Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH


Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...
pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Orange empêché d’installer une antenne relais à Paris - France Info - 26/08/2009



'Orange empêché d’installer une antenne relais à Paris - France Info - 26/08/2009
C’est une information France Info : l’opérateur télécom Orange s’est vu interdire par un tribunal le 11 août dernier l’installation d’une antenne relais pour la téléphonie mobile dans le 13ème arrondissement de Paris, avenue d’Italie. Une décision assez exceptionnelle...

C’est au nom du principe de précaution que le tribunal de Créteil a rendu ce jugement.

Orange prévoyait d’installer cette antenne à moins de 15 mètres de la chambre à coucher, et plus précisément du lit, d’un habitant du quartier. La distance de sécurité recommandée est de 100 mètres. L’habitant a porté plainte.

Cette décision n’est pas la toute première du genre, mais elle est exceptionnelle pour trois raisons :

D’abord, dans cette affaire, contrairement à certains jugements ou arrêts de cours d’appel prononcés ces derniers mois, il n’y a pas d’école à proximité, pas d’enfants qui sont plus sensibles aux ondes que les adultes. Ce sont de simples copropriétaires qui ont contesté cette installation. Et ils ont obtenu gain de cause.

Ensuite c’est la tout première décision contre un opérateur dans la capitale.

Enfin, le juge qui s’est prononcé l’a fait en référé, c’est à dire dans une procédure d’urgence, et cela n’a pris que quelques semaines.

Compte tenu de ces motivations, ce jugement pourrait donc entraîner un grand nombre de dépôts de plaintes...


Matthieu Aron et Anne Jocteur Monrozier

---
Source : http://www.france-info.com/spip.php?article334131&theme=9&sous_theme=11

---
Voir également :

- 'Refus d'installation d'une antenne-relais (75)' - France 3 - 26/08/2009

- Orange interdit d'antenne à Paris XIII - Jugement du TGI de Créteil - 11/08/2009

Robin des Toits
Lu 2110 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Télévision | Radio | Presse écrite | Internet | A l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème