Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Arrivée de Free dans la 5G : des premiers tests bientôt prévus à Paris - bulletindescommunes - 05/08/2019

Arrivée de Free dans la 5G : l’opérateur rejoint ses concurrents



Free va bientôt mener des premiers tests sur la 5G à Paris.
Free va bientôt mener des premiers tests sur la 5G à Paris.

Depuis le 18 avril dernier, l’arrivée de Free dans la 5G est devenue réalité. En effet, Free Mobile a reçu l’autorisation de l’ARCEP d’utiliser la bande de fréquences 3400-3800 MHz. Plus classiquement, cette tranche est appelée la bande 3,5 GHz.

 

Des premiers tests imminents

 

Désormais, en tant que quatrième opérateur français, Free Mobile, jusqu’à présent en retard par rapport à ses trois autres concurrents, va pouvoir effectuer ses premiers tests techniques sur des supports 5G. Ainsi, l’arrivée de Free dans la 5G a franchi une première étape. Cette expérimentation aura lieu au niveau du grand incubateur de startup Station F, situé au sud-est de Paris. Cette structure avait été lancée en 2017 par Xavier Niel, également fondateur de Free Mobile. Pour l’instant, l’utilisation de la bande de fréquences accordée par l’ARCEP est provisoire. Elle doit durer six mois, entre le 1er juin et fin novembre. En France, le déploiement effectif du réseau 5G doit commencer dès 2020.


Un retard à combler


En matière de 5G, Free va devoir mettre les bouchées doubles pour rattraper Orange, Bouygues Telecom et SFR. En effet, ces trois opérateurs possèdent déjà de nombreux supports expérimentaux dédiés à la 5G. A ce jour, l’Agence Nationale des Fréquences a dénombré, par ordre décroissant, 130 supports pour Orange, 53 pour Bouygues Telecom, et 25 pour SFR. Ces totaux ne comptabilisent que les supports déjà autorisés. Ces chiffres n’impliquent pas forcément que ces supports soient en service aujourd’hui. Néanmoins, pour que l’arrivée de Free dans la 5G se concrétise, l’opérateur alternatif va devoir se dépêcher. De fait, pour Free Mobile, il est important de ne pas se laisser distancer par les opérateurs concurrents. En effet, cela serait préjudiciable à son image de marque et pour son acquisition de futurs clients.

 

Free a de très fortes ambitions

 

Lors d’une récente annonce concernant les futurs tests qui seront bientôt amorcés à Station F, Xavier Niel a abordé la question de ses futurs tarifs, appliqués à la 5G. A cette occasion, il n’a pas caché que ses ambitions étaient d’atteindre la première place d’opérateur alternatif dans cette technologie. Par conséquent, l’arrivée de Free dans la 5G sera observée de près. Pour l’ensemble des opérateurs, le saut qu’ils doivent réaliser entre la 4G et la 5G représente un enjeu majeur. En effet, plus qu’une simple évolution technique, la 5G offrira des possibilités de transferts de données incroyablement meilleures. Ainsi, elle devrait constituer un véritable bond qualitatif. Grâce à elle, les débits auront une vitesse décuplée, avec un temps de décalage (latence) presque indécelable. De plus, la 5G permettra de gérer de multiples connexions simultanées. Enfin, son empreinte carbone sera nettement plus faible.

---
Sourcehttps://www.bulletindescommunes.net/arrivee-free-dans-5g-premiers-tests-bientot-prevus-paris/
 


Lu 431 fois

Dans la même rubrique :
1 2

1. Pourquoi une alerte sanitaire ? | 2. Comment agir ? | 3. La science | 4. Loi et Justice | 5. Conflits d'intérêt | 6. Compteurs dits "intelligents" | 7. Espace presse | 8. Archives média | ADHESION | Nous contacter | Qui sommes nous ? | Editoriaux | 9. 5G | Comité de parrainage | Les Fiches de Robin


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.




- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grenoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES