Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)
ADHESIONS et DONS
en ligne ou par courrier

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile

Les preuves du danger pour la santé du portable, Wi-fi, Bluetooth, DECT...

Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Compteur Linky : ce que votre fournisseur d’électricité sait de vous - lebigdata.fr - 05/05/2020

Trois ans presque après le début de son déploiement en France, le compteur électrique Linky dit « intelligent » suscite toujours beaucoup d’inquiétudes, la CNIL ayant épinglé en ce début d’année 2020 la manière dont sont traitées et gérées les données de ses utilisateurs.



Dans cet article nous aborderons les deux grands sujets ci-dessous :
 
 

  • Quelles informations personnelles le compteur Linky d’Enedis peut-il collecter ?
  • Peut-on empêcher son fournisseur d’électricité  d’accéder à ses données de consommation ? Et si oui, comment ?


Le Linky est censé faciliter la vie des foyers français. Néanmoins, trois ans déjà après le début de son déploiement, le compteur « intelligent » Linky reste une véritable source de crispations. En cause notamment son caractère intrusif que dénoncent ses opposants. À les écouter, le petit boîtier jaune d’Enedis serait un espion au service des fournisseurs d’énergie. De fait, le principe même du compteur communiquant Linky, par rapport aux anciens compteurs mécaniques classiques, est qu’il permet de relever à distance les données de consommation d’électricité d’un foyer afin de gérer l’abonnement ainsi que la facturation.
 
 

Cependant, ces informations récoltées pourraient être détournées pour étudier les habitudes et les gestes des consommateurs. Les compteurs électriques Linky peuvent-ils constituer une atteinte à la vie privée ? Quelles informations communiquent-ils à Enedis et aux fournisseurs d’électricité ? La CNIL (Commission nationale informatique et libertés) a épinglé les fournisseurs historiques Engie et EDF pour non-respect d’importantes exigences concernant le recueil du consentement au moment de la collecte des données de consommation d’électricité ainsi que le temps de conservation de ces dernières.
 


Les données Linky sont-elles sécurisées et anonymes ?

 

Le processus pour la transmission des données de consommation d’énergie a été validé par l’Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) en charge de la protection des réseaux de l’État ainsi que de la supervision de la sécurité informatique des sociétés stratégiques. Il n’y a pas d’information personnelle transmise : nom, adresse, numéro de téléphone ou e-mail. L’unique information qui permet une identification précise est le numéro du compteur. Pour en connaître plus, il faudrait croiser le numéro du compteur électrique avec le fichier des consommateurs où sont indiqués le nom et l’adresse de ces derniers. Mais le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité Enedis est le seul à détenir ce fichier.
 
 

Les données de consommation des utilisateurs, par ailleurs, sont envoyées de façon chiffrée aux fournisseurs d’électricité, une fois par jour ou bien à la demi-heure, et ce seulement si le client consommateur y a consenti de manière très explicite. Ou alors, ponctuellement, quand ces informations sont indispensables à l’accomplissement des missions pour le service public (par exemple, pour la maintenance et l’entretien du réseau électrique). Toujours avec l’accord exprès de l’utilisateur, les données peuvent également être utilisées en open data afin de mieux contrôler la consommation d’énergie.

 
 

Périodes d’absence, heures de réveil et de coucher : ce que le Linky peut communiquer

 

La LDH (Ligue des droits de l’homme) incriminait en 2016 le compteur Linky selon lui « très bavard » en précisant que le transfert des données très détaillées sur la consommation d’électricité des foyers permettrait de connaître notamment les heures ou périodes d’absence, les heures de lever et de coucher ou encore le volume d’eau consommé (sous certaines conditions) et donc par déduction le nombre de personnes présentes dans l’habitation. Mais encore une fois, rappelons que ces données ne sont accessibles qu’à condition express que le client consommateur consente à leur transmission en ouvrant pour cela un espace personnel sécurisé sur le site Internet d’Enedis.
 
 

En revanche, quand l’utilisateur donne son accord, les fournisseurs d’énergie ou Enedis peuvent effectivement savoir indirectement les habitudes de coucher, de lever du foyer ou même les pics d’utilisation d’électricité, et ce à la demi-heure près. Quant à connaître de façon précise quelle personne sort ou entre du domicile, ou quelle sorte d’appareil est utilisé (téléviseur, four, frigo, etc.), cela reste encore techniquement impossible, affirme le gendarme des libertés numériques français. 
 


Peut-on changer avec le compteur Linky ses paramètres de confidentialité ?

 

L’usager peut choisir l’enregistrement de ses données seulement en local, c’est à dire dans le compteur lui-même, afin de connaître l’historique de sa consommation et cela sans en autoriser, pour le réseau ou pour le fournisseur d’électricité, la transmission. Il peut aussi refuser tout stockage de ses données de consommation d’énergie, ou même effacer son historique, par exemple avant un déménagement. Via leur espace client sur le site du distributeur, à tout moment les usagers peuvent revenir en arrière et modifier leurs paramètres de confidentialité. La réalité est moins évidente même si le cadre théorique est très protecteur. En effet, les fournisseurs d’électricité peuvent être tentés d’inciter fortement les clients consommateurs à transmettre leurs données, en leur offrant des réductions ou bien des conditions de contrats financièrement intéressantes.
---
Source : https://www.lebigdata.fr/compteur-linky-infos-perso



Lu 1360 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8

1. Pourquoi une alerte sanitaire ? | 2. Comment agir ? | 3. La science | 4. Loi et Justice | 5. Conflits d'intérêt | 6. Compteurs dits "intelligents" | 7. Espace presse | 8. Archives média | 9. 5G | 10. Les Fiches de Robin | 11. Editoriaux | NOUS SOUTENIR : ADHESION et DON | Qui sommes nous ? | Nous contacter | Comité de parrainage | Mentions légales


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.




- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Logo site
Schéma ARCEP
Grenoble arbres


LIENS UTILES