Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Université de Chicago : 'Les champs de radiofréquence 2,45 GHz modifient l'expression des gènes des cellules humaines' - (20/07/2005)

Sanggyu Lee (a), Debra Johnson (b), K. Dunbar (b), Hui Dong (c), Xijin Ge (c), Yeong C. Kim (c), Claudia Wing (b), Nimanthi Jayathilaka (a), Nimmi Emmanuel (a), Chenn Q. Zhou (d), Howard L. Gerber (e), Charles C. Tseng (b) and San Ming Wang (c)



a Department of Medicine, University of Chicago, Chicago, IL 60637, USA

b Department of Biological Sciences, Purdue University Calumet, Hammond, IN 46323, USA

c Center for Functional Genomics, Department of Medicine, ENH Research Institute, Northwestern University Feinberg School of Medicine, Evanston, IL 60201, USA

d Department of Mechanical Engineering, Purdue University Calumet, Hammond, IN 46323, USA

e Department of Electrical and Computer Engineering, Purdue University Calumet, Hammond, IN 46323, USA

Received 20 July 2005; revised 27 July 2005; accepted 27 July 2005.
Available online 9 August 2005.

---

Etude complète (version originale, en Anglais) :
http://www.sciencedirect.com/science?_ob=ArticleURL&_udi=B6T36-4GV2PDJ-2&_user=10&_rdoc=1&_fmt=&_orig=search&_sort=d&view=c&_acct=C000050221&_version=1&_urlVersion=0&_userid=10&md5=b7bf2d0198f4710fecc23e70dc3dd87d
---
Résumé en Français :
Les effets biologiques des radio-fréquences (RF) demeure un sujet de controverse. Nous abordons cette question en examinant si les champs RF peuvent entraîner des modifications dans l'expression des gènes. Nous avons exposé à des champs RF pulsés à une fréquence de 2,45 GHz, couramment utilisée dans les télécommunications, des cellules de cultures humaine HL-60 . Nous avons utilisé la méthode d'analyse périodique de l'expression génétique (SAGE) pour mesurer l'effet RF sur l'expression des gènes au niveau du génome. Nous avons observé que 221 gènes avaient leur expression altérée après 2 h d'exposition. Le nombre de gènes affectés est passé à 759 après 6 h d'exposition. La classification fonctionnelle des gènes affectés révèle que les gènes liés à l'apoptose étaient parmi les gènes sur-régulés et ceux du cycle cellulaire parmi les sous-régulés. Nous n'avons pas observé d'augmentation significative dans l'expression des gènes de choc thermique. Ces résultats indiquent que les champs RF à 2,45 GHz peuvent modifier l'expression des gènes dans les cellules humaines in vitro par un mécanisme non thermique.

--
ABSTRACT (résumé, version originale en Anglais) :
The biological effect of radiofrequency (RF) fields remains controversial. We address this issue by examining whether RF fields can cause changes in gene expression. We used the pulsed RF fields at a frequency of 2.45 GHz that is commonly used in telecommunication to expose cultured human HL-60 cells. We used the serial analysis of gene expression (SAGE) method to measure the RF effect on gene expression at the genome level. We observed that 221 genes altered their expression after a 2-h exposure. The number of affected genes increased to 759 after a 6-h exposure. Functional classification of the affected genes reveals that apoptosis-related genes were among the upregulated ones and the cell cycle genes among the downregulated ones. We observed no significant increase in the expression of heat shock genes. These results indicate that the RF fields at 2.45 GHz can alter gene expression in cultured human cells through non-thermal mechanism.

---
NB Robin des Toits : Le WI-FI ainsi que les téléphones domestiques sans fil de norme DECT et le Bluetooth sont concernés par cette étude (ondes électromagnétiques de fréquence 2,4 Ghz, pulsées en extrêmement basses fréquences).

etude_chicago_cem_wifi_effets_genetiques.pdf etude_chicago_cem-wifi_effets-genetiques.pdf  (130.93 Ko)


Robin des Toits
Lu 4273 fois

Dans la même rubrique :
1 2

épidémiologie | in vivo, in vitro


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème