Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH


Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...
pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Lettre ouverte de Robin des Toits aux maires et conseillers généraux et régionaux pour désactiver le Wi-fi et baisser les puissances des antennes-relais à 0,6V/m - 06/06/2011



Lettre ouverte de Robin des Toits aux maires et conseillers généraux et régionaux pour désactiver le Wi-fi et baisser les puissances des antennes-relais à 0,6V/m - 06/06/2011
Association régie par la loi du 1er juillet 1901
Membre du « Comité Opérationnel chargé de l’expérimentation
sur l’abaissement de l’exposition aux champs électromagnétiques »
dans le cadre du Grenelle des Ondes.


LETTRE OUVERTE


 


Mesdames et Messieurs les Maires,

Conseillers généraux,

Conseillers régionaux du Languedoc-Roussillon


 


L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient à son tour d’affirmer que les radiofréquences de la famille des ondes pulsées (les hyperfréquences) sont potentiellement cancérogènes pour l'Homme.

Cela veut dire que selon la technologie utilisée ou selon leur utilisation, l’Internet Hertzien (Wimax, Wifi), le téléphone portable, le BLUE TOOTH, le DECT (téléphone sans fil fixe), la 3G les populations risquent de contracter un gliome, des neurinomes de l’acoustique et diverses pathologies invalidantes. Plus on est jeune, plus ce risque est accru.

Cette nouvelle intervient quelques jours après que le Conseil de l’Europe a adopté une résolution reconnaissant explicitement la toxicité des hyperfréquences.


Ce premier pas de l’OMS discrédite totalement les opérateurs qui sont à présent les seuls à dissimuler les dangers de cette famille d’ondes.

L’OMS rejoint ainsi la classe scientifique mondiale et les associations de citoyens qui depuis 2007 notamment avec le Rapport BIOINITIATIVE alertent à partir de faits avérés sur la toxicité sanitaire de cette famille d’ondes.

Les Robin des Toits se trouvent ainsi confortés dans leur rôle de lanceurs d’alerte depuis 10 ans.


Comme pour l’amiante, le tabac, le Médiator…, aujourd’hui les gaz de schistes, industriels et opérateurs essaient toujours de gagner du temps pour leurs bénéfices au mépris de la santé publique.


La balle est plus que jamais dans votre camp.

Alors que vous décidez de déployer et de financer des réseaux d’initiative publique via des opérateurs privés, il vous appartient désormais de tirer toutes les conséquences de cette nouvelle situation qui bouleverse radicalement la donne.

Certains d’entre vous ont écouté, confronté des arguments et ont usé du principe de précaution que leur confère la Constitution en pareil cas et cherché d’autres solutions, d’autres n’ont écouté que les opérateurs.


Nous en appelons solennellement à vous.

A présent, ignorer les risques avérés des technologies hertziennes de types hyperfréquences pulsées, c’est clairement :



  • Exposer la population à des risques sanitaires graves


  • S’exclure de la technologie du Très Haut Débit Internet (accentuer la fracture numérique).

Les solutions techniques alternatives vous les connaissez ; elles sont  simples et moins coûteuses que les déploiements anarchiques et de mauvaises qualités des réseaux hertziens.


 


Ce que peuvent et doivent faire les élus

Concernant l’Internet Hertzien :



  • Stopper les déploiements en cours et démanteler les antennes déjà en fonction

  • Permettre l’accès au Très Haut Débit Internet avec une couverture à 100% soit en mettant à niveau le réseau filaire (augmentation de la section des câbles cuivre ou pose de nouveaux nœuds de raccordement NRA-ZO), soit par la fibre optique, soit par le satellitaire dans les zones terminales

  • Inscrire très vite votre commune dans la Stratégie de Cohérence Régionale d’Aménagement Numérique (SCORAN) de la région Languedoc-Roussillon.

Dans notre Région cela concerne quatre déploiements Internet Hertzien :



  • celui du Pays des Cévennes

  • celui de la Région Languedoc-Roussillon (Gard, P.O., Aude, Lozère)

  • celui de Nîmes Métropole

  • celui du Département de l’Hérault (NumHérault)

Concernant la téléphonie mobile :



  • Informer et éduquer sur l’usage du téléphone mobile (limiter les communications, proscrire le téléphone mobile chez les enfants de moins de 14 ans et chez les femmes enceintes, utiliser le kit oreillette, …)

  • Exiger l’éloignement de 500m de toute habitation les antennes relais et baisser leur seuil d’émission à 0,6 V/m

  • Désactiver le Wifi dans les lieux publics tels que les bibliothèques, écoles, collèges, lycées, et vos bâtiments administratifs

Notre association a montré jusqu’ici toute sa pertinence sur ses analyses, ses recherches et ses nombreux messages d’alerte.


Nous restons à votre disposition pour toute information supplémentaire, ainsi que pour toute initiative que vous souhaiteriez prendre pour assurer une réelle disparition de la fracture numérique, tout en évitant des conséquences sanitaires lourdes aux plus vulnérables de vos concitoyens dont vous avez la responsabilité.


Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de notre parfaite considération,


 


Nathalie OUZOULIAS

Présidente Nationale Robin des Toits

Coordinatrice du Collectif Gard / Lozère



Robin des Toits
Lu 1932 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Contacts Presse | Nos communiqués | Nos revendications | Autres communiqués | Evènements institutionnels : Grenelle... | Robin '' interactif ''


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème