Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)
ADHESIONS et DONS
en ligne ou par courrier

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile

Les preuves du danger pour la santé du portable, Wi-fi, Bluetooth, DECT...

Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

CITOYENS DE SECONDE ZONE, LEVEZ-VOUS ! (3/08/2021)



Dans le contexte actuel, il nous a semblé nécessaire de publier avec son accord le texte du Collectif 1815.
 
Citoyens de seconde zone, levez-vous !
 
Il y a dix ans, presque jour pour jour, pendant l’occupation de la Forêt de Saoû, nous nous disions encore, en pleine action de désobéissance civile : « L’État ne fait rien pour nous, mais il ne fait rien contre nous. »
 
Cette situation a basculé.
 
En décembre 2019, le rapport du Ministère de la Santé remis au Parlement affirmait la volonté du gouvernement de supprimer toutes les « zones blanches ».
S’en est suivi l’état d’urgence sanitaire et la déréglementation de l’implantation des antennes-relais par ordonnance, pour accélérer le déploiement de la 5G.
 
Déjà, les collectifs qui luttaient pour que ne leur soient pas imposés des compteurs communicants, ont élargi leur point de vue et ont mené la fronde pour contrer un modèle de société tout numérique, faisant fi des aspects sanitaires, environnementaux, sociaux, et qui plus est liberticide.
 
Le 12 juillet 2021, le Président de la République a imposé à la France sa volonté de faire de nous des disciples du transhumanisme, profitant du désordre créé par la « crise sanitaire ».
Le pass sanitaire est une étape majeure dans ce processus de digitalisation de nos quotidiens via les téléphones dits intelligents : traçage, captation de données, contraintes.
 
L’injection d’une thérapie génique expérimentale à l’ensemble de la population, par coercition, ne nous questionne pas, nous, EHS/MCS. Nous connaissons déjà les réponses : « Citoyens de seconde zone » !
 
Nous avons été intoxiqués par la chimie. Nos systèmes immunitaires sont en berne, nous subissons une déficience de fluidification du sang, et plus encore...
L’augmentation des niveaux d’exposition aux rayonnements électromagnétiques crée toujours plus de résonance avec ces composés chimiques qui irriguent nos corps, ne cessant de faire muter nos symptômes d’une année sur l’autre, avec, pour les plus anciens d’entre nous, un pas vers Parkinson, Alzheimer, des cancers.
 
Nous, EHS/MCS, nous savons les ressorts psychologiques de l’isolement, de l’ostracisme, de la culpabilisation et de l’effondrement des repères supposés intangibles qui fondent nos sociétés : sidération, peur, immobilisme, repli sur soi (ou militantisme !).
 
Nous savons les conséquences du cocktail ondes électromagnétiques et toxiques ingérés ou inoculés. Nous imaginons ou connaissons les conséquences d’injections de nano-biotechnologies.
 
Nous, EHS/MCS, nous savons que nous sommes « citoyens de seconde zone », sacrifiés sur l’autel du transhumanisme pour qui l’irradiation aux champs électromagnétiques artificiels de la population est un pilier et une fondation.
 
Nous avons lancé l’alerte. Il est temps aujourd’hui de sonner le tocsin !
Il est temps d’aller, boiteux oui ! soutenir la France qui se lève, et les êtres humains qui partout dans le monde s’opposent à ces nouveaux démiurges !
Nous perdrons encore des amis, des proches, encore. Mais il est temps d’y aller !
De soutenir les lanceurs d’alerte, de relayer l’information, de contrer la propagande, de signer les pétitions, de se joindre aux actions judiciaires, de se mobiliser !
 
Par le Collectif 1815 (juillet 2021)

Lu 1751 fois

Le danger pour ma santé ? (et de mon enfant, bébé, foetus...) | Les assurances et la téléphonie mobile | L'électrosensibilité : EHS et SICEM | Les lanceurs d'alerte sur le danger du portable | Les recommandations officielles (France + Monde)


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.




- Appel du 23 mars 2009 -

Dernier article

Les lanceurs d'alerte meurent aussi ...

Hommage à Serge Provost (ANAST), disparu le 9/10/2021

07/12/2021

Nouvelles :

Galerie de photos
Logo site
Schéma ARCEP
Grenoble arbres


ANNUAIRE DE LIENS