Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Onze antennes-relais sur le toit de l'immeuble !' - Le Parisien du 25/02/2008

Les locataires d'un immeuble HLM de la ville ont découvert l'existence de 11 antennes sur leur toit. Certains se plaignent de troubles de santé.



'Onze antennes-relais sur le toit de l'immeuble !' - Le Parisien du 25/02/2008
L'INQUIÉTUDE est palpable parmi les locataires du 30 rue du Fief, à Boulogne. Dans cette petite résidence de trois immeubles gérée par l'office HLM municipal, les locataires se sont aperçus que le bâtiment C, le plus haut avec ses 10 étages, supportait pas moins de 11 antennes-relais de téléphonie mobile. La résidence, qui avait, vainement, pétitionné en 2004 contre cette installation, était loin de s'imaginer que les buissons artificiels installés sur son toit étaient si peuplés.

« C'est un mépris total. On ne pose pas autant d'antennes sur la tête des gens sans les informer », s'étranglent plusieurs locataires.

En janvier dernier, les intéressés ont signé un courrier adressé au maire (UMP) Pierre-Mathieu Duhamel lui demandant une « mesure du niveau d'exposition du public habitant l'immeuble aux champs électromagnétiques ». Car nombre de locataires s'inquiètent de leur santé.

Bourdonnements dans les oreilles, insomnies, maux de tête...

« Beaucoup d'entre nous se plaignent de bourdonnements dans les oreilles, d'insomnies, de maux de tête, de perte d'audition... liste Sylvie Dufeu. Nous sommes en train de constituer un dossier avec les examens médicaux des uns et des autres. » « Est-ce qu'on risque de développer un cancer dans cinq ans ? Et les gamins qui jouent dans la cour, ils sont exposés ? relaie Thierry Surin. Ce n'est pas possible de continuer à vivre comme ça. »

La réunion organisée par la mairie le 13 février dernier et promettant des mesures n'a pas vraiment calmé les esprits : « Honnêtement, on vit dans l'angoisse, atteste Sylvie Dufeu. Qu'on nous débranche au moins une grande partie des antennes. » Le maire Pierre-Mathieu Duhamel vient d'envoyer un courrier à toute la résidence pour la prévenir de l'intervention prochaine du laboratoire de la préfecture de police de Paris, mandaté pour réaliser des mesures. Mais même si les résultats à venir montrent que « le rayonnement est normal », « la question du nombre d'antennes se posera » malgré tout, précise Pierre Mathieu Duhamel : « Onze antennes, c'est une forêt. Cela me semble beaucoup pour un seul immeuble. »

Les inquiétudes face à l'implantation des antennes de téléphonie ont également mobilisé parents d'élèves et riverains du quartier du Faubourg-de-l'Arche, à Courbevoie. La prochaine mise en activité d'une antenne sur un immeuble voisin de l'école maternelle et primaire Rodin se heurte à l'hostilité générale.

« La pétition mise en ligne a recueilli plus de 150 signatures en deux semaines », témoigne une maman. Un groupe de réflexion s'est créé ce week-end à l'issue d'une réunion avec le maire et un représentant de Robin des toits (association nationale pour la sécurité sanitaire des technologies sans fil).

Gaëtane Bossaert
---
source : http://www.leparisien.fr/home/maville/hautsdeseine/articles.htm?articleid=296082935


---
Voir également :

- Riverains d'antennes-relais à Boulogne Billancourt : JT (19/20) France 3 Paris, Île-de-France du 12/04/2008

- 'Les antennes déménagent au cimetière' - Le Parisien, Hauts de Seine matin - 29/04/2008

Robin des Toits
Lu 6420 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

Télévision | Radio | Presse écrite | Internet | A l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème