Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Des antennes-relais sur les commissariats" - Europe 1 - 18/05/2012

Par Europe1.fr avec Sébastien Ruffet

Des accords secrets existent entre des opérateurs de téléphonie mobile et des préfectures.

Les opérateurs de téléphonie mobile ont des impératifs d'extension du réseau. Mais l'implantation des antennes relais reste sujette à controverse. D'où l'idée de certains opérateurs de les installer sur des bâtiments publics un peu particuliers : les commissariats de police. Certains opérateurs auraient même payé jusqu'à 1.000 euros par mois par antenne.



Plusieurs cas montrent que les policiers n'ont pas été mis au courant des projets. © MAXPPP
Plusieurs cas montrent que les policiers n'ont pas été mis au courant des projets. © MAXPPP
Plusieurs cas montrent que les policiers n'ont pas été mis au courant du fait d'accords secrets passés entre opérateurs et préfectures à l'encontre de tout principe de précaution.

Des antennes dans la cheminée

Il y a quelques mois, ces pratiques ont été révélées à Nancy. Le syndicat SGP Police FO a découvert que Free projetait d'implanter trois antennes dissimulées dans de fausses cheminées érigées sur le toit-terrasse de l'hôtel de police. Une installation dont n'avaient pas été informés les fonctionnaires qui travaillaient dans les locaux juste en dessous. Au préalable, une convention avait été rédigée mais pas signée entre l'administrateur général des finances publiques de Meurthe-et-Moselle et Free Mobile, selon L'Est Républicain.

Guy Dalier, secrétaire régional d’Unité SGP Police FO, avait fait remonter l'information aux instances nationales et avait publié un article dans le magazine interne de la police fin 2011 pour soulever le problème.
"A l'occasion de la distribution de cette revue syndicale, nous nous sommes aperçus que le problème n'était pas que local, à Nancy mais qu'il avait tendance à se répéter un peu partout sur le territoire national. On a découvert un projet d'implantation massif d'antennes sur une bonne partie des hôtels de police de la région mais aussi de France", affirme Guy Dalier au micro d'Europe 1.

Des commissariats du sud ouest approchés

Le cas nancéien n'est donc pas isolé. Dans le sud ouest, par exemple, plusieurs commissariats ont été approchés par différents opérateurs. Tous ont pour l'instant refusé d'avoir une antenne au dessus de leur tête.
En revanche, à Colmar dans le Haut-Rhin, des policiers affirment avoir surpris des installateurs dans la cour du commissariat. Une information impossible à vérifier dans un dossier où la loi du silence est de mise.

------------------------------------------
Source : http://www.europe1.fr/France/Des-antennes-relais-sur-les-commissariats-1089081/
 

Lu 1047 fois

Dans la même rubrique :

Arguments | A la maison, dans votre copropriété | Dans votre ville ou quartier, à l'extérieur | Au travail | A l'école, au collège, au lycée, à la Fac


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grnoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES