jamais avec votre téléphone portable près de votre lit.
· Si vous vivez à proximité d’une ligne à haute tension ou d’antennes relais installez des vitres à forte isolation thermique afin de réduire l’exposition aux champs électromagnétiques.
· Limitez au maximum l’utilisation de votre portable ou utilisez une oreillette filaire et évitez son utilisation dans les transports car étant en mouvement votre portable émet au maximum.


Si vous êtes atteint du SICEM ou êtes électrosensible quelques mesures peuvent améliorer votre quotidien :

· Evitez four à micro ondes, plaques à induction, radio réveil, téléviseur, sèche cheveux, ampoules basse consommation (fluo compactes)…
· Ne séjournez pas près des câbles électriques car ils rayonnent.
· Afin de réduire les nuisances de l’installation électrique : Mise à la terre et mesure de la résistance des prises de terre, la valeur mesurée doit être la plus faible possible. Blindez les câbles pour éviter les champs électriques. Installez des interrupteurs bipolaires, biorupteurs dans les chambres, salons…

Informez les voisins au sujet de leur propre pollution électromagnétique, si nécessaire, posez des blindages sur les murs et le sol, il y a différentes possibilités suivant le type de pollution et de budget. Contactez une association d’électrosensibles sur la fiabilité des produits présents sur le marché.

(1) “Electromagnetic fields as cancer-causing agents”, D. Belpomme, P.Irigaray, L.Hardell, Environ. Research, 107 (2008) 289–290.

---
Source :
- http://www.artac.info/images/telechargement/BI/bin55.pdf

sicem_version_28042010.pdf SICEM version 28042010.pdf  (197.04 Ko)


Robin des Toits
Lu 3153 fois

Dans la même rubrique :

Informations scientifiques | Autres documents | Réseau EHS | Presse, radio et TV | l'EHS à l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème