Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

VICTOIRE en Espagne : Leganès passe à 0,6V/m par ordonnance municipale ! - 22/11/2010



Espagne : Leganés réduit de 4000 fois la puissance d’irradiation des antennes relais de téléphonie mobile - Agence Europa Press - 22/11/2010

Les services de l’urbanisme de la ville pourraient commencer le contrôle de la mise en oeuvre du seuil de 0,6 V/m bien avant la fin de l’année suivant la publication définitive de l’ordonnance.

Une large majorité du Conseil Municipal de Leganés a approuvé et entériné ce lundi avec les voix du PSOE et de l'Union pour Leganés (ULEG), contre celles de l’opposition de droite du Parti Populaire (PP), l’ordonnance réglementant l'installation et l'émission d'antennes relais de téléphonie mobile dans la ville, qui réduira de 4.000 fois la puissance minimale d'irradiation actuellement autorisée, cette nouvelle valeur d’irradiation pouvant entrer en vigueur avant la fin de l'année pour les nouvelles installations.

La nouvelle ordonnance limite le niveau maximal d'irradiation des antennes relais dans les zones urbaines à 0,1 microwatts par cm² soit 0,6 V/m, c’est une loi, "novatrice et pionnière dans le pays" selon Raúl Calle Gallardo, maire-adjoint en charge de l'Urbanisme.

Raúl Calle Gallardo a rajouté que cette limitation sera accompagnée par un système de "contrôle d’émission" des rayonnements des antennes relais, les gens pourront visualiser les valeurs des puissances émises en "temps réel" par un système géré par l'Université Polytechnique, ainsi que l'emplacement des stations de bases des infrastructures émettrices. Pour ce faire, des appareils de contrôles sont positionnés en des points "stratégiques" de la ville.

Les nouvelles "règles" permettront de durcir le régime des "sanctions" pour les opérateurs qui ne respectent pas ces paramètres, elles comprendront également un comité consultatif qui sera chargé de promouvoir la 22 11 2010 Le Conseil Municipal de Léganes - Communauté Autonome de Madrid, la 3ème ville la plus peuplée de la région Rafael Gómez Montoya Maire de Leganés PSOE José Delgado Pulido de l’ULEG lors de son Intervention "participation" et l'obligation pour les opérateurs de téléphonie mobile de soumettre chaque année à la Mairie de Leganés un "plan de développement"
prospectif selon les rues.

L'ordonnance, a donc été adoptée définitivement au CM après débats, comme convenu avec l’implication des associations de riverains, ceci un an après sa création. Elle pourrait commencer à être appliquée dans les quinze jours après sa publication officielle, ce qui, en fonction de la charge de la planification, pourrait amener sa date effective d’entrée en service "peut-être avant la fin de l'année" pour les nouvelles installations de stations de bases.

L'objectif a noté le maire Rafael Gómez Montoya "est de ne pas limiter l'activité commerciale des entreprises, car cette valeur s’est avérée être assez puissante pour ne pas perturber le fonctionnement de la téléphonie mobile, mais de s’assurer que les niveaux de puissance compatibles avec la santé respectent les règles qui seront contrôlées notamment dans les zones dites sensibles."

"BLACKOUT TECHNOLOGIQUE", selon Jesús Gómez Ruiz le leader du parti
d’opposition de droite PP.


Pour sa part, le parti de droite PP avait donné consigne de voter contre cette proposition de réduction de 4 000 fois des valeurs, car, selon ses calculs cela sera un "blackout" aux services techniques, puisque toujours selon eux il faudra multiplier le nombre d'antennes relais de 4 500 fois. D'autre part, Jesús Gómez Ruiz a critiqué la non prise en compte, pour la préparation de l'ordonnance, des avis des experts approuvés de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ou du Ministère de la Santé, et autres documents concernant des "études épidémiologiques."

À cet égard, il a recommandé à la municipalité la tenue d'un "référendum" et d’une conférence pour donner ses explications ou "la mise en place pendant seulement une semaine" des valeurs de l'ordonnance, ceci afin d'étudier les conséquences de son application.

"Elle doit être fondée sur des preuves scientifiques, pas sur des sentiments", a-t-il souligné, ajoutant que, "maintenant le cancer est associé à la démagogie des antennes relais".

Face à ces critiques, Raul Calle a répondu que les opérateurs de téléphonie mobile n'ont pas présenté des demandes à la question de la réduction de puissance, mais il a reconnu qu'ils ont demandé une période de douze mois pour «s'adapter» aux nouvelles règles des 0,6 V/m.

"Cette valeur va limiter l'utilisation des nouvelles technologies, ou cela va être le blackout", a déclaré en fin de débat Jesús Gómez Ruiz du PP, qui pense utiliser l’arsenal de la législation pour faire "abroger" cette ordonnance.

En ce qui concerne la légalité et la compétence à agir, Raúl Calle Gallardo le responsable de l'Urbanisme lui a répondu en déclarant que la Cour Suprême a validé en 2003 le pouvoir du Conseil Municipal dans ce domaine.

Les autorités qui ne sont pas membres du conseil et toutes les associations de quartier, qui ont lutté avec force pour la concrétisation de cette Ordonnance, pensent qu’elle sera très bénéfique à la santé.

---
Source : http://www.europapress.es/madrid/noticia-pleno-aprueba-nueva-ordenanza-antenas-telefonia-reducira-4000-veces-potencia-20101122135743.html

---
Voir également :

- Grenelle des ondes et villes pilotes à 0,6V/m : le compte rendu... - 09/07/2010
leganes_2010_11_22_1.pdf LEGANES_2010_11_22.pdf  (949.66 Ko)

Lu 2714 fois

Dans la même rubrique :

France | Autres Pays


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.




- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grenoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES