Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH


Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...
pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

TAHITI : "Antennes relais : des habitants demandent la mise en place d’une réglementation" - Tahiti-infos - 21/01/2013

PAPEETE, lundi 21 janvier 2013.



TAHITI : "Antennes relais : des habitants demandent la mise en place d’une réglementation" - Tahiti-infos - 21/01/2013
Ce lundi matin, des habitants du quartier Gueho (colline de Paofai) manifestaient contre l’implantation d’une antenne relais de téléphonie mobile tout en haut de leur lotissement résidentiel. Loin d’être opposés à l’arrivée d’un nouvel opérateur sur le territoire, ces habitants dénonçaient l’absence de réglementation en la matière.
«Oui à la concurrence, mais pas à n’importe quel prix, non à l’installation d’une antenne relais dans la zone Paofai/Sainte Amélie». Le tract de ce nouveau collectif contre l’implantation d’une antenne de téléphonie mobile est absolument clair dans ses propos. «Nous demandons aux autorités compétentes Etat/Pays/Communes de prendre leurs responsabilités et d’accompagner tout nouvel opérateur de téléphonie mobile dans l’installation de son réseau» poursuit le tract.

Le but n’est donc pas de gêner l’arrivée d’un nouvel opérateur, mais de dénoncer l’attitude, notamment du Pays, sur la gestion de cette ouverture à la concurrence. «Les opérateurs de téléphonie ont dû payer très cher, une licence pour avoir le droit de proposer un autre réseau. Le Pays empoche l’argent et laisse ensuite les opérateurs se débrouiller directement et sans intermédiaire avec la population, sans cadre législatif ou réglementaire» précise cet habitant du lotissement, membre du collectif et présent sur la manifestation qui se déroulait, hier matin, en bas du quartier Gueho tout près de l’imprimerie officielle. Le tract insiste sur des règles simples à mettre en place : privilégier la mutualisation des infrastructures existantes ; disposer ces antennes sur des parcelles publiques ; instaurer une distance de sécurité par rapport aux habitations, aux écoles ; fixer un seuil d’émission des ondes.

Une manifestation et des propos empreints de bon sens. Ces manifestants mettent juste les pieds dans le plat d’une absence réglementaire qui pourrait conduire à des excès. «Nous avons découvert qu’il y avait un projet d’implantation d’antenne relais de 25 mètres de haut sur le sommet de la colline, tout simplement parce que les travaux ont commencé. Nous n’avons ni été consultés, pas même informés» précisent ces habitants. Immédiatement, ils se mettent en relation avec la mairie et l’opérateur : une réunion s’est tenue en milieu de matinée à ce sujet. Et le dialogue s’est ouvert, les demandes des habitants entendues. «Nous sommes sortis de cette rencontre avec la mairie et Vodafone, avec le sentiment qu’il y avait matière à discuter et à revoir le projet ensemble». Selon ce membre du collectif Paofai « il y aura un travail de partenariat pour trouver une solution qui conviendra à la plus grande majorité». D’autres rencontres sont prévues. En attendant les travaux qui avaient démarré sur le sommet de la colline Paofai sont suspendus.


Robin des Toits
Lu 580 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

Télévision | Radio | Presse écrite | Internet | A l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème