Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Moratoire sur les antennes GSM à Bruxelles ?' - Le Soir - 10/10/2007

Le vice-président du Parlement bruxellois et bourgmestre d’Auderghem, Didier Gosuin demande un moratoire sur les antennes GSM en Région bruxelloise, en attendant que l’ordonnance imposant une norme environnementale plus stricte n’entre en vigueur, en mars prochain.



Milutin - Le Soir
Milutin - Le Soir
Le député bruxellois et bourgmestre d’Auderghem, Didier Gosuin (MR), réclame un moratoire sur les antennes GSM en Région bruxelloise, a-t-il fait savoir mercredi au cours d’un point presse au Parlement bruxellois. Ce dernier avait adopté en février 2007 une norme environnementale de 3v/m pour protéger davantage les Bruxellois des radiations ionisantes. En attendant que l’ordonnance n’entre en vigueur en mars 2009, M. Gosuin demande un moratoire sur les permis d’urbanisme relatifs à’implantation de dispositifs d’émissions de radiations non ionisantes pour les sites où la norme de 3v/m est atteinte ou dépassée.

Une proposition de résolution a été déposée en ce sens au Parlement.

« Le fait que l’ordonnance ne soit pas encore entrée en vigueur n’est pas une raison pour ne pas agir. Ainsi, un Etat membre ne peut ignorer une directive européenne déjà votée et pas encore entrée en vigueur », a souligné Didier Gosuin.

Le bourgmestre d’Auderghem a également rédigé une motion transmise aux 19 communes bruxelloises afin de réclamer un moratoire régional. Par cette motion, les communes s’engageraient également à rendre systématiquement des avis défavorables à l’octroi de permis d’urbanisme visant des dispositifs d’émissions de radiation non ionisantes dont la norme protectrice de 3v/m serait dépassée, et le cas échéant à introduire des recours.

La commune d’Auderghem montre l’exemple puisqu’elle a introduit un recours au Collège d’Urbanisme contre un permis délivré le 17 août dernier par la Région sur un site où une mesure de l’IBPT renseignait déjà en 2002 un champ rayonné de 3,22 v/m.

A la demande de la commune d’Auderghem qui établit un cadastre des antennes, l’IBPT a prélevé depuis 2002 douze mesures sur dix sites sur la commune. Si la norme fédérale de 20,6 v/m est respectée pour chacune des mesures réalisées, cinq des douze mesures (soit 41,6 pc.) montrent toutefois un dépassement de la future norme régionale. Selon l’IBPT, qui a réalisé au niveau national jusqu’à présent des mesures sur 300 sites, seules 8 pc des mesures effectuées dépassent la norme de 3v/m, s’étonne le bourgmestre d’Auderghem.

Rudy Demotte, alors ministre fédéral de la Santé publique, et les différents opérateurs de téléphonie mobile, ont estimé que la Région bruxelloise a empiété sur les compétences fédérales relatives à la protection de la santé et ont introduit un recours auprès de la Cour constitutionnelle en juillet et août dernier. L’ordonnance a été adoptée par le parlement bruxellois sur base de la protection de l’environnement, estime quant à lui le député.

M. Gosuin reconnaît qu’il n’existe aucun consensus au niveau mondial concernant les normes à adopter mais ajoute que bon nombre de pays fixent des normes beaucoup plus strictes que celle arrêtée par la Belgique comme la Suisse (4v/m), la Russie (3v/m) ou l’Autriche (0,6 v/m). Pour le député régional MR, les radiations non ionisantes sont l’amiante du 21ème siècle. (d’après Belga)

---
Source : http://www.lesoir.be/actualite/belgique/moratoire-sur-les-antennes-2007-10-10-554402.shtml

Lu 4030 fois

Dans la même rubrique :

France | Autres Pays


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.




- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grenoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES