Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Le maire d’Alizay s’attaque aux normes de sécurité dans un troisième arrêté contre Linky - actu.fr - 20/03/2019

Le maire d'Alizay a remplacé son deuxième arrêté contre le compteur Linky. Il veut obliger Enedis à remplacer les panneaux en bois pour des panneaux composites.



La réglementation oblige de poser les compteurs communicants sur des panneaux composites, grâce auxquels les risques d’incendies sont moins élevés. ©La Dépêche de Louviers / TG (illustration)
La réglementation oblige de poser les compteurs communicants sur des panneaux composites, grâce auxquels les risques d’incendies sont moins élevés. ©La Dépêche de Louviers / TG (illustration)


Jamais deux sans trois, selon l’adage. Arnaud Levitre (PCF), le maire d’Alizay, a pris le 1er mars 2019 un troisième arrêté, dans la suite logique de son combat contre Linky. Peu après avoir publié son deuxième texte contre le compteur communicant (le premier a été débouté au tribunal administratif en décembre 2018), la municipalité s’est aperçue que, par sa précision, le texte a fini par la pénaliser.

Enedis a trouvé des failles sur lesquelles nous étions incapables de répondre », souligne le premier magistrat alizéen.

L’élu communiste a décidé alors de retirer le deuxième arrêté au profit d’une troisième « plus concret », attaquant le distributeur d’électricité sur un point particulier : le règlement sanitaire départemental (RSD), fixant les normes à respecter dans le cadre de l’énergie (électricité, gaz…) et de la pose de compteurs.
 

Respecter les normes de sécurité

L’opposition à Linky change ici de dimension. Arnaud Levitre demande à l’entreprise de respecter les normes de sécurité en vigueur, précisément celle ayant trait aux matériaux sur lequel Linky doit être fixé.

Parce que communicant, il est plus sollicité, le compteur numérique doit être installé uniquement sur un panneau composite, non sur un panneau en bois, au risque de créer des incendies », argumente le maire.

Or, parmi les quelques foyers alizéens dotés d’un compteur communicant, l’installation a été réalisée sur des panneaux en bois, illégale selon un arrêté préfectoral.

Nous avons des témoins, des photos. Nous allons faire constater cela par huissier et nous engagerons des poursuites au tribunal », ajoute l’édile.

L’amende pour non-respect de cette réglementation s’élève à 450 € par panneau non remplacé.
 

Arnaud Levitre va associer ses habitants dans sa démarche. Dans sa Lettre du maire, il va inviter les Alizéens concernés à signaler les compteurs qui n’ont pas été posés suivant les normes en vigueur. Mais une fois qu’Enedis sera en règle, le maire d’Alizay ne compte pas cesser le combat. Ainsi conclut-il :

Comme les habitants ont le droit de refuser le compteur (en envoyant un recommandé signalant son refus à Enedis, son intercommunalité et sa commune), je souhaite qu’une association forte soit créée. Je crois en l’action citoyenne.

---
Source
https://actu.fr/normandie/alizay_27008/le-maire-dalizay-sattaque-normes-securite-dans-troisieme-arrete-contre-linky_22199223.html
 


Lu 546 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 7

1. Pourquoi une alerte sanitaire ? | 2. Comment agir ? | 3. La science | 4. Loi et Justice | 6. Compteurs dits "intelligents" | 5. Conflits d'intérêt | 7. Espace presse | 8. Archives média | ADHESION | Nous contacter | Qui sommes nous ? | Editoriaux | 9. 5G | Comité de parrainage | Les Fiches de Robin


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.




- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grenoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES