Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Il n’aura pas d’antenne- relais sous ses fenêtres' - Le Parisien - 27/08/2009



'Il n’aura pas d’antenne- relais sous ses fenêtres' - Le Parisien - 27/08/2009
Pour la première fois à Paris, la justice a décidé d’interdire une antenne-relais, avant même qu’elle ne soit installée. Un principe de précaution qui rassure les associatifs

Avenue d'Italie, dans le XIII e . Au septième étage d’un immeuble moderne, Jean-Claude Puybaret, 71 ans, a de quoi faire la fête. Il a appris en début de semaine que le tribunal de grande instance de Créteil (Val-de-Marne) avait interdit l’installation d’une antenne-relais sur le toit d’un immeuble, à 15 m à peine de ses fenêtres.

Il y a trois mois, Jean-Claude, appuyé par un voisin et par le syndicat de copropriété, décide de saisir la justice en procédure d’urgence. « Une affiche m’avait informé qu’Orange comptait y installer une antenne, indique Jean-Claude tout en pointant du doigt le toit. Cette antenne devait se trouver à 15 m de mon lit. Je redoutais les migraines, les troubles du sommeil… Je sais qu’aucune étude n’établit de relation de cause à effet entre ces maux et la proximité d’antennes mais je ne veux pas courir le risque. »

Une première à Paris

« Le juge a décidé le 11 août qu’il y avait atteinte au principe de précaution et a condamné Orange à une interdiction de construire cette antenne sous astreinte de 5 000 € par jour », explique M e Laurent Frolich, avocat des habitants. Cette décision est une première à Paris.

« Plusieurs jugements ont déjà contraint des opérateurs à des retraits d’antennes, mais les tribunaux se prononcent rarement sur des demandes d’interdiction au préalable », détaille M e Frolich. Et de poursuivre : pour la première fois, le principe de précaution est appliqué à des adultes. Dans les cas précédents, « les ordonnances des tribunaux s’appliquaient lorsqu’il y avait une école à proximité, donc des risques pour la santé des enfants, dont le cerveau est plus sensible aux ondes électromagnétiques ».

C’est aussi la toute première décision contre un opérateur à Paris. Cette décision du tribunal de Créteil devrait constituer une jurisprudence. Orange n’a pas dit son dernier mot. « Nous avons fait appel aujourd’hui (NDLR : hier) auprès de la cour d’appel de Paris. Cette décision est un non-sens, indique un porte-parole de l’opérateur. On nous parle d’une distance de sécurité à respecter. Mais en France, comme en Europe, cela n’existe pas, insiste-t-on chez Orange. Les nombreuses études réalisées par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) et par des experts indépendants montrent que les antennes-relais ne sont pas dangereuses. » Une théorie que réfute le porte-parole et fondateur de l’association Robin des toits, Etienne Cendrier. « Cette décision est une bonne nouvelle. La justice est de plus en plus consciente des dangers de ces antennes, et les jugements sont de plus en plus sévères. » Jean-Claude peut dormir sur ses deux oreilles.

---
Source : http://www.leparisien.fr/paris-75/il-n-aura-pas-d-antenne-relais-sous-ses-fenetres-27-08-2009-617498.php

---
Voir également :

- OMS : Base de données EMF (Champs électromagnétiques) - Déc. 2006

- 'Exposition prénatale et postnatale au téléphone portable et troubles comportementaux chez l'enfant' - Divan HA. et al - Juil. 2008

- Exposition professionnelle aux radiofréquences - Base de données de l'OMS - 14/01/2004

- 'Refus d'installation d'une antenne-relais (75)' - France 3 - 26/08/2009

- 'Orange empêché d’installer une antenne relais à Paris - France Info - 26/08/2009

- Orange interdit d'antenne à Paris XIII - Jugement du TGI de Créteil - 11/08/2009

- 'Orange privé d'antenne' - Le JDD - 26/08/2009

Robin des Toits
Lu 3457 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

Télévision | Radio | Presse écrite | Internet | A l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème