Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH


Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...
pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

SFR débranche une antenne-relais située dans une école - 01net 30/11/2005

La commune de Ruitz dans le Pas-de-Calais demandait le démantèlement d'une antenne-relais dans un établissement scolaire. L'opérateur a suspendu son fonctionnement.



C'est « dans un souci d'apaisement », dixit un communiqué publié le 29 novembre, que SFR a décidé d'interrompre les émissions de l'une de ses antennes-relais, dans le Nord-Pas-de-Calais. Placée depuis octobre 1998 dans la cour d'une école du village de Ruitz (1600 habitants), l'antenne suscitait une grande inquiétude depuis que deux élèves de 4 et 6 ans avaient été atteints par un cancer. Devant l'emballement médiatique qui se profilait, l'opérateur a décidé de la suspension des émissions. Elle est effective depuis ce mercredi 30 novembre à midi, constatée sur place en présence de l'opérateur et d'un huissier.

Mais l'affaire ne se termine pas là. Une pétition lancée par les parents d'élèves depuis ce week-end demande bien l'arrêt des émissions, mais aussi, dans un deuxième temps, le démantèlement et, à terme, la disparition pure et simple de toute antenne-relais dans le village de Ruitz. En fait, Ruitz ne rend par formellement l'installation de SFR responsable des cas de cancer sur les deux enfants. La pétition invoque le « principe de précaution ». Selon ses organisateurs, les résultats contradictoires des études réalisées jusque-là sur la nocivité de ces antennes ne permettent pas d'affirmer quoi que ce soit en la matière.

lancement d'une enquête sanitaire

De son côté, si SFR a préféré éviter toute polémique en arrêtant rapidement le fonctionnement de son installation, il tient à rappeler dans son communiqué que « les autorités sanitaires, tant en France qu'à l'étranger, écartent l'hypothèse de risques pour la santé des populations vivant à proximité des antennes relais ». Et s'il déclare vouloir continuer à discuter avec la mairie, c'est pour « trouver une solution pour rétablir le fonctionnement normal du service de téléphonie mobile sur la commune ».

L'antenne sera en tout cas remise en service lundi 5 décembre, le temps d'effectuer des mesures de rayonnement des émissions. Quant aux pouvoirs publics, le sous-préfet a promis aux habitants de Ruitz le lancement d'une enquête sanitaire. Celle-ci devrait prendre au moins un an. Mais les associations Priartem et Agir pour l'environnement, qui soutiennent les parents d'élèves de Ruitz, demandent dans un communiqué « le démontage immédiat de l'antenne-relais, sans attendre les résultats » . Les deux associations s'étaient engagées dans une affaire similaire en 2002, à Saint-Cyr L'Ecole. Elles avaient dénoncé la méthodologie de l'enquête sanitaire qui en avait découlé.

Arnaud Devillard , 01net.
Source : http://www.01net.com/editorial/296760/sfr-debranche-une-antenne-relais-situee-dans-une-ecole/?rss


---
NB : En 2005 L'INVS (Institut National de Veille Sanitaire) a publié, après que le maire de la commune de Ruitz a signalé à la Ddass du Pas-de-Calais la survenue de ces deux cas de cancers cérébraux chez des enfants scolarisés dans cette école maternelle directement exposée aux antennes-relais, une "Investigation du signalement de deux cas de cancers à l’école de Ruitz".
On y lit : "L’hypothèse d’un lien entre la survenue des cancers pédiatriques et une exposition à des champs électromagnétiques de radiofréquence (CEM RF) émis par l’antenne relais ne peut être retenue dans le cadre de cette investigation. En effet les principales incertitudes scientifiques concernant d’éventuels effets sanitaires des CEM RF portent sur l’usage de téléphone portable (risque de tumeurs secondaire à une exposition concentrée sur la tête et le cou) et non sur une exposition aux antennes relais. De plus, les mesures de champs électromagnétiques réalisées à Ruitz, ont confirmé des niveaux d’exposition faibles, très inférieurs aux limites réglementaires."
En 2004/2005, l'INVS avait déjà publié un rapport d'investigation du même type sur les causes des 13 cas de cancers (leucémies et cancers du tronc cérébral) survenus en 3 ans dans le quartier de l'Epi d'Or à Saint-Cyr l'Ecole, très exposé aux antennes-relais : il y a été pratiqué une étude environnementale qui a étudié tout sauf l'exposition aux CEM des antennes... et a ainsi conclu au "hasard".

Lire ce sujet :
- Commentaires SCIENTIFIQUES sur le rapport d'octobre 2OO4 de L'INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE sur les CANCERS D' ENFANTS à SAINT CYR L'ECOLE - 26/04/2005
- Notre communiqué de Presse du 27/01/2005 :
A propos de ce qui aurait dû être une enquête sanitaire à Saint-Cyr l'Ecole - lecture commentée des conclusions de l'INVS

Robin des Toits
Lu 3329 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Télévision | Radio | Presse écrite | Internet | A l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème